EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud-Est Cambodge

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud-Est - Cambodge

Affluence populaire pour la fête bouddhiste des morts

Cambodge 01/11/1991

Le 8 octobre 1991, des centaines de milliers de personnes, à travers tout le pays, ont célébré le P'choum Ben ou fête des morts, l'une des plus importantes fêtes bouddhistes de l'année pour les Cambodgiens.

Les Khmers rouges veulent garder le contrôle de "leurs" réfugiés

Cambodge 01/11/1991

Les dirigeants khmers rouges se préparent à rapatrier, sans l'accord de l'ONU, plusieurs dizaines de milliers de réfugiés vivant dans les camps qu'ils contrôlent à la frontière thaïlandaise, vers les territoires sous leur influence à l'intérieur du pays. Cette initiative des Khmers rouges est en violation directe des accords de paix signés à Paris à la fin du mois d'octobre 1991 par toutes les factions cambodgiennes. Elle indique sans doute la volonté des Khmers rouges d'installer autant de réfugiés que possible dans les parties du pays qu'ils contrôlent pour obtenir un nombre suffisant de voix aux élections qui seront éventuellement organisées dans l'avenir.

Assemblée générale du BPAC en Thaïlande

Cambodge 16/08/1991

Du 26 août au 1er septembre 1991, le Bureau pour la promotion de l'apostolat parmi les Cambodgiens (BPAC) (1) a tenu son assemblée générale à Pattaya en Thaïlande. Une vingtaine de prêtres, religieux, religieuses, séminaristes, réunis autour de Mgr Yves Ramousse, responsable du BPAC, ont réfléchi à l'avenir de l'Eglise du Cambodge dans la situation politique nouvelle créée par l'installation à Phnom Penh du prince Sihanouk, le compromis probable entre les diverses factions en lutte pour le contrôle du pays, et le retour imminent de plusieurs centaines de milliers de réfugiés (2).

Un appel du gouvernement aux chrétiens et aux ONG

Cambodge 01/08/1991

Le 18 août 1991, le ministre des Affaires étrangères de Phnom Penh a convoqué tous les représentants des organisations non gouvernementales travaillant au Cambodge. Il leur a fait part des préoccupations de son gouvernement concernant les importantes pertes en vies humaines et les dégâts causés par les inondations dans les provinces du sud et du sud-ouest du pays.

Religion et politique

Cambodge 01/08/1991

Rival potentiel du premier ministre Hun Sen et président de l'Assemblée nationale cambodgienne, M. Chea Sim a présidé, le 25 juillet 1991, à l'installation du moine Um Sum à la tête du monastère de Mahamonthei, à Phnom Penh (2). Le Vénérable Tep Vong, chef spirituel du bouddhisme au Cambodge, assistait également à la cérémonie.

Le retour des réfugiés se prépare activement

Cambodge 01/08/1991

Un certain nombre de signes laissent penser que le retour au Cambodge des réfugiés de la frontière thaïlandaise pourrait être imminent. Leur présence à la frontière fournissait une base populaire aux différentes factions de la Résistance et justifiait la reconnaissance internationale de celles-ci. Elle n'a aujourd'hui plus de raison d'être puisque un accord

LETTRE DE VOEUX DES CHRETIENS DE PHNOM PENH

Cambodge 16/06/1991

A l'occasion de la fête de Pâques et du Nouvel an khmer (année de la chèvre, 2 535ème année de l'ère bouddhique, qui coïncide avec le premier jour de la lune croissante du mois de pisakh, c'est-à-dire le 14 avril 1991), les chrétiens de Phnom Penh sont très heureux d'offrir leurs voeux les plus chaleureux à tous les chrétiens khmers de l'étranger ainsi qu'aux chrétiens de toutes nations de par le monde. Soyez heureux, vivez dans la paix et le bonheur, à l'ombre de la puissance du Christ le Sauveur et notre Seigneur.

La religion devient un enjeu politique

Cambodge 01/06/1991

Président de l'Assemblée nationale de Phnom Penh, chef du Front patriotique et membre du bureau politique du Parti, M. Chéa Sim vient d'affirmer que "les ennemis essaient d'employer un stratagème empoisonné, en utilisant la religion comme une arme pour détruire la solidarité au sein de notre noyau central, pour faire jouer les extrêmes contre le centre, et pour diminuer la confiance que porte le peuple à notre régime."

Les "zones libérées" constituent-elles un danger?

Cambodge 01/05/1991

Un certain nombre d'organisations non gouvernementales, oeuvrant pour le Cambodge, et regroupées dans une "Coalition pour la paix et la réconciliation", dont le siège est à Bangkok, font état dans un communiqué de leur crainte de voir les différentes factions de la Résistance court-circuiter les projets des Nations Unies. Aussi critiquables soient-ils (1), ceux-ci constituent néanmoins aux yeux de ces ONG la seule perspective de salut pour le pays. Celle-ci est compromise par le rapatriement de réfugiés frontaliers vers des régions contrôlées militairement à l'intérieur du Cambodge. Des statistiques indiquent que l'an dernier 60 à 100 000 personnes auraient ainsi été transférées dans ces "zones libérées".

Pastorale dans les camps de réfugiés

Cambodge 16/04/1991

Une équipe pastorale, du "Bureau pour la promotion de l'apostolat auprès des Cambodgiens" dirigé par Mgr Yves Ramousse, multiplie ses activités dans plusieurs camps de réfugiés sur la frontière thaïlandaise. Les 3 et 10 mars 1991, 60 catéchumènes, en deux groupes, ont été appelés au baptême.