EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud-Est Indonésie Retraites pour non-chrétiens

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud-Est - Indonésie

Imprimer

Retraites pour non-chrétiens [ Bulletin EDA n° 95 ]

16/09/1990

Les 36 élèves d'une classe d'un collège dirigé par les PP. jésuites, à Jakarta, ont suivi du 23 au 26 août 1990 les exercices spirituels prévus pour eux à la maison de l'Eau vive, au sud de la capitale. Quatre d'entre eux seulement étaient catholiques, pour deux musulmans et trente bouddhistes. C'est là un fait qui se renouvelle tous les ans à pareille époque: la participation à cette retraite fait partie du programme scolaire de l'établissement, lequel, bien qu'accueillant une forte majorité d'étudiants non chrétiens, impose à tous ceux qui s'inscrivent aux cours, quelle que soit leur foi, de prendre part aux activités religieuses de la maison.

Il n'est pas question de vouloir les convertir au catholicisme, explique le professeur qui les accompagne, mais la direction sent le besoin de fournir à ces adolescents des orientations susceptibles de répondre aux problèmes qu'ils se posent tous à cette étape de leur vie. Pareille pédagogie, ajoute-t-il, a fait ses preuves depuis des années. Ils participent même à la messe quotidienne, précise une religieuse membre de l'équipe organisatrice, non pas par obligation, mais parce que c'est là pour eux une nouveauté.

La maison de l'Eau vive, fondée par l'archevêque Leo Soekoto, s.j., en 1974, dispose d'une équipe de cinq membres : le P. Albert Pondaag, scheutiste, deux religieuses de St-Charles-Borromée, et deux séminaristes diocésains. L'objectif visé est "d'enrichir la vie spirituelle" de tous ceux qui viennent s'y recueillir, et "de leur fournir une meilleure compréhension de ce que sont les valeurs du catholicisme". On fait bien observer qu'aucune contrainte n'est exercée sur eux, mais cela étant, on reconnaît qu'à la fin de la session il n'est pas rare de voir se concrétiser des demandes de baptême. En ce cas, déclare un des responsables, faisant écho à la devise de l'institution - "Il vous appartient de prendre vos propres décisions" - nous donnons aux candidats qui se présentent tous les éléments nécessaires "pour les aider à faire leur choix en toute maturité d'esprit".