EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud-Est Laos Un chrétien américain membre d'une organisation non gouvernementale expulsé pour "subversion"

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud-Est - Laos

Imprimer

Un chrétien américain membre d'une organisation non gouvernementale expulsé pour "subversion" [ Bulletin EDA n° 147 ]

16/01/1993

Le représentant de l'organisation humanitaire chrétienne, "World Concern", a été expulsé du Laos le 20 octobre 1992, accusé par les autorités laotiennes d'importer de la littérature subversive en vue de restaurer l'ancienne royauté laotienne.

Lors de son retour d'un voyage en Thaïlande, le 13 août 1992, David Andrianoff, citoyen américain, directeur de l'agence de "World Concern" à Vientiane depuis 1988, s'est vu confisquer plusieurs sacs de livres dans lesquels les douaniers venaient de trouver des ouvrages religieux. Convoqué au ministère de l'Intérieur, il fut accusé de faire du prosélytisme et d'inciter à la subversion en vue de rétablir l'ancienne royauté laotienne (l'un des livres saisis étant le récit de la guerre au Laos dans les années 60 par un général de l'ancien régime), puis expulsé quelques semaines plus tard.

Selon Andrianoff, aucune de ses prétendues illégalités n'a été signifiée par écrit à "World Concern" par le gouvernement laotien. Il pense que celui-ci l'a choisi pour cible parce qu'il cumulait citoyenneté américaine, foi chrétienne et rôle social à la tête d'une organisation non gouvernementale. "Le gouvernement du Laos, a-t-il déclaré après son expulsion, voit les Américains comme des impérialistes, les chrétiens comme des éléments subversifs armés de l'évangélisme, et les organisations non gouvernementales l'inquiètent parce qu'elles sont proches du peuple".

Les observateurs de la vie laotienne depuis la Thaïlande constatent que les autorités de Vientiane ont resserré leur contrôle de la population depuis la chute du communisme en Europe de l'Est et dans l'ex-Union soviétique, ce qui a entraîné de nouvelles contraintes pour les dirigeants chrétiens du Laos et un contrôle plus rigoureux des activités de l'Eglise.