EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud-Est Laos Le gouvernement laotien a publié un décret sur la politique religieuse, qui laisse les milieux catholiques perplexes

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud-Est - Laos

Imprimer

Le gouvernement laotien a publié un décret sur la politique religieuse, qui laisse les milieux catholiques perplexes [ Bulletin EDA n° 359 ]

16/09/2002

Le 5 juillet 2002, le gouvernement laotien a rendu public un décret intitulé "Sur le contrôle et la protection des activités religieuses" (1). Les milieux catholiques laotiens et les observateurs de la scène religieuse restent perplexes sur l'application éventuelle qui en sera faite par l'administration. A noter aussi que la publication du décret a suivi de près une visite officielle à Vientiane, effectuée cette année, par des responsables du Bureau vietnamien des Affaires religieuses (2).

La lecture du décret laisse à penser que des deux termes utilisés dans le titre, "contrôle et protection c'est le "contrôle" des activités religieuses qui préoccupe le plus les auteurs du texte. Le contrôle que l'administration veut établir sur les religions est très détaillé et va des structures de l'organisation religieuse à la construction des bâtiments, la formation des cadres, les relations avec les organisations étrangères, les dons reçus de l'étranger, les conditions d'appartenance individuelle et l'impression éventuelle de livres ou de tracts. Ce sont pratiquement toutes les activités et la vie quotidienne des organisations religieuses que le gouvernement cherche en principe à surveiller.

Le statut des religions dans la société laotienne est lui aussi clairement défini dans le texte : "L'unique but des activités d'une religion en République démocratique du Laos ne peut être que d'appuyer et servir le développement du pays» La politique religieuse laotienne se place donc délibérément dans la ligne des politiques religieuses chinoise et vietnamienne qui subordonnent les religions aux objectifs définis par l'Etat.

Un observateur attentif de la scène religieuse laotienne, interrogé par Eglises d'Asie, estime que le document n'apporte rien de bien nouveau sur le fond mais rassemble pour la première fois dans un même texte des décrets précédents et des articles de la Constitution. Selon lui, beaucoup de choses dépendront de l'application concrète qui en sera faite dans les différentes provinces, en particulier en ce qui concerne les aides financières en provenance de l'étranger. Pour l'instant, dit-il, les évêques catholiques du Laos restent prudemment dans l'expectative et attendent de voir quelles seront les modalités nouvelles mises en place.

Il est clair enfin que le gouvernement cherche à mieux contrôler les groupes chrétiens de protestants évangéliques qui se sont beaucoup développés au cours des dernières années et dont certains entretiennent des liens étroits avec des organisations américaines (3). Dans le passé, ces groupes ont souvent été soupçonnés sinon de nourrir des ambitions politiques propres du moins d'avoir des liens considérés comme subversifs.

Notes

(1)Voir en document annexe du présent numéro d'EDA la traduction en français de ce décret<br />(2)Voir EDA 346 à la rubrique 'De divers horizons'<br />(3)Voir EDA 147, 299 (document annexe)<br />