EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud-Est Malaisie Fondamentalistes musulmans: un zèle plus tempéré

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud-Est - Malaisie

Imprimer

Fondamentalistes musulmans: un zèle plus tempéré [ Bulletin EDA n° 115 ]

16/07/1991

Selon le correspondant à Kuala Lumpur de "Far Eastern Economic Review" de Hongkong, le mouvement "dakwah", ou missionnaire musulman fondamentaliste, ne progresserait plus dans la société malaisienne. Le journaliste note même quelques signes de régression: le port du voile islamique pour les femmes devient par exemple un peu moins courant. On voit davantage, y compris dans des assemblées musulmanes, des femmes porter l'habit traditionnel malais qui avait été abandonné pour des tenues plus austères en provenance du Moyen-Orient.

Sur le plan politique, le "Parti Islam" qui, dans les années 70 et 80, était aux mains des dakwahs fondamentalistes formés en Iran ou en Arabie Saoudite, tient aujourd'hui un langage moins radical, et essaie de s'allier à l'opposition modérée.

Ceci ne signifie pas que les 56% de la population malaisienne qui sont musulmans aient abandonné leurs convictions islamiques; mais beaucoup reviennent peu à peu à une forme d'islam moins rigoriste, à une expression religieuse moins militante et moins agressive. C'est un retour à la tradition religieuse plus paisible et sereine des villages traditionnels.

Tous les observateurs ne sont pas d'accord pour dire que le mouvement dakwah a perdu de sa vigueur. Ce qui est certain cependant, c'est qu'aujourd'hui il fait moins peur aux minorités chinoise et indienne que par le passé: il commence à se fondre dans le paysage en quelque sorte.