EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud-Est Malaisie

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud-Est - Malaisie

Le gouvernement impose censure et autocensure sur des sujets religieux

Malaisie 16/03/2010

Par un communiqué diffusé le 9 mars dernier, Reporters sans frontières (RSF) dénonce la censure et l'autocensure imposées par le ministère malaisien de l'Intérieur au journal The Star sous la forme d'une lettre d'avertissement. Le quotidien avait publié un article remettant en cause le châtiment corporel imposé à trois femmes musulmanes, en vertu de la charia.

Le journal Al-Islam présente des excuses aux catholiques pour avoir publié un reportage dans lequel deux de ses journalistes avaient profané une hostie consacrée

Malaisie 16/03/2010
Le journal Al-Islam présente des excuses aux catholiques pour avoir publié un reportage dans lequel deux de ses journalistes avaient profané une hostie consacrée

Le 4 mars 2010, Mgr Murphy Pakiam, archevêque catholique de Kuala Lumpur, avait publiquement déclaré qu'il renoncerait à saisir la justice pour peu que le journal Al-Islam s'excuse d'avoir publié un article où l'on pouvait lire comment deux de ses journalistes avaient profané une hostie consacrée (1). Deux jours plus tard, le 6 mars, le directeur de la publication de ce mensuel grand public obtempérait...

Renonçant à agir en justice, l'Eglise catholique demande des excuses aux deux journalistes musulmans, profanateurs d'une hostie consacrée

Malaisie 16/03/2010
Renonçant à agir en justice, l'Eglise catholique demande des excuses aux deux journalistes musulmans, profanateurs d'une hostie consacrée

Le 4 mars dernier, lors d'une conférence de presse, Mgr Murphy Pakiam, archevêque catholique de Kuala Lumpur, a publiquement annoncé que l'Eglise catholique abandonnait toute poursuite judiciaire à l'encontre du mensuel Al-Islam et des deux journalistes qui avaient profané une hostie consacrée lors d'une enquête menée dans le cadre de leur travail, mais il a ajouté qu'il attendait, tant du journal que des journalistes en cause, des excuses publiques.

En Malaisie orientale, chrétiens et musulmans disent ne pas comprendre la polémique sur l'usage du mot ‘Allah'

Malaisie 01/02/2010

En Malaisie orientale, et principalement dans l’Etat de Sarawak (1), la polémique qui a cours en Malaisie péninsulaire au sujet de l’emploi par les chrétiens du mot ‘Allah’ (2) surprend bon nombre de chrétiens et de musulmans. Les uns comme les autres indiquent que ce mot est utilisé depuis des lustres dans la région, sans que la communauté musulmane trouve à y redire.

En dépit de nouveaux incidents, la volonté de retour au calme prédomine dans la controverse liée à l'utilisation du mot 'Allah' par les chrétiens

Malaisie 01/02/2010
En dépit de nouveaux incidents, la volonté de retour au calme prédomine dans la controverse liée à l'utilisation du mot 'Allah' par les chrétiens

Samedi 16 janvier, un onzième lieu de culte chrétien a été la cible d’actes de vandalisme. Des jets de pierre ont brisé plusieurs vitres de l’église baptiste Grace Global Prayer, située à Seremban, capitale de l’Etat du Negeri Sembilan (Malaisie péninsulaire). Deux jours plus tôt, c’était une église catholique à Johor qui était vandalisée (jets de peinture sur sa façade)...

POUR APPROFONDIR - « Allah Molotov » : Les dérives d'une controverse linguistique en Malaisie

Malaisie 16/01/2010
POUR APPROFONDIR - « Allah Molotov » :   Les dérives d'une controverse linguistique en Malaisie

Najib Tun Razak, Premier ministre de la Fédération de Malaisie, se voulant rassurant, dit à qui veut l'entendre que les événements sont sous contrôle et que la violence religieuse n'a jamais été une pratique malaisienne (sic). Les touristes et les investisseurs peuvent continuer d'affluer, et le Lonely Planet n'aura pas à réviser la position de la Malaisie dans le top 5 des destinations de rêve (1).  

Face à la multiplication des attaques contre des lieux de culte chrétiens, les responsables chrétiens ne cachent pas leur inquiétude

Malaisie 16/01/2010

Après les agressions commises le 8 janvier contre quatre lieux de culte chrétiens dans la région de Kuala Lumpur (1), le week-end des 9 et 10 janvier a été le théâtre de nouvelles attaques contre des églises chrétiennes. Les églises étaient pleines le dimanche 10 janvier, les chrétiens de Malaisie témoignant ainsi de leur volonté de ne pas se laisser intimider par les actions...

A Kuala Lumpur, la journée de protestation contre l'utilisation du mot ‘Allah' par les non-musulmans a été précédée de l'attaque de trois églises chrétiennes

Malaisie 16/01/2010

Dans la nuit du 7 au 8 janvier, trois églises chrétiennes de la banlieue de Kuala Lumpur ont été victimes de tentatives d’incendie criminel. Précédant la journée de manifestation générale du vendredi 8 janvier, organisée en protestation au jugement rendu, le 31 décembre dernier, par la Haute Cour de Kuala Lumpur accordant aux non-musulmans le droit d’utiliser le mot « Allah » dans leurs publications (1), ...

Le gouvernement fédéral se reconnaît dépassé par l'ampleur des protestations contre l'utilisation par les non-musulmans du nom d'« Allah » dans leurs publications

Malaisie 16/01/2010

Le Premier ministre malaisien Najib Abdul Razak s'est dit dans l'incapacité d'empêcher la manifestation générale prévue le vendredi 8 janvier, jour de prière pour l'islam, en réaction à la décision du 31 décembre dernier de la Haute Cour de Kuala Lumpur, autorisant, à l'issue d'une longue bataille juridique, les non-musulmans à utiliser le mot « Allah » dans leurs écrits.

Le ministère de l'Intérieur fait appel de la décision de la Haute Cour qui venait d'autoriser les chrétiens à utiliser le nom d'« Allah » dans leurs publications

Malaisie 16/01/2010
Le ministère de l'Intérieur fait appel de la décision de la Haute Cour qui venait d'autoriser les chrétiens à utiliser le nom d'« Allah » dans leurs publications

Le soulagement des chrétiens de Malaisie aura été de courte durée. Quelques jours seulement après la publication de la décision de la Haute Cour de Kuala Lumpur, le 31 décembre dernier, déclarant illégale et non constitutionnelle l'interdiction faite aux non-musulmans d'utiliser le nom d'« Allah » dans leurs écrits et publications, le ministère fédéral de l'Intérieur a annoncé son intention de faire appel du jugement.