EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud-Est Brunei Le ministère des Affaires religieuses s'inquiète des "signes chrétiens ou bouddhistes" utilisés dans les bijoux

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud-Est - Brunei

Imprimer

Le ministère des Affaires religieuses s'inquiète des "signes chrétiens ou bouddhistes" utilisés dans les bijoux [ Bulletin EDA n° 271 ]

16/09/1998

Le 2 septembre 1998, le ministère des Affaires religieuses de Bandar Seri Begawan a annoncé que les bijoux portant des signes bouddhistes et chrétiens seraient rendus aux bijouteries où ils avaient été confisqués quelques jours auparavant. La condition mise par le ministère est que ces bijoux ne soient plus dorénavant présentés en vitrine.

Selon un fonctionnaire du ministère, les bijoux confisqués comprennent des croix et des statuettes de Bouddha, et ils étaient mis en vitrine chez les bijoutiers en violation d'une directive écrite du ministère : "Le ministère rendra les bijoux à leurs propriétaires sur leur demande écrite. Pour le moment, il n'y aura pas de suite judiciaireLe fonctionnaire a ajouté que le ministère surveillait attentivement les expositions où des bijoux et d'autres objets affichant des signes religieux pouvaient être vendus. Il a dit aussi que le gouvernement prenait des mesures contre la vente de versions non autorisées du Coran.

Brunei est une monarchie islamique absolue. 85% de ses trois cents mille habitants sont musulmans. Les autres sont d'origine chinoise ou indienne. Les chrétiens locaux ne sont que quelques milliers (3) auxquels il faut ajouter les employées de maison philippines au nombre de trois mille environ.

Notes

(3)EDA 255, 261<br />