EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud-Est Laos Dans la région de Vientiane, les autorités exercent de fortes pressions sur des chrétiens protestants issus des minorités ethniques pour les contraindre à "renoncer à leur foi"

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud-Est - Laos

Imprimer

Dans la région de Vientiane, les autorités exercent de fortes pressions sur des chrétiens protestants issus des minorités ethniques pour les contraindre à "renoncer à leur foi" [ Bulletin EDA n° 403 ]

16/09/2004

Selon des informations diffusées le 4 septembre dernier par le Mouvement lao pour les droits de l'homme, basé à Paris, le gouvernement a lancé une campagne de répression contre les chrétiens protestants du district de Kasy, dans la province de Vientiane. La campagne cible plus particulièrement les membres de minorités ethniques convertis au christianisme.

Dans le village de Houa Muong, huit familles chrétiennes de la minorité ethnique Khmu ont été contraintes à signer un acte de "renonciation à [leur] foi". Depuis le 2 août dernier, deux chrétiens qui ont refusé de signer sont emprisonnés à Kasy. A Ban Viengsamay, autre village du district de Kasy, les autorités ont donné l'ordre aux chrétiens de quitter la localité en mettant en avant leur appartenance religieuse. Devant leur refus, deux responsables chrétiens ont été arrêtés, le 2 août également, et placés en détention à la prison de Kasy.

Ailleurs dans le pays, rapporte encore l'organisation de défense des droits de l'homme, des faits similaires ont été signalés. Au sud du pays, dans la province de Savannakhet, à l'issue d'une réunion le 11 août 2004, présidée par une haute personnalité du Parti (ancien président de la République démocratique populaire lao, aujourd'hui conseiller du chef de l'Etat), interdiction a été faite aux chrétiens de se rassembler dans leur maison pour prier. Toute pratique religieuse ne peut plus désormais se faire que dans les lieux de culte enregistrés auprès des autorités. La nouvelle règle est en application, notamment pour les chrétiens du village de Chonchia, dans le district de Sonbouly.

Selon le Mouvement lao pour les droits de l'homme, ces informations et d'autres concernant la province de Luang Prabang indiquent que, loin de s'atténuer comme le prétendent les responsables de la République populaire, la répression anti-chrétienne se poursuit, cette année 2004 marquant une intensification des actions menées contre les chrétiens des minorités ethniques (1). Les autorités locales manifesteraient ainsi leur inquiétude face au succès relatif des Eglises chrétiennes auprès des minorités ethniques.

Notes

(1)A ce propos, voir EDA 304, 359, 364, 374, 393<br />