EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud-Est Laos Les autorités ont finalement donné leur autorisation pour l’ordination du P. Pierre Buntha Silaphet au titre du vicariat apostolique de Luang Prabang

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud-Est - Laos

Imprimer

Les autorités ont finalement donné leur autorisation pour l’ordination du P. Pierre Buntha Silaphet au titre du vicariat apostolique de Luang Prabang [ Bulletin EDA n° 545 ]

Les autorités ont finalement donné leur autorisation pour l’ordination du P. Pierre Buntha Silaphet au titre du vicariat apostolique de Luang Prabang

01/02/2011

Après avoir retiré le 10 décembre dernier, à la dernière minute, leur autorisation pour l’ordination du P. Pierre Buntha Silaphet (1), les autorités laotiennes ont finalement accepté que le séminariste catholique, âgé de 34 ans, soit ordonné prêtre au titre du vicariat apostolique de Luang Prabang. L’ordination a eu lieu le 29 janvier à Thakhek, 800 km plus au sud, en présence d’une assemblée d’un millier de personnes, principalement catholiques mais appartenant aussi à d’autres confessions chrétiennes.

Présidée par Mgr Louis-Marie Ling Mangkhanekhoun, évêque du vicariat apostolique de Paksé, le vicariat le plus méridional du pays (2), la messe d’ordination a donné au vicariat apostolique de Luang Prabang son premier prêtre depuis plus de trente ans. En effet, après l’arrivé au pouvoir des communistes en 1975 et l’expulsion des missionnaires étrangers du pays, la liberté religieuse a été très sévèrement restreinte et les activités des Eglises étroitement surveillées. Pour le vicariat apostolique de Luang Prabang, qui couvre une vaste région montagneuse dans la partie nord du Laos, on ne comptait qu’un seul prêtre, Mgr Tito Banchong Thopayong, l’administrateur apostolique du vicariat. Ce dernier, qui a passé un total de neuf années en prison (en trois détentions successives), voit encore aujourd’hui sa liberté de mouvement limitée et il lui est souvent difficile de rendre visite aux quelque 2 650 fidèles des communautés catholiques, réparties en six paroisses. Ce n’est que récemment, depuis l’installation il y a un an dans l’ancienne capitale royale, de religieuses engagées auprès d’enfants handicapés que le prêtre peut résider à Luang Prabang. Le P. Pierre Buntha vient donc épauler Mgr Tito Banchong Thopayong, mais, ainsi que l’indique une source proche de l’Eglise du Laos, il reste à vérifier si le P. Pierre Buntha Silaphet sera effectivement autorisé à exercer son ministère. Selon le témoignage d’un prêtre catholique recueilli par l’agence Ucanews (3), une vingtaine d’habitants du village de Phomvan, le village natal du prêtre nouvellement ordonné, ont été empêchés de quitter leur village pour assister à la messe d’ordination du 29 janvier.

 

Originaire du village de Phomvan (province de Sayaboury), dans le nord du Laos, le P. Buntha appartient à l’ethnie K’hmu (4). Issu d’une famille d’agriculteurs, dernier de sept enfants, il a grandi dans un milieu évangélisé dans les années 1960 par le P. Piero Maria Bonometti, OMI. Il a étudié au grand séminaire Saint-Jean-Vianney de Thakhek (province de Khammouane) ainsi qu’aux Philippines, où il a passé un an pour apprendre l’anglais.

 

Au Laos, sur une population de six millions d’habitants, bouddhistes dans leur très grande majorité, on compte 43 000 catholiques, quinze prêtres et une centaine de religieuses.

Notes

(1) Voir EDA 542

(2) L’Eglise catholique au Laos est formée de quatre vicariats apostoliques : Luang Prabang, Vientiane, Savannakhet et Paksé.

(3) Ucanews, 31 janvier 2011.

(4) Les K’hmu (ou Khomu, Khmou, Kammu, Kuemu), de langue môn-khmer, forment la plus importante minorité ethnique du Laos (11 % de la population) et sont considérés comme les premiers occupants du pays. Peu considérés par les Lao, ils vivent essentiellement dans les régions montagneuses du nord du pays. Le P. Pierre Buntha et Mgr Louis-Marie Ling Mangkhanekhoun, vicaire apostolique de Paksé, sont tous deux des K’hmu.

 

Légende photo : Le P.Pierre Buntha Silaphet (deuxième à gauche) lors de sa messe d'ordination, le 29 janvier 2011. Crédit : Ucanews