EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud-Est Indonésie Le "silence" des dirigeants catholiques en question

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud-Est - Indonésie

Imprimer

Le "silence" des dirigeants catholiques en question [ Bulletin EDA n° 99 ]

16/11/1990

Depuis la disparition du "Partai Katolik" (Parti catholique) et d'autres partis politiques en 1973, les dirigeants politiques catholiques n'assument plus la défense des intérêts de leur communauté. C'est ce qu'a déclaré le docteur Aloysius Benedictus Mbol, le 4 novembre 1990, lors d'un séminaire organisé par l'Association des médecins catholiques. Le docteur Mbol est l'ancien gouverneur de la province du Nusa Tenggara oriental sur l'île de Java.

"Nos nouveaux dirigeants manquent de courage et ne communiquent pas avec leurs homologues des autres religions. Ils les rencontrent seulement quand il y a des conflits... Beaucoup d'entre eux ont peur de discuter des questions qui ont trait à leur foi catholique..." a ajouté le docteur Mbol. Il a évoqué devant les participants la personnalité de M. Joseph Kasimo, militant catholique et fondateur du "Partai Katolik", aujourd'hui décédé, qui, selon lui, savait communiquer avec les dirigeants des autres religions de façon à ce que "les problèmes soient réglés avant qu'ils ne dégénèrent en conflits

Le gouvernement indonésien compte 5 ministres catholiques pour 38 membres.