EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud-Est Laos Expulsion de cinq étrangers arrêtés par la police au cours d'une réunion biblique

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud-Est - Laos

Imprimer

Expulsion de cinq étrangers arrêtés par la police au cours d'une réunion biblique [ Bulletin EDA n° 259 ]

16/02/1998

Quatre jours après avoir été arrêtés pour participation à une réunion biblique illégale, cinq étrangers, trois Américains, une Française et un Thaïlandais, ont été libérés et invités à quitter le pays. Selon des sources diplomatiques, les autorités gardent encore en détention 39 Laotiens, qui, le 30 janvier dernier, dans une résidence privée, participaient eux aussi à cette manifestation religieuse d'études bibliques, interrompue par une descente de police.

A la suite de ces arrestations, le ministère des Affaires étrangères a publié un communiqué reproduit dans le "Vientiane Times" du 4 février : "Ce groupe de personnes a émis des commentaires négatifs sur le régime politique du Laos et s'est immiscé dans les affaires internes du pays. Ils ont attenté à l'honneur des dirigeants laotiens. En fait ce groupe a utilisé le christianisme pour faire de la propagande contre le gouvernement laotien et les autres religions, affirmant que le christianisme a joué un rôle plus important que les autres religions. Tout ce qui divise les religions et le peuple est interdit".

Les trois américains, Kenneth Fox, Jerry Canfield et sa femme Marguerite Canfield, travaillent au Laos pour une organisation humanitaire, "Associés pour le progrèspatronnée par un groupe baptiste "Les Eglises du Christ". Il leur a été laissé un certain temps pour préparer leur départ. La française, Anne Phomasone, est d'origine laotienne. Elle était venue rendre visite à son mari à Vientiane. Elle doit quitter immédiatement le pays avec lui. La cinquième personne était de nationalité thaïlandaise.

Ces expulsions ont suivi immédiatement la publication par le département d'Etat des Etats-Unis du rapport annuel sur les droits de l'homme. Il accusait le Laos d'attenter à la liberté religieuse, en particulier, à celle des divers groupes chrétiens.