EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud-Est Malaisie Les catholiques malaisiens s’engagent à aider le pays à combler ses dettes

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud-Est - Malaisie

Imprimer

Les catholiques malaisiens s’engagent à aider le pays à combler ses dettes

Les catholiques malaisiens s’engagent à aider le pays à combler ses dettes

08/06/2018

Le gouvernement a lancé, le 30 mai, une collecte de fonds afin d’inviter la population à participer à la reconstruction du pays en comblant la lourde de dette publique, qui s’élève à 1 000 milliards de ringgits, soit plus de 212 milliards d’euros. L’Église malaisienne a décidé de participer à l’initiative en offrant les quêtes de messes du 22 au 24 juin. Mgr Leow, archevêque de Kuala Lumpur, a invité à la générosité des catholiques malaisiens. La dette serait due à la mauvaise gestion et à la corruption de Najib Razad (photo), l’ancien premier ministre.

Maintenant que leurs prières pour des élections paisibles et un pour un renouvellement du gouvernement ont été entendues, les catholiques de Malaisie s’attaquent au problème de la dette colossale du pays qui s’élève à 1 000 milliards de ringgits (plus de 212 milliards d’euros), soit 80 % du PIB national. L’archevêque de Kuala Lumpur, Mgr Julian Leow, a publié une lettre aux catholiques le 4 juin, annonçant que les quêtes des messes célébrées du 22 au 24 juin seraient versées à la collecte de fonds du gouvernement baptisée « Tabung Harapan Malaysia » (ou « Collecte de l’espoir »). L’Église malaisienne veut ainsi participer à la reconstruction du pays. La collecte « Tabung Harapan » avait été annoncée par le ministère malaisien des Finances le 30 mai, afin d’inviter la population à soutenir la lourde dette publique. Le nom d’une banque et un numéro de compte ont ainsi été rendus publics afin de recueillir les dons des Malaisiens.
Mgr Leow a déclaré que les évêques de la Malaisie péninsulaire ont accepté d’offrir les quêtes d’un week-end provenant de toutes les paroisses afin de participer à la collecte de fonds du gouvernement. L’archevêque a demandé que l’appel aux dons soit annoncé dans les bulletins paroissiaux et lors des messes du week-end du 9 au 10 juin, précisant qu’il n’y aura qu’une seule quête lors de chacune des messes du quatrième week-end du mois. « Je vous remercie pour votre générosité. Unis à toute l’Église malaisienne, prions pour notre pays bien-aimé, la Malaisie », a-t-il ajouté. Les Églises des deux États de Bornéo, Sabah et Sarawak, devraient participer à l’initiative. La collecte de fonds devrait être significative, car les catholiques représentent 3,5 % des 31 millions d’habitants du pays, qui comprend neuf diocèses dont trois archidiocèses.

L’ancien premier ministre Najib accusé de corruption

Le Conseil des Églises de Malaisie (CCM) a également invité les chrétiens à participer à la collecte dans un « appel spécial » aux membres des congrégations. La collecte Tabung Harapan Malaysia a été lancée afin de combler la mauvaise gestion de l’ancien gouvernement du Barisan National. Elle a été décidée après que des utilisateurs des médias sociaux ont annoncé vouloir collecter des fonds, dans un effort collectif pour combler la dette accumulée par l’ancien premier ministre Najib Razak. L'appel a été immédiatement entendu par tous les Malaisiens, qui célèbrent toujours le changement du gouvernement survenu suite aux élections nationales du 9 mai. À ce jour, la collecte a rassemblé plus de 8 millions de dollars, entre les jeunes lavant les voitures pour apporter leur contribution, les commerces qui décident de céder une partie de leurs profits, les particuliers et les groupes relayant les appels aux dons.
En attendant, Najib Razak demeure au cœur des enquêtes internationales à propos du scandale 1MDB (du nom d’un fonds souverain malaisien, Malaysia Development Berhad), au court duquel plusieurs milliards de dollars auraient été détournés. Les enquêteurs du gouvernement américain affirment que l’ancien premier ministre aurait détourné une partie des fonds qu’il contrôlait. Ils l’accusent d’avoir transféré près de 700 millions de dollars sur son propre compte bancaire. Najib a nié les faits, mais les enquêtes ont redoublé depuis la chute de son gouvernement. La colère suscitée par le scandale a contribué à la victoire de l’alliance Pakatan Harapan, dirigée par le nouveau premier ministre de 92 ans, Mahathir Mohamad, dont la superbe victoire du 9 mai a mis fin à plus de soixante ans de règne de la coalition du Barisan National. Le 25 mai, la police malaisienne a déclaré avoir trouvé 28,6 millions de dollars en espèces, cachés dans des sacs, durant la fouille de plusieurs appartements associés à Najib. Les perquisitions, liées à la reprise des enquêtes à propos du scandale 1MDB, ont également découvert plus de trente sacs contenant des montres et des bijoux.

(Avec Ucanews, Kuala Lumpur)

Copyright

Photo World Economic Forum