EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud-Est Malaisie "Une érosion subtile des droits des chrétiens"

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud-Est - Malaisie

Imprimer

"Une érosion subtile des droits des chrétiens" [ Bulletin EDA n° 117 ]

16/08/1991

Le Centre catholique de recherche de Kuala Lumpur, fondé en 1976 pour travailler à l'inculturation du christianisme en Malaisie, a été peu à peu amené à changer d'orientation en raison des circonstances politiques. C'est ce qu'a déclaré le P. Paul Tan, s.j., son directeur, dans une interview qu'il a accordée à l'agence catholique de presse Ucanews, le 30 août 1991 (10).

"Nous avons été forcés par les circonstances à défendre nos droits. Nous avons découvert que, dans notre pays où l'islam est religion officielle, il se produit une érosion subtile des droits des autres religions. Par conséquent, une grande partie des efforts du Centre catholique de recherche est maintenant consacrée à suivre et analyser la situation en Malaisie, afin de voir comment son évolution affecte d'abord l'Eglise catholique, ensuite les autres chrétiens et le monde non musulman".

L'objectif de départ qui était l'inculturation de la foi n'en est pas abandonné pour autant, même s'il n'est plus la priorité du Centre: "Dans ce domaine, nous avons par exemple l'intention de traduire en langue nationale malaisienne quelques uns de nos livres et de nos publications qui sont en anglaisdéclare le P. Paul Tan.

Le P. Tan est un membre actif de la Fédération chrétienne de Malaisie qui, outre l'Eglise catholique, regroupe le Conseil protestant des Eglises et les évangélistes de Malaisie. Le but de cette fédération est de faire en sorte que les chrétiens parlent d'une seule voix sur un certain nombre de problèmes communs (11).

Par ailleurs, il existe en Malaisie un comité regroupant les quatre religions non musulmanes les plus importantes du pays (christianisme, bouddhisme, hindouisme et sikhisme). Ce comité, dont le P. Tan fait aussi partie, se réunit une fois par mois et se charge de défendre les droits des religions non musulmanes devant le gouvernement.

Notes

(10) Voir le dossier Echange France-Asie n° 6/89 en supplément à EDA 65: "Une réponse chrétienne à des réalités malaisiennes", par le P. Paul Tan.
Voir aussi le document n°1 C/91 en supplément à EDA 103: "Pour dépasser l'esprit de clocher". Ce document, écrit par un groupe de chrétiens, développe une analyse très différente de celle du P. Tan.
(11) Voir le dossier que nous publions en supplément à ce numéro: "L'Eglise malaisienne dans les années 90: perspectives".