EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud-Est Indonésie Le Parti musulman d'opposition sort affaibli de la campagne électorale

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud-Est - Indonésie

Imprimer

Le Parti musulman d'opposition sort affaibli de la campagne électorale [ Bulletin EDA n° 135 ]

16/06/1992

La victoire du "Golkar", parti majoritaire de M. Suharto, aux élections du 9 juin 1992, n'a jamais fait aucun doute. Des changements semblent pourtant se profiler dans l'électorat indonésien. Les prises de position du "Golkar" en faveur de l'islam, qui se sont multipliées ces derniers mois, semblent avoir porté leurs fruits. La première victime en est le Parti d'union pour le développement, dont les slogans électoraux se limitent à la défense de l'islam.

Le Parti d'union pour le développement, qui rassemble traditionnellement les voix islamistes, paraît aujourd'hui en perte de vitesse. Une direction inefficace, des problèmes financiers, des luttes internes lui ont fait perdre beaucoup de crédibilité dans l'électorat urbain. Il faut ajouter à cela que les deux grandes organisations islamiques d'Indonésie, le "Muhammadiyah" et le "Nahdlatul Ulama", viviers traditionnels du parti musulman, ont opté pour une stricte neutralité politique.

Le Parti démocratique indonésien, coalition de chrétiens et de nationalistes, pourrait profiter de cet affaiblissement du parti musulman et du recentrage relatif du "Golkar" vers la défense des valeurs islamiques. Les derniers résultats des élections du 9 juin 1992 lui accordaient 15,2% des voix.