EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud-Est Cambodge Un pasteur protestant cambodgien en butte à la bureaucratie du régime

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud-Est - Cambodge

Imprimer

Un pasteur protestant cambodgien en butte à la bureaucratie du régime [ Bulletin EDA n° 124 ]

01/01/1992

Le pasteur Sophal Ung, de retour dans son pays après 11 ans d'exil, a été brutalement remis dans un avion à destination de Singapour alors qu'il arrivait à l'aéroport de Phnom Penh, le 12 novembre 1991.

Interrogé à Singapour par la correspondante de "News Network International", le pasteur a déclaré être retourné au Cambodge comme membre d'une agence d'aide humanitaire à l'invitation de M. Chea Sim, président du Parti populaire cambodgien. Le pasteur Ung a déclaré qu'on lui avait dit qu'il recevrait son permis de séjour à son arrivée à Phnom Penh.

Après des protestations, un visa a finalement été accordé au pasteur, mais il se trouvait déjà à Singapour. Il est finalement revenu au Cambodge, le 20 novembre 1991.

Les autorités cambodgiennes ont déclaré que l'incident était dû à une mauvaise transmission de l'information; M. Chea Sim s'est officiellement excusé et a donné l'ordre que le pasteur et ses enfants soient autorisés à revenir à Phnom Penh.

Dans les milieux proches des organisations non gouvernementales, on pense généralement que l'incident est dû à la corruption généralisée qui règne chez les fonctionnaires gouvernementaux.

Avant l'époque de Pol Pot, le pasteur Sophal Ung était l'un des leaders protestants les plus importants du Cambodge. Pendant le régime khmer rouge, de 1975 à 1979, il est resté caché dans le pays. Il a subi ensuite cinq mois de prison au début de l'occupation vietnamienne parce qu'il refusait de fermer son église de Phnom Penh. Sophal Ung est âgé de 45 ans.