EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud-Est Philippines STATISTIQUES DU CLERGE

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud-Est - Philippines

Imprimer

STATISTIQUES DU CLERGE [ Bulletin EDA n° 95 ]

16/09/1990

Du 20 janvier au 11 février 1991, l'Eglise catholique des Philippines doit célébrer son deuxième Concile plénier. La préparation est déjà bien avancée. Dans son bulletin de juin 1990, le bureau coordinateur national publie les dernières statistiques sur le clergé et les religieux travaillant dans le pays.

I. - LES RELIGIEUX

1) Hommes

Appartiennent à 60 congrégations et ordres différents, dont 41 instituts de clercs.

Ils regroupent 4 132 religieux, dont 2 276 prêtres. Ceux-ci forment 40,8% de tous les prêtres travaillant aux Philippines. Parmi eux, 1 183 (soit 52% des religieux prêtres) sont Philippins.

Ils dirigent 23 grands séminaires et 43 petits séminaires appartenant à divers instituts et regroupant 1 483 scolastiques et clercs.

Ils sont responsables de 7 grands séminaires et 9 petits séminaires diocésains.

Ils administrent 414 paroisses, soit 18,9% de toutes les paroisses du pays.

166 religieux philippins sont missionnaires à l'extérieur.

2) Femmes

Se regroupent en 208 instituts, dont 19 de contemplatives. Rassemblent 9 231 religieuses, dont 8 269 philippines, en 736 maisons indépendantes.

524 religieuses philippines travaillent à l'extérieur du pays.

3) Les religieux possèdent ou administrent

783 écoles : 263 pour les instituts d'hommes,

520 pour les instituts de femmes.

Sur les 19 universités du pays, 16 sont entre les mains des religieux.

Les religieux enseignent au total 967 800 étudiants, soit 70% de tous les élèves des écoles catholiques.

4) Les religieux dirigent

76 maisons de retraites,

155 hôpitaux et dispensaires (la plupart tenus par des soeurs), 108 orphelinats et pensionnats (la plupart tenus par des soeurs).

5) La distribution des religieux dans le pays est très inégale

Luçon possède 1 474 religieux prêtres (64% du total), dont 1 020 dans le seul archidiocèse de Manille.

Les Visayas (ensemble des îles entre Luçon et Mindanao) occupent 303 religieux prêtres (13,3% du total) et 1 156 soeurs (12,5% du total).

On fait remarquer que les religieux ont tenu une place importante dans l'histoire de l'évangélisation aux Philippines. Ils portent le témoignage de leur vie de foi, de la fraternité communautaire basée sur les conseils évangéliques. A l'époque actuelle, leur présence est particulièrement désirée dans les régions difficiles et parmi les pauvres.

On rappelle la nécessité de favoriser le dialogue entre les religieux et le clergé local pour permettre au travail des religieux de gagner en efficacité dans leur service de l'Eglise locale. Un tel dialogue devrait faire parvenir à une plus grande intégration des religieux dans l'effort pastoral général et amener une plus grande unité de vision dans le travail d'évangélisation. Il peut aussi contribuer à assurer l'autorité de l'Ordinaire tout en permettant une utilisation maximale des charismes des religieux.

II. - LE CLERGE DIOCESAIN

1) On constate d'abord un très grand manque de prêtres. Les Philippines disposent de:

Un prêtre pour 10 000 catholiques,

pour 13 000 habitants.

Les paroisses regroupent en moyenne 26 000 catholiques.

68% des paroisses n'ont qu'un seul prêtre à leur service.

2) Les prêtres sont, eux aussi, distribués de manière très inégale. Ils ne sont pas forcément plus nombreux dans les régions qui ont le plus besoin de leurs services.

Le bulletin commente : "Cette situation difficile a souvent montré la générosité de prêtres qui vivent leur sacerdoce de manière héroique, dans un esprit de renoncement et de disponibilité à l'EgliseEn même temps, on constate la nécessité de répondre aux besoins du clergé en matière de sécurité, de formation, de formation permanente. Le Concile est invité à se pencher très sérieusement sur le problème de la distribution du clergé, en même temps que sur celui de ses conditions de vie. On met l'accent sur les différentes étapes de la formation du clergé dans les séminaires et après l'ordination, en insistant sur ses aspects spirituel, intellectuel et pastoral.

Copyright

(Bulletin du deuxième Concile plénier, juin 1990 - Traduction-adaptation EDA)<br />