EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud-Est Laos Après cinq mois d'internement et de résidence surveillée, un prêtre laotien est libéré

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud-Est - Laos

Imprimer

Après cinq mois d'internement et de résidence surveillée, un prêtre laotien est libéré [ Bulletin EDA n° 269 ]

15/07/1998

Cinq mois après son arrestation (8), le P. Tito Banchong Thapayong, du vicariat apostolique de Vientiane, a été rendu à la liberté et a pu reprendre librement son ministère. Selon des sources locales, sa santé n'a pas souffert de la détention et n'inquiète pas sa communauté qui a célébré avec lui une messe d'action de grâces, quatre jours après son retour, le 29 juin.

Le P. Banchong, d'ethnie h'mong, avait été arrêté le 24 janvier 1998, à 360km de Vientiane, à l'aéroport de Huei Say, où il s'apprêtait à prendre l'avion après avoir visité quatorze villages de la province. On l'accusait d'être allé enseigner la religion sans permission. Libéré "sans condition" au mois d'avril, il n'était cependant pas autorisé à sortir de Huei Say, jusqu'à son actuel élargissement définitif.

Interrogé pour savoir pourquoi le prêtre avait été libéré et autorisé à reprendre son ministère, un responsable de l'Eglise locale a répondu qu'il n'y avait aucune raison de prolonger sa détention. Il faut savoir cependant que le règlement en vigueur actuellement interdit aux prêtres de rendre visite aux villages non traditionnellement catholiques, à moins d'y avoir été invité officiellement par la population, laquelle devra avoir préalablement reçu l'autorisation des autorités.

Notes

(8)Voir EDA 260, 262<br />