EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud-Est Malaisie Le gouvernement est décidé à réprimer tous les groupuscules musulmans déviationnistes

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud-Est - Malaisie

Imprimer

Le gouvernement est décidé à réprimer tous les groupuscules musulmans déviationnistes [ Bulletin EDA n° 186 ]

01/11/1994

Le gouvernement de Kuala-Lumpur a formé au mois d'octobre 1994 une commission composée d'experts religieux et de fonctionnaires pour préparer un programme d'action à l'égard des groupes musulmans qui menacent la foi et l'harmonie de la majorité islamique. Rendu circonspect par l'expérience de la secte Al-Arqam (7) le gouvernement aurait identifié une cinquantaine de groupes qui menaceraient l'orthodoxie et la paix civile.

Le mouvement Al-Arqam aurait dans le pays quelque cent mille adhérents qui vivent surtout en communautés. Accusé de propagande "hérétique" et d'actions subversives, il a été mis hors-la-loi. Son chef,Ashaari Muhammad, extradé de Thaïlande a été emprisonné le mois dernier en vertu des lois d'urgence, en même temps que sa femme et six de ses principaux lieutenants. La répression s'est étendue à quarante-quatre communautés et écoles de la secte. Depuis, Ashaari a avoué à la télévision, de sa prison, qu'il avait menti en se targuant de conversations avec le prophète Mohamet et égaré ses disciples hors du véritable islam.

Cette confession publique n'a pas désarmé la méfiance des autorités. Zainal Abidin Abdul Kadir, directeur du centre islamique national, vient de déclarer : "Nous avons fait l'expérience avec Al-Arqam que la persuasion morale ne suffit pas pour venir à bout des groupes déviationnistes. Nous les traiterons avec fermeté, les surveillerons de près et contrôlerons leurs mouvements

Notes

(7) EDA 180<br />