EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud-Est Laos

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud-Est - Laos

Sensibiliser la population, surtout les jeunes, au danger du sida est la priorité de tous les travailleurs sociaux de tous bords

Laos 01/06/2005

Qu'ils appartiennent à des groupes religieux ou à des ONG, confessionnelles ou non, les travailleurs sociaux en contact avec des malades du sida ont tous comme priorité l'éducation des jeunes pour les aider à s'abstenir de conduites à risque et leur apprendre comment se comporter face à des personnes contaminées. Vieng Akhone Souriyo, directeur et fondateur du Programme de prévention des jeunes contre le sida, a expliqué que son groupe comportait une vingtaine de volontaires pour apprendre aux jeunes comment se transmet le virus du sida, comment se comporter à son égard et pourquoi ne pas rejeter ceux qui en sont atteints.

Dans le nord du pays, au sein du vicariat apostolique de Luang Prabang, pour la première fois depuis 1975, une église catholique a été officiellement consacrée au culte

Laos 01/05/2005

Le 12 mars dernier, l'église paroissiale de Notre Dame de Fatima a été officiellement consacrée au culte. Construite dans le village de Ban Pong Vang, un village où l'on compte 86 familles catholiques sur un total de 200 foyers, l'église, une modeste construction de 11 m. sur 8 pouvant accueillir 150 fidèles, est le premier lieu de culte construit et officiellement inauguré depuis 1975, date de la prise du pouvoir par les communistes. Pour l'événement, des représentants des autorités de la province de Xayaburi, où se situe le village de Ban Pong Vang, avaient fait le déplacement et ont assisté à la messe de consécration, présidée par le nonce apostolique, Mgr Salvatore Pennacchio, venu tout exprès de Bangkok où il réside. Mgr Tito Banchong Thopahong, administrateur apostolique du vicariat de Luang Prabang, a déclaré à cette occasion qu'il était "extrêmement heureux de cette nouvelle église". "Je remercie le Seigneur d'avoir inspiré aux autorités gouvernementales la permission de construire" ce lieu de culte, a-t-il ajouté.

Au sein de l'Eglise du Laos, la mémoire du P. Pierre Chevroulet, missionnaire récemment décédé en Thaïlande, est associée à la traduction en langue lao de l'Evangile

Laos 01/10/2004

Le P. Pierre Chevroulet, missionnaire d'origine française, membre de la congrégation des Oblats de Marie Immaculée, est mort d'un cancer le 18 septembre dernier à Bangkok, en Thaïlande. Une foule de plusieurs centaines de personnes, dont des évêques, de nombreux prêtres et religieuses, a assisté à ses funérailles au cours desquelles l'ouvre de traduction en langue lao des quatre Evangiles coordonnée par le missionnaire a été rappelée. En provenance de l'Eglise catholique du Laos, les témoignages de reconnaissance pour le travail accompli par le prêtre ont été nombreux. Le P. Chevroulet avait quitté ce pays en 1976, chassé comme tous les autres missionnaires étrangers par le nouveau pouvoir communiste.

Malgré ou à cause de sa situation difficile, les jeunes catholiques ont conscience que l'avenir de l'Eglise au Laos est entre leurs mains

Laos 01/10/2004

Le Service des jeunes de l'Eglise catholique du Laos, issu d'un groupe de jeunes catholiques fondé il y a cinq ans autour de la cathédrale de Vientiane, a essaimé un peu partout dans le pays. Depuis sa fondation en 1999, ce groupe, baptisé "Groupe des servants", a donné naissance à d'autres groupes, dans les vicariats de Paksé et de Savannakhet, lesquels avec les vicariats de Vientiane et de Luang Prabang forment l'Eglise du Laos (1). Khankham Keosavang, la responsable du groupe, et ses amis avouent se sentir récompensés de leurs efforts quand ils voient des jeunes d'autres communautés commencer à s'organiser pour prier et travailler ensemble au service des autres.

Sans explication, les autorités civiles annulent une réunion nationale des jeunes catholiques

Laos 16/09/2004

De longue date, les mouvements de jeunesse de l'Eglise catholique au Laos avaient organisé une réunion nationale de leurs responsables. Du 30 août au 3 septembre 2004, environ soixante-dix jeunes, venus des quatre vicariats de l'Eglise du Laos (Luang Prabang, Paksé, Savannakhet, Vientiane), devaient se rassembler pour leur Seconde réunion nationale. Les autorisations avaient été demandées en bonne et due forme ; elles avaient été accordées par les autorités civiles. Le lieu de la réunion était connu de tous : il s'agissait de l'église paroissiale de Pakxan, localité située à 130 km au nord-est de la capitale, Vientiane. Le 27 août cependant, la municipalité de Pakxan a demandé aux responsables de l'Eglise de déplacer le lieu de la réunion.

Dans la région de Vientiane, les autorités exercent de fortes pressions sur des chrétiens protestants issus des minorités ethniques pour les contraindre à "renoncer à leur foi"

Laos 16/09/2004

Selon des informations diffusées le 4 septembre dernier par le Mouvement lao pour les droits de l'homme, basé à Paris, le gouvernement a lancé une campagne de répression contre les chrétiens protestants du district de Kasy, dans la province de Vientiane. La campagne cible plus particulièrement les membres de minorités ethniques convertis au christianisme.

Des villageois, "catéchumènes au long cours sont considérés par l'Eglise comme membres à part entière de la communauté catholique

Laos 16/07/2004

De nombreux habitants du village de Ban Tao Than sont considérés comme "membres" de l'Eglise catholique depuis des années bien qu'ils n'ont pas été - encore - baptisés. Avec leurs familles, ils forment un groupe de 320 personnes, suivies par les catéchistes du vicariat apostolique de Vientiane. Du fait d'une interdiction imposée par les autorités aux prêtres du vicariat de se rendre dans ce village, seuls les catéchistes peuvent y aller pour les accompagner dans leur développement religieux (1)

Pour la petite Eglise catholique du Laos, la formation pastorale des séminaristes est une priorité malgré les difficultés

Laos 01/04/2004

Au Laos, s'il est difficile pour l'unique grand séminaire du pays de fournir avec régularité des cours magistraux à ses élèves, les séminaristes mettent un point d'honneur à partir systématiquement, durant les week-ends, travailler dans les villages catholiques pour se préparer à leur futur travail pastoral. Ils vont deux par deux dans les villages du centre du Laos qui ne reçoivent que très rarement la visite d'un prêtre et - concession à la modernité - ils s'y rendent généralement à moto (1). Le P. Bounlien Phithakvong, prêtre du vicariat de Savannakhet, en résidence à Thakhek où il s'occupe des étudiants, enseigne au séminaire et supervise la pastorale de six paroisses. Il a confirmé l'achat de quatre petites motos pour le grand séminaire national de Thakhek, "dans le cadre de la formation pastorale 

Dans le sud du pays, les autorités exercent de fortes pressions contre des chrétiens protestants pour les contraindre à "renoncer à leur foi"

Laos 16/03/2004

Les chrétiens de plusieurs villages du district de Sanamsay, dans la province d'Attapeu, au sud du pays, sont la cible d'actes de violence et de menaces de la part des autorités locales, selon des informations diffusées le 8 mars dernier par le Mouvement lao pour les droits de l'homme, basé à Paris. Dans des appels à l'aide adressés au siège de l'Eglise évangéliste lao à Vientiane, entre le 3 et le 19 février dernier, des chrétiens des villages de Ban Donthapad et de Ban Donsua (district de Sanamsay) ont fait état d'une série de faits troublants à leur encontre, visant à les contraindre à "renoncer à leur foi" : menaces de mort répétées, tentative de renversement par véhicule à moteur, confiscations de rizières et de bétails, confinement, menaces d'expulsion du village, menaces de destruction d'habitations par le feu, notamment.

Arrestation de onze chrétiens dans le sud du pays

Laos 16/01/2004

Selon une information du Mouvement lao pour les droits de l'homme, basé à Paris, onze chrétiens protestants ont été interpellés par les autorités dans la province méridionale d'Attapeu. Arrêtés les 27 et 28 décembre dernier, il leur est reproché d'avoir organisé et d'avoir pris part à des veillées de prière à l'occasion de Noël, sans avoir au préalable obtenu l'autorisation des autorités. Outre les onze personnes interpellées, ...