EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud-Est Indonésie L'Eglise et l'éducation parallèle

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud-Est - Indonésie

Imprimer

L'Eglise et l'éducation parallèle [ Bulletin EDA n° 113 ]

16/06/1991

L'Eglise indonésienne désire développer son propre réseau d'éducation parallèle et pense ainsi répondre à la demande croissante en main-d'oeuvre qualifiée qui se manifeste aujourd'hui dans de nombreuses branches d'activité économique. Le Dr Johannes Riberu, spécialiste en "sciences de l'éducation", parlementaire, et président des "intellectuels catholiques" (6), est persuadé que le système actuel ne donne pas aux étudiants les qualifications qui leur seraient nécessaires; c'est ainsi qu'à l'issue de leurs études, ils se trouvent, malgré leur diplôme, dans l'impossibilité de trouver un emploi. Par ailleurs, selon un haut fonctionnaire au ministère du Travail, M. Rudolf Sihombing, l'Etat est tout à fait disposé à accueillir tout effort de l'Eglise pour élever le degré de qualification de la main d'oeuvre indonésienne.

Ces appréciations ont été portées au cours d'un séminaire de 6 jours qui s'est tenu au mois de février 1991 sur le thème de "l'importance de l'éducation parallèle". 31 délégués venant de presque tous les diocèses du pays y ont participé et, avant d'établir de nouveaux projets, ont passé en revue les diverses réalisations en ce domaine.

Steve Rowe, délégué de l'archidiocèse de Merauke, dans la province de l'Irian Jaya, a parlé d'une initiative de la "Haute école technique pour adultes", institution dans laquelle il est enseignant. Cette dernière organise des sessions de formation pour la population locale. Leurs effectifs sont limités à 15 personnes: ce qui permet d'accorder à chacun toute l'attention qu'il mérite. Le rapporteur a affirmé que cette initiative "va à la rencontre des besoins des gens et est appréciée et soutenue par eux".

Au cours du séminaire, on a aussi fait mention de centres de formation à l'agriculture, établis dans les archidiocèses de Pontianak et de Medan. La formation y dure un mois, et est dispensée par 6 moniteurs aux fermiers de la région ainsi qu'aux jeunes sans emploi. Dans plusieurs diocèses, les paroisses recueillent et diffusent les offres d'emploi. Ailleurs, certaines paroisses ont organisé des formations pour jardinières d'enfants et des cours de coiffure.

Notes

(6) EDA 103<br />