EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud-Est Laos Pour la première fois, les jeunes catholiques du pays se sont rassemblés au niveau national, développant leur sentiment d'appartenance à l'Eglise

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud-Est - Laos

Imprimer

Pour la première fois, les jeunes catholiques du pays se sont rassemblés au niveau national, développant leur sentiment d'appartenance à l'Eglise [ Bulletin EDA n° 382 ]

01/10/2003

Pour leur "Première journée nationale ils étaient cinquante-cinq jeunes, âgés de 15 à 22 ans, et quinze religieuses à s'être rassemblés à Vientiane, venus des trois vicariats apostoliques de Paksé, Savannakhet et Vientiane. De Luang Prabang, le quatrième vicariat apostolique que compte le Laos, personne n'avait pu se déplacer.

A l'occasion de ce rassemblement, chaque vicariat s'est employé à préparer l'avenir. Fondation d'un groupe de jeunes pour Paksé, groupe de prière avec visite des malades et enseignement du catéchisme aux enfants pour Savannakhet, équipe de foot, musique et enseignement des plus jeunes pour Vientiane. Dans leurs interventions, chacun des évêques a rappelé aux jeunes l'importance de leur attachement à l'Eglise et de leur participation à l'évangélisation. "Un jeune responsable catholique doit être capable d'aider les autres dans le besoin. S'engager pour Dieu et pour les autres, les pauvres surtout, tant physiquement que spirituellement, exige de savoir compatir et se sacrifier soi-même leur a dit Mgr Khamse, vicaire apostolique de Vientiane (1).

Le P. Vimanephet Indavong, de Savannakhet, qui revenait quelques semaines plutôt de Bangalore, leur a parlé de ce qu'il venait de vivre en Inde lors des troisièmes Journées asiatiques de la jeunesse, organisées du 9 au 18 août sur le thème : "Les jeunes Asiatiques et la paix". Le P. Vimanephet a fait remarquer aux jeunes Laotiens que le Laos était un pays paisible : "Nous avons la chance de vivre au Laos où il n'y a pas beaucoup de violence et nous devrions en avoir conscience leur a-t-il dit, leur demandant d'éviter eux-mêmes tout geste de violence entre eux, aussi bien en famille qu'en société (2).

Notes

(1)Sur la formation religieuse des jeunes, voir EDA 373<br />(2)Sur l'Eglise au Laos et la politique religieuse du gouvernement, voir EDA 131 (document annexe), 195, 287, 304 et le Dossier de EDA 299 ("Spécial Laos")<br />