EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud-Est Laos Au sein de l'Eglise du Laos, la mémoire du P. Pierre Chevroulet, missionnaire récemment décédé en Thaïlande, est associée à la traduction en langue lao de l'Evangile

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud-Est - Laos

Imprimer

Au sein de l'Eglise du Laos, la mémoire du P. Pierre Chevroulet, missionnaire récemment décédé en Thaïlande, est associée à la traduction en langue lao de l'Evangile [ Bulletin EDA n° 404 ]

01/10/2004

Le P. Pierre Chevroulet, missionnaire d'origine française, membre de la congrégation des Oblats de Marie Immaculée, est mort d'un cancer le 18 septembre dernier à Bangkok, en Thaïlande. Une foule de plusieurs centaines de personnes, dont des évêques, de nombreux prêtres et religieuses, a assisté à ses funérailles au cours desquelles l'ouvre de traduction en langue lao des quatre Evangiles coordonnée par le missionnaire a été rappelée. En provenance de l'Eglise catholique du Laos, les témoignages de reconnaissance pour le travail accompli par le prêtre ont été nombreux. Le P. Chevroulet avait quitté ce pays en 1976, chassé comme tous les autres missionnaires étrangers par le nouveau pouvoir communiste.

Entré aux Oblats de Marie Immaculée à l'âge de 24 ans, ordonné prêtre le 10 juillet 1955, le P. Chevroulet avait été envoyé au Laos un an plus tard. La préfecture apostolique de Vientiane - Luang Prabang avait été élevée au rang de vicariat apostolique trois ans plus tôt, en 1952, et la tâche assignée au jeune missionnaire fut la formation des séminaristes du Laos. Ayant appris la langue lao, le prêtre reçut également la mission de coordonner le travail de traduction en lao des Evangiles. Il anima pour cela une équipe formée de prêtres et de laïcs catholiques laotiens (notamment, le P. Aballain, des Missions Etrangères de Paris, un professeur lao catholique et le P. Khamphan, qui deviendra plus tard évêque de Paksé). Pour le P. Pricha Thamniyon, supérieur des oblats pour la Thaïlande et le Laos, ce fut là "une des contributions les plus importantes" du P. Chevroulet à l'Eglise du Laos. Rappelant que le missionnaire maîtrisait parfaitement le grec et le latin, Mgr Pierre Bach, ancien vicaire apostolique de Savannakhet et aujourd'hui responsable de la promotion de l'apostolat parmi la diaspora laotienne, précise que l'apport du P. Chevroulet a consisté à veiller à ce que la traduction lao des Evangiles corresponde bien à la tradition de l'Eglise. Mgr Bach ajoute que la version mise au point avec l'aide du P. Chevroulet est celle qui à ce jour encore est utilisée par les catholiques laos. En outre, la collaboration que le P. Chevroulet apporta en tant que réviseur de la traduction ocuménique de la Bible en langue lao (Ancien et Nouveau Testaments) fut très appréciée par les responsables laotiens et étrangers de l'Alliance biblique.

Après son départ du Laos en 1976, le P. Chevroulet gagna le siège de sa congrégation à Rome avant de retourner, en 1978, en Thaïlande où il a servi jusqu'à sa mort. Après avoir un temps travaillé dans différentes paroisses de Bangkok, il fut envoyé à Loei, province frontalière avec le Laos, au nord-est du pays. A plusieurs reprises, il fut élu supérieur régional des oblats en Thaïlande, un pays où sa congrégation est présente depuis 1966. L'actuel vicaire apostolique de Vientiane, Mgr Jean Khamse Vithavong, oblat lui-même, se souvient du P. Chevroulet comme d'un prêtre à "l'intelligence particulièrement vive".