EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud-Est Cambodge Revue de presse du 1er au 30 juin 2017

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud-Est - Cambodge

Imprimer

Revue de presse du 1er au 30 juin 2017

Revue de presse du 1er au 30 juin 2017

04/07/2017

Politique intérieure

Elections municipales : Le 5 juin, en l’absence de chiffres officiels, les deux principaux partis ont chacun clamé leur victoire. Des résultats non officiels ont d’abord été postés sur Fresh News, décrédibilisant le Comité National des Elections. Le comité électoral devait annoncer les résultats ...

... rapidement après la fermeture des bureaux de vote vers 15h, mais cela a pris quelques heures en raison d’un problème de connexion Internet. 1 163 communes ont été remportées par le PPC (Parti du Peuple Cambodgien) et 482 par le PNSC (Parti National du Salut du Cambodge).

Les observateurs indépendants ont constaté des élections paisibles et pacifiques malgré quelques problèmes, notamment la présence d’officiels non autorisés dans certains bureaux de vote tentant d’intimider les observateurs et des militaires arrivant aux bureaux de vote dans leurs camions.

Selon le comité électoral, près de sept millions de citoyens sont allés voter, ce qui représente un record de participation (Cambodia Daily du 06.06.2017). Sur les 1 646 communes cambodgiennes, 1 645 étaient divisées entre les deux principaux partis, le PPC et le PNSC. Une seule s’est démarquée, la commune de Banteay Meanchey, qui a été remportée par le « Parti de l’Unité Nationale Khmère » (CD du 06.06.2017). Nhek Bun Chhay, président du Parti de l’Unité Nationale Khmère, a été démis de ses fonctions de conseiller du gouvernement par un décret royal. Il occupait ce poste depuis presque cinq ans (CD du 12.06.2017).

Le PNSC a demandé le recomptage des bulletins pour 27 communes dans au moins cinq provinces dans lesquelles il a perdu avec moins de 0,5 % (CD du 12.06.2017). Les 12 et 13 juin, dans la province de Svay Rieng, un recompte des bulletins a donné lieu à des disputes entre les deux principaux partis. La commune de Doung a finalement été remportée par le PPC. Le 14 juin, deux autres communes, l’une à Battambang et l’autre à Kompong Thom, ont été remportées par le PNSC (CD du 15.06.2017).

Kem Sokha a promis la tolérance de son parti à la communauté cambodgienne musulmane s’il était élu aux prochaines élections nationales (CD du 22.06.2017).

Le Premier ministre a appelé les personnes travaillant au service de l’Etat à surveiller leur attitude et celle de leur famille. Bien que le PCC ait remporté 70 % des municipalités, il est nécessaire de reconnaître que des centaines de communes ont été perdues en raison du mauvais comportement de leurs dirigeants, a déclaré Hun Sen (CD du 27.06.2017).

Suite à une fuite d’information, il s’avère que le PPC a commandé des sondages auprès d’une société basée en Israël et qui aurait contribué à la réélection du Premier ministre Benjamin Netanyahu (CD du 19.06.2017).

Parti des Jeunes Cambodgiens

Le président du Parti des Jeunes Cambodgiens, Pich Sros, a déposé une plainte auprès de la Cour municipale de Phnom Penh contre le président du PNSC, Kem Sokha. Le problème porte sur l’appel fait par Kem Sokha une semaine après les élections du 4 juin, auprès des électeurs, les exhortant à ne pas gaspiller leur vote en le donnant à un parti mineur. M. Sros considère cela comme une incitation à discriminer son parti. Certains pensent que derrière cette attaque se cache le PCC, bien que Pich Sros soutienne être le seul responsable de ses actes (CD du 27.07.2017).

LPD - « Ligue pour la démocratie »

Le comité électoral a donné un avertissement au parti de la « Ligue pour la démocratie » pour avoir violé la loi en ayant critiqué sur Internet d’autres partis politiques 24 heures avant le vote. Le parti encourt une inéligibilité de cinq ans et une amende de dix millions de riels (environ 2 500 dollars) (CD du 05.06.2015).

Une plainte a été déposée contre Khem Veasna, président du parti LDP, pour insulte publique. Lors d’un rassemblement, il a déclaré détester la race khmère. Il encourt une amende comprise entre 100 000 et 10 million de riels (25 à 2 500 dollars) (CD du 20.06.2017).

Affaire Sam Rainsy

L’interdiction de territoire décrétée à l’encontre de Sam Rainsy, qui avait été ordonnée auprès des douanes et des compagnies aériennes, a été levée par le Premier ministre le 14 juin, en réponse à une interview donnée par Sam Rainsy sur Radio Free Asia dans laquelle il s’est ouvertement moqué de la lâcheté de Hun Sen, insinuant que ce dernier aurait peur de son retour au pays (CD du 15.06.2017). Le Premier ministre a déclaré que Sam Rainsy serait immédiatement placé en prison s’il essayait de revenir au Cambodge (CD du 19.06.2017).

Célébration

Une célébration en l’honneur du Premier ministre Hun Sen va être organisée afin de fêter les quarante ans de sa défection des Khmers Rouges pour rejoindre le Vietnam. Il se présente comme le sauveur du Cambodge et des centaines de brochures retraçant cet événement sont en cours d’impression. Il est également fait pression pour inscrire cet épisode dans les manuels scolaires (CD du 20.06.2017).

Le 21 juin, dans la province de Tbong Khmum, où, quarante ans plus tôt, Hun Sen, alors jeune commandant régional adjoint de l’armée Khmer Rouge, a déserté pour rejoindre le Vietnam et aidé à fonder les forces rebelles, le Premier ministre a repris sa campagne belliqueuse. Il a menacé de tuer par centaines les personnes afin de rester au pouvoir et a accusé l’opposition de préparer une guerre par ses discours. Cela fait écho aux allégations récentes de Sam Rainsy (CD du 22.06.2017).

Affaire Kim Sok

Le commentateur politicien Kim Sok, emprisonné depuis février dernier pour diffamation et accusé d’avoir voulu attribuer le meurtre de l’analyste politique Kem Ley au PPC, a profité de son audition, le 21 juin, pour accuser le Premier ministre Hun Sen d’utiliser son pouvoir pour le maintenir en prison (CD du 22.06.2017).

Divers

* Le parti de l’opposition a déclaré qu’il mettra tout en œuvre pour faire passer son engagement à donner 500 000 dollars à chaque commune auprès de l’Assemblée nationale. Le PNSC demandera au PPC d’inclure cette dépense au budget national de novembre.

* Le gouverneur Pa Socheatvong et trois gouverneurs provinciaux vont êtes remplacés suite à leur nomination aux postes de conseillers du gouvernement. Cela ouvre la voie à l’accession de la première femme gouverneur de province au Cambodge, Mithina Phouthoring, nommée à Koh Kong (CD du 19.06.2017).

* Le 4 juin marquait le 68ème anniversaire du jour ou la France a officiellement cédé la Cochinchine au Vietnam. Cet épisode continue de provoquer la colère de beaucoup de Cambodgiens. Chaque année une marche est organisée pour commémorer cet événement, mais cette année, elle a été repoussée au 26 juin en raison des élections municipales. La police a été déployée pour empêcher la marche d’une trentaine de personnes qui voulait remettre leur pétition à l’Assemblée nationale. La police a finalement autorisé un petit nombre d’entre eux à se rendre à l’Assemblée en voiture pour déposer leur demande (CD du 27.06.2017).

* Le 29 juin, le Sénat a approuvé à l’unanimité la candidature de Kun Lum Ang, qui siègera à la Chambre à la place de son mari emprisonné. Elle remplacera Hong Sok Hour, condamné en novembre dernier à sept ans de prison après avoir posté un traité soi-disant falsifié dénonçant la frontière entre le Vietnam et le Cambodge. Sa peine vient d’être confirmée en appel et il avait démissionné du parti de Sam Rainsy afin de laisser le champ libre à sa femme (CD du 30.06.2017).

Economie

Au moins un millier de grévistes du secteur du textile ont soumis une pétition au ministère du Travail le 8 juin dernier, demandant l’intervention du gouvernement pour la réintégration de onze travailleurs suspendus dont dix ont déclaré avoir été discriminés en raison de leur engagement auprès d’un syndicat local. Les employés de cette usine avaient initialement commencé leur grève le 2 juin afin d’obtenir un jour de congés payés pour aller voter (CD du 09.06.2017). La grève a pris fin après une semaine, le 10 juin, les ouvriers ayant accepté de perdre leur salaire pour la semaine suite à l’intervention du gouvernement afin de réintégrer les onze personnes suspendues (CD du 12.06.2017).

Société

Droits de l’homme

* Sam Sokong, l’un des avocats des cinq membres d’Adhoc détenus en prison depuis plus d’un an, a rempli sa dernière demande de remise en liberté sous caution pour Ny Chakrya auprès de la Cour de Phnom Penh. Les précédents appels ont été rejetés au prétexte que la cour avait besoin de plus de temps pour enquêter. Depuis tout ce temps, très peu d’éléments nouveaux sont apparus et il est donc demandé au tribunal de boucler le dossier et de procéder au jugement (CD du 01.06.2017). Le 21 juin, les investigations menées depuis treize mois ont enfin pris fin. Ny Sokha, Nay Vanda, Yi Soksan et Lim Mony ont déposé leurs demandes de remise en liberté sous caution auprès de la Cour suprême de Phnom Penh. La cour a déjà étendu deux fois d’une durée de six mois la détention des cinq membres. La première fois en octobre puis la deuxième fois en avril (CD du 22.06.2017).

A la surprise générale, les cinq détenus ont été libérés le 29 juin au soir et ont pu retrouver leurs familles. La décision du juge est basée sur le fait qu’il a terminé son enquête mais aussi sur l’état de santé des cinq membres d’Adhoc, qui se dégradait (CD du 30.06.2017)

Environnement

* Un paysan parti à la cueillette aux champignons a été tué par un éléphant sauvage dans la zone protégée de la province de Mondolkiri. Si ce genre d’accident reste rare, les cas pourraient se multiplier à l’avenir en raison de la forte déforestation (CD du 12.06.2017).

* Suite aux divers rapports montrant une différence entre les quantités de sable exportées, Son Chhay, un législateur du PNSC, a demandé officiellement au ministre des Mines et des Energies de fournir le détail des enregistrements de vente du sable de silice, seule variété autorisée à l’export après l’interdiction d’exportation mise en place l’année dernière (CD du 15.06.2017).

* Plus de cent tortues en danger d’extinction ont été remises en liberté dans le Mékong dans la province de Kratié, dans un effort commun des organisations de préservation de l’environnement et de l’administration de la pêche pour augmenter le nombre d’espèces (CD du 22.06.2017).

Déforestation

* Une trafiquante de bois précieux connue et arrêtée en octobre dernier a nié les charges retenues contre elle lors de son audition le 8 juin. Mme Samneang (surnommée grand-mère Proeung), accompagnée d’un groupe d’hommes, avait essayé de récupérer du bois coupé illégalement auprès d’une administration forestière locale (CD du 09.06.2017).

* Six officiers de police et de police militaire en congés ont été arrêtés après avoir pourchassé un van rempli de bois au travers de plusieurs provinces en klaxonnant et en tirant en l’air. Ils ont ensuite empilé le bois dans trois différentes voitures après que le chauffeur du van a abandonné son véhicule pour s’enfuir en courant (CD du 15.06.2017). Cinq d’entre eux ont été placés en détention provisoire (CD du 20.06.2017).

Expropriation

* Le 6 juin, l’école abritée dans le bâtiment blanc conçu par le célèbre architecte cambodgien Vann Molyvann, a fermé ses portes. Elle est expulsée elle aussi du bâtiment avec les autres occupants qui ont accepté une compensation du gouvernement. Les résidents ont été informés qu’ils pouvaient déménager à cette date bien qu’aucune date limite officielle n’ait été communiquée (CD du 06.06.2017).

* Le 19 juin, le département chargé de gérer le site archéologique d’Angkor a commencé à détruire une première partie des maisons et magasins construites illégalement dans le parc quelques semaines avant les élections du 4 juin. Plus de 500 constructions sont concernées (CD du 20.060.2017). Le projet de destruction est soutenu par l’Unesco (CD du 27.06.2017).

Lutte antidrogue

* Les habitants de la commune d’Akrei Khsat dans la province de Kandal considèrent avoir presque atteint le statut de crise en ce qui concerne les problèmes de drogue. L’usage et le trafic de drogue, surtout la mésamphétamine mais aussi l’héroïne, deviennent de plus en plus important au Cambodge. D’après le Comité National des Elections, la commune a voté en masse pour le PNSC dans l’espoir de voir un changement de situation. A l’échelle nationale, les autorités ont arrêté plus de 8 000 personnes pour des crimes relatifs à la drogue mais beaucoup des personnes arrêtées s’avèrent être des consommateurs (CD du 22.06.2017).

* Le programme de lutte anti-drogue a fait exploser le nombre de détenu dans les prisons. Depuis la fin de l’année dernière, la population carcérale a augmentée de 20 % (CD du 23.06.2017). Le gouvernement déclare pour sa part que cette campagne est un succès. Le 26 juin, les autorités ont détruit par le feu 126 kg de drogue saisies représentant une valeur d’environ quatre millions de dollars (CD du 27.06.2017).

Divers

* Le chef de police de Veal Mlou dans le district de Ponhea Krek a été tué à coups de machette alors qu’il se rendait en moto sur les lieux d’un jeu de pari illégal. Son assaillant a été arrêté pour meurtre avec préméditation. Il s’agirait de la vengeance d’un homme alcoolique et violent plusieurs fois arrêté pour avoir battu sa femme (CD du 05.06.2017).

* Le ministère de la Défense enquête sur une affaire de trafic d’armes entre le Cambodge et la Thaïlande. Cette allégation fait suite à l’arrestation d’un officier de police cambodgien travaillant pour le ministère de l’Intérieur au département de l’Immigration, d’un officier de l’armée de l’air et un ressortissant thaïlandais, dans la province de Trat en Thaïlande au volant d’un pick-up remplis de douzaine d’armes et de grenades (CD du 09.06.2017).

(eda/ra)