EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud-Est Malaisie

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud-Est - Malaisie

LA DISSOLUTION DU MOUVEMENT ISLAMIQUE AL-ARQAM

Malaisie 16/03/1995

Le 5 août 1994, le conseil national de la Fatwa déclarait illégal Al-Arqam, mouvement religieux musulman considéré par le Centre islamique comme la menace la plus sérieuse sur le pays depuis la rébellion communiste des années 1950. Cette décision sera confirmée par le gouvernement trois semaines plus tard.

Sarawak : les Eglises demandent qu'en plus des leçons d'islam les élèves des écoles puissent recevoir un enseignement de leur propre foi

Malaisie 01/12/1994

La troisième conférence chrétienne organisée à Kuching (14) par l'association des Eglises de Sarawak du 2 au 4 novembre 1994 a porté sur "la famille chrétienne aujourd'hui". Mgr Peter Chung Hoan Ting, archevêque catholique de Kuching, participait à cette rencontre entre représentants de six Eglises chrétiennes. Comme l'enseignement de l'islam est le seul cours de religion autorisé dans les écoles pendant les heures de classe, même dans les écoles confessionnelles, la conférence oecuménique a décidé de présenter une requête au ministère de l'Education de Malaisie afin qu'il soit permis d'enseigner aux élèves leur propre religion en plus de l'islam.

Le gouvernement est décidé à réprimer tous les groupuscules musulmans déviationnistes

Malaisie 01/11/1994

Le gouvernement de Kuala-Lumpur a formé au mois d'octobre 1994 une commission composée d'experts religieux et de fonctionnaires pour préparer un programme d'action à l'égard des groupes musulmans qui menacent la foi et l'harmonie de la majorité islamique. Rendu circonspect par l'expérience de la secte Al-Arqam (7) le gouvernement aurait identifié une cinquantaine de groupes qui menaceraient l'orthodoxie et la paix civile.

Le premier ministre annonce des mesures contre le mouvement "hérétique" al-Arqam

Malaisie 01/07/1994

"Al-Arqam prêche une religion qui n'est pas l'islam. Il menace la sécurité de la Malaisie musulmane. Nous allons prendre des mesures pour que ce mouvement cesse de répandre son idéologie" a déclaré le 17 juin 1994 le premier ministre Mahathir Mohamad en ouvrant un festival de la civilisation islamique à Kuala-Lumpur.

Une rafle de police à la cathédrale de Kuala Lumpur pour contrôler les Philippines employées de maison

Malaisie 16/04/1994

Le 27 mars, à la cathédrale Saint-Jean où elles ont coutume de se rassembler chaque semaine, plus de douze cents employées de maison philippines ont été emmenées par la police au siège des services de l'immigration. Les agents de la force publique ont cerné l'église et y ont même pénétré pour arrêter sans ménagement les jeunes femmes qui fuyaient en tous sens et les contraindre à monter dans les camions amenés pour leur transport. L'opération commencée à huit heures du matin se poursuivit une grande partie de la journée aux bureaux de l'immigration. Les employées de maison munies de leur passeport furent relâchées après un relevé d'identité. Les autres durent attendre que les employeurs ou les agences d'embauche viennent clarifier leur situation.

LES CHRETIENS SONT TOUJOURS SOUMIS A LA DISCRIMINATION Une interview du P. Paul Tan, assistant général de la Société de Jésus

Malaisie 01/04/1994

Pendant le symposium "Religion et nationalisme", vous avez déclaré qu'en Malaisie, être Malais signifie être musulman. Pouvez-vous expliquer cela ?

La démission forcée de Joseph Pairin Kitingan marque la fin d'une époque pour les chrétiens de Sabah

Malaisie 01/04/1994

La courte victoire électorale qu'il a obtenue il y a quelques semaines n'a pas suffi à Joseph Pairin Kitingan, ministre en chef de l'Etat de Sabah et catholique, pour conserver un pouvoir que lui contestent depuis plusieurs années les autorités fédérales de Kuala Lumpur. La défection de neuf parlementaires fraîchement élus de son parti, le PBS (Parti Bersatu Sabah), l'a obligé à démissionner.

Sabah : le premier ministre, catholique, est condamné par la Haute Cour à une peine d'amende

Malaisie 01/02/1994

Le 17 janvier, la Haute Cour de l'Etat de Sabah a jugé le premier ministre Joseph Pairin Kitingan coupable de corruption et lui a infligé une amende qui s'élève à l'équivalent de 750 dollars américains. Une amende un peu plus forte aurait empêché Kitingan de prendre part aux élections de l'Etat, les 18 et 19 février, et de rester à la tête du Parti du Sabah uni, qui gouverne Sabah depuis 1985.

Prochain verdict dans l'affaire du premier ministre catholique de l'Etat de Sabah

Malaisie 01/01/1994

La Haute Cour vient d'annoncer qu'elle rendra son verdict le 17 janvier 1994 dans le procès en corruption intenté il y a deux ans au premier ministre de l'Etat de Sabah, le catholique Joseph Pairin Kitingan (7).

L'Etat de Kelantan approuve l'incorporation du code pénal musulman dans la loi

Malaisie 16/12/1993

Le 26 novembre 1993, sans tenir compte semble-t-il des procédures imposées par la constitution fédérale, l'assemblée de l'Etat de Kelantan a approuvé un projet de loi qui incorpore dans sa législation le code pénal islamique (15).