EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud-Est Malaisie Le Parti islamique engrange les dividendes de la modération nouvelle dont il fait preuve

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud-Est - Malaisie

Imprimer

Le Parti islamique engrange les dividendes de la modération nouvelle dont il fait preuve [ Bulletin EDA n° 130 ]

01/04/1992

Le "Parti Islam" (PAS) a accru sa popularité dans l'électorat malaisien si l'on en croit les résultats de deux élections partielles qui ont eu lieu le 4 mars 1992, dans l'Etat du Kedah. Ce n'est qu'avec des majorités réduites que les candidats de l'UMNO (11), parti au pouvoir à Kuala Lumpur, ont été élus devant ceux du PAS. Les observateurs estiment que celui-ci touche aujourd'hui les dividendes de son changement d'image dans l'électorat, et de la modération avec laquelle il gouverne l'Etat de Kelantan dans le nord-est de la Malaisie.

Les leaders de l'UMNO ont toujours accusé le PAS d'être un parti islamiste extrémiste, menaçant le pluralisme social et économique de la Malaisie. Les Chinois, ceux du parti majoritaire comme ceux de l'opposition, se méfiaient d'un parti qu'ils jugeaient obscurantiste, et lié à un islam rigide et fanatique. Pourtant, depuis son alliance avec "Segamat 46", une coalition de partis d'opposition menée par le prince Razaleigh, le PAS adopte une approche beaucoup plus modérée des problèmes sociaux et politiques (12) et essaye de présenter une image de marque plus tolérante.

Sa victoire dans l'Etat du Kelantan en 1990 lui a permis de prouver à l'électorat que sa modération nouvelle n'était pas seulement tactique. "Après avoir gagné au Kelantan, nous avons une chance de montrer que nous pouvons être justesavait alors déclaré M. Halim Arshat, secrétaire général du PAS. Aujourd'hui, le parti présente le message islamique sous une nouvelle forme: l'islam comme mode de vie n'est pas incompatible avec un mode de vie moderne, disent les slogans électoraux. Des Chinois du Kelantan viennent à la rescousse pour assurer qu'il n'y a aucune discrimination contre eux dans l'Etat dirigé par le PAS. Dans une certaine mesure l'argument a porté puisque, le 4 mars dernier, un certain nombre de Chinois, mécontents d'un projet gouvernemental local, semblent avoir voté pour le PAS.

Une nouvelle élection partielle, qui doit se tenir le 21 avril 1992, dans l'Etat de Trengganu, et qui opposera le PAS à l'UMNO, sera attentivement analysée par les observateurs.

Notes

(11) UMNO: "United Malays National Organisation", parti malais majoritaire dans la coalition au pouvoir.<br />(12) EDA 115<br />