EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud-Est Laos

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud-Est - Laos

L'administrateur apostolique du vicariat de Luang Prabang espère que l'année 2004 verra une amélioration des conditions de son apostolat, jusqu'ici rendu très difficile par les autorités

Laos 16/01/2004

Depuis sa nomination au mois de mai 1999 au poste d'administrateur apostolique du vicariat de Luang Prabang, Mgr Tito Banchong Thopayong, aujourd'hui âgé de 55 ans, n'a jamais pu résider sur place, à Luang Prabang. Parce que les autorités laotiennes le voulaient ainsi, il était contraint d'habiter à Vientiane, la capitale. Or, le 5 décembre dernier, après trois années d'attente, le gouvernement a finalement donné son autorisation à la vente par un particulier à Mgr Tito Banchong d'un terrain de 2 115 m à Luang Prabang où ce dernier compte bien édifier une bâtisse qui lui serve de base pour rayonner dans la région correspondant au vicariat apostolique et visiter enfin plus régulièrement les quelque 3 500 catholiques placés sous sa responsabilité. Pour cela, il lui faudra encore obtenir le permis de construire mais Mgr Tito Banchong estime que cela devrait être possible d'ici six mois.

Pour l'administration des sacrements, les catholiques du vicariat apostolique de Paksé ne peuvent compter que sur leur évêque et deux prêtres

Laos 01/10/2003

Deux prêtres seulement assistent Mgr Louis Marie Ling Mangkanekhoum, 60 ans, vicaire apostolique de Paksé (1) : le P. Antoine Biengta Vonghachak, 64 ans, et un autre prêtre très âgé. Deux séminaristes toutefois se préparent à venir les épauler mais ils ne seront ordonnés prêtre que dans plusieurs années. Thomas Kandavong Duanmanee, 25 ans, infirmier diplômé, et Gabriel Boulee Chonarun, 23 ans, ont quitté Bangkok le 13 septembre dernier pour le séminaire national Notre Dame de Lanka à Kandy, au Sri Lanka.

Pour la première fois, les jeunes catholiques du pays se sont rassemblés au niveau national, développant leur sentiment d'appartenance à l'Eglise

Laos 01/10/2003

Pour leur "Première journée nationale ils étaient cinquante-cinq jeunes, âgés de 15 à 22 ans, et quinze religieuses à s'être rassemblés à Vientiane, venus des trois vicariats apostoliques de Paksé, Savannakhet et Vientiane. De Luang Prabang, le quatrième vicariat apostolique que compte le Laos, personne n'avait pu se déplacer.

Arrêtés le 4 juin 2003, condamnés le 30 juin à de lourdes peines de prison, deux journalistes européens indépendants et un pasteur américain d'origine H'mong ont été finalement relâchés

Laos 16/07/2003

Le 9 juillet dernier, les autorités laotiennes ont annoncé la libération de Thierry Falise et Vincent Reynaud, deux journalistes indépendants respectivement belge et français, ainsi que celle du Rév. Naw Karl Mua, pasteur protestant et ressortissant nord-américain d'origine H'mong. Les trois hommes et trois Laotiens avaient été arrêtés le 4 juin dernier dans la province de Xieng Khuang, région montagneuse située au nord-est...

Pour les festivités pascales, les catholiques laotiens ont adopté cette année certains rites bouddhistes pour célébrer la nouvelle année lao

Laos 01/05/2003

Cette année, les visiteurs présents à la cathédrale catholique de Vientiane juste après la messe de Pâques auraient pu croire un instant s'être trompés de lieu et assister à une célébration de la nouvelle année lao dans l'enceinte d'un temple bouddhiste. Près de la cathédrale en effet, les paroissiens versaient de l'eau parfumée sur les statues de Jésus, Marie et Joseph à la manière de leurs compatriotes honorant les statues de Bouddha dans les temples du pays.

Selon Radio Free Asia, dans la région de Savannakhet, trois familles chrétiennes ont été expulsées de chez elles pour avoir refusé de renoncer à leur foi

Laos 01/05/2003

Selon Radio Free Asia, qui a diffusé l'information sur ses ondes le 26 avril dernier dans le cadre de son service en laotien, les autorités laotiennes dans la région de Savannakhet, au centre du pays, ont expulsé de chez elles trois familles chrétiennes qui ont refusé de renoncer à leur foi. Peu de détails sont fournis si ce n'est que les familles étaient originaires du district de Muang Phine dans la province de Savannakhet, ...

Selon deux prêtres responsables de l'apostolat de la jeunesse, la formation religieuse des jeunes est indispensable pour leur permettre de s'intégrer à la vie de l'Eglise

Laos 16/04/2003

Le P. Bounlien Phitavong et le P. Vimanephet Indavong, du vicariat apostolique de Savannakhet, situé au centre du Laos (1), étaient à la fin du mois de mars dernier à Bangkok, en Thaïlande, pour une réunion préparatoire aux célébrations de la troisième Journée asiatique des jeunes, programmée du 9 au 16 août 2003 à Bangalore, en Inde. A cette occasion, ils ont évoqué la pastorale des jeunes de 15 à 25 ans et les problèmes rencontrés dans leur vicariat ou dans d'autres régions du Laos. Selon le P. Vimanephet, 28 ans, la jeunesse laotienne catholique a une conception étriquée de sa religion et de sa pratique. Par exemple, ils considèrent l'assistance à la messe comme une routine "obligatoire" où l'on ne fait qu'écouter et réciter des prières. "Nous n'avons pas à les blâmer de cette étroitesse d'esprit", a expliqué le prêtre ; il leur manque la formation "qui pourrait les aider à dialoguer, à réfléchir et à mieux intégrer les enseignements de l'Eglise. Ce qui les aiderait à acquérir une foi plus mature". Il a ajouté qu'une grande partie du problème résultait du système de question-réponse encore employé dans l'enseignement du catéchisme dans l'Eglise du Laos, une méthode qui encourage la mémorisation au détriment de la compréhension. Le P. Bounlien, âgé d'une cinquantaine d'années, a déploré quant à lui le fait que de nombreux catholiques estimaient ne plus avoir besoin de formation religieuse après leur confirmation.

Outre son évêque, Mgr Ling Mangkhanedkoun, un seul prêtre exerce son ministère dans le vicariat apostolique de Pakse

Laos 01/03/2003

Ce que l'évêque de Pakse, Mgr Louis-Marie Ling Mangkhanekhoun, désire par dessus tout, c'est, sans aucun doute, de voir grandir le nombre de ses prêtres puisque, pour l'instant, son diocèse n'en possède qu'un seul. Vicaire apostolique, ordonné évêque il y a un an (1), Mgr Ling voudrait aussi voir émerger parmi ses diocésains quelques laïcs responsables et pouvoir améliorer les relations de l'Eglise avec les autorités civiles. Tels sont les souhaits que Mgr Ling a exprimés à l'agence catholique Ucanews en novembre dernier à l'issue de la réunion de la Conférence épiscopale du Laos et du Cambodge qui s'est tenue à Bangkok du 11 au 18 novembre 2002.