EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud-Est Birmanie / Myanmar

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud-Est - Birmanie / Myanmar

Des bouddhistes étrangers appellent à la fin des violences contre les Rohingyas

Birmanie / Myanmar 12/12/2012
Des bouddhistes étrangers appellent à la fin des violences contre les Rohingyas

Le 5 décembre dernier, dix-sept responsables bouddhistes issus de différents pays à travers le monde ont publié une lettre ouverte « à leurs frères et sœurs bouddhistes » de Birmanie pour leur faire part de leur « préoccupation » au sujet des violences ethniques visant les musulmans dans l’Etat Rakhine.

POUR APPROFONDIR - S’échapper de l’Etat Rakhine

Birmanie / Myanmar 11/12/2012
POUR APPROFONDIR - S’échapper de l’Etat Rakhine

Les tensions dans l’Etat Rakhine demeurent très vives entre les Rohingyas musulmans, dont une partie vit dans des camps depuis les violences intercommunautaires de ces derniers mois, et les Arakanais bouddhistes. La situation est à ce point bloquée qu’un certain nombre de Rohingyas cherchent leur salut en quittant le pays par voie de mer, vers la Malaisie ou l’Indonésie. ...

Conflit en Arakan : avec les minorités ethniques, Aung San Suu Kyi exhorte le gouvernement à plus de « transparence »

Birmanie / Myanmar 09/11/2012
Conflit en Arakan : avec les minorités ethniques, Aung San Suu Kyi exhorte le gouvernement à plus de « transparence »

Tandis que le conflit en Arakan a connu ces dernières semaines un regain de violence , faisant près d’une centaine de morts et 30 000 déplacés, dont une écrasante majorité de Rohingyas musulmans, Aung San Suu Kyi s’est exprimée pour la première fois sur le sujet devant le Parlement. Dans une déclaration signée conjointement avec des parlementaires issus de minorités ethniques du pays, ...

En solidarité avec les Rohingyas de l’Arakan, les musulmans de Birmanie annulent les festivités liées à Eid al-Adha

Birmanie / Myanmar 24/10/2012
En solidarité avec les Rohingyas de l’Arakan, les musulmans de Birmanie annulent les festivités liées à Eid al-Adha

Ce 24 octobre à Rangoun, la Burmese Muslim Association (BMA) a déclaré inviter tous les musulmans de Birmanie à annuler les festivités qui accompagnent habituellement la célébration de l’Eid al-Adha (Aid al-Kébir), « la fête du sacrifice », l’une des deux plus importantes fêtes religieuses du calendrier musulman qui sera célébrée cette année le 26 octobre. Myo Latt, l’un des responsables de la BMA, a déclaré : ...

Sous la pression des bonzes, le gouvernement refuse à l’OCI l'ouverture de centres d'aide pour les Rohingyas

Birmanie / Myanmar 16/10/2012
Sous la pression des bonzes, le gouvernement refuse à l’OCI l'ouverture de centres d'aide pour les Rohingyas

Lundi 15 octobre, le gouvernement de Thein Sein a déclaré qu’il retirait son autorisation d’ouverture de bureaux de l'Organisation de la coopération islamique (OCI) sur son territoire, afin de « respecter la volonté du peuple ».

Nouveaux incidents ciblant les musulmans rohingyas dans l’Etat de l’Arakan

Birmanie / Myanmar 08/10/2012
Nouveaux incidents ciblant les musulmans rohingyas dans l’Etat de l’Arakan

Le 7 octobre dernier, de nouveaux incidents ont éclaté à Sittwe, chef-lieu de l’Etat de l’Arakan (Etat Rakhine), soulignant la fragilité du calme maintenu par les forces de l’ordre. Agissant, semble-t-il, en réponse aux foules qui avaient incendié et détruit plusieurs dizaines de temples bouddhistes au Bangladesh voisin les 29 et 30 septembre dernier ...

POUR APPROFONDIR - Conflit de l’Arakan : une perspective historique

Birmanie / Myanmar 02/10/2012
POUR APPROFONDIR - Conflit de l’Arakan : une perspective historique

Depuis la crise qui a éclaté en juin dernier dans l’Etat de l’Arakan, où de violents affrontements entre Arakanais bouddhistes et Rohingyas musulmans ont fait de nombreuses victimes et d’importants dégâts matériels, le calme que les forces de l’ordre ont instauré dans cette région de la Birmanie frontalière avec le Bangladesh paraît précaire ...

Selon une organisation Chin de défense des droits de l’homme, le régime birman opprime les chrétiens chins

Birmanie / Myanmar 05/09/2012
Selon une organisation Chin de défense des droits de l’homme, le régime birman opprime les chrétiens chins

Selon la Chin Human Rights Organization (CHRO), basée au Canada et animée par des réfugiés chins, les réformes mises en place depuis un peu plus d’un an par le régime birman, pour positives qu’elles puissent être, ne se sont pas traduites par une amélioration de la situation dans l’Etat Chin. Situé sur le flanc ouest du Myanmar, l’Etat Chin abrite une importante population chrétienne, très majoritairement baptiste, qui, selon le CHRO, se heurte à une politique birmane de promotion du bouddhisme.

La Chine expulse les Kachins ayant trouvé refuge sur son territoire

Birmanie / Myanmar 23/08/2012
La Chine expulse les Kachins ayant trouvé refuge sur son territoire

Selon un prêtre catholique kachin, la Chine a commencé hier, 22 août, à expulser les Kachins qui avaient trouvé refuge du côté chinois de la frontière séparant la Chine de la Birmanie. Fuyant les combats qui opposent depuis un peu plus d’un an les forces armées birmanes aux soldats de la Kachin Independence Army (KIA) , ces réfugiés vivaient dans des camps tout juste tolérés par les autorités chinoises.

Objet de toutes les attentions sur la scène internationale, la situation des Rohingyas demeure très précaire en Arakan

Birmanie / Myanmar 22/08/2012
Objet de toutes les attentions sur la scène internationale, la situation des Rohingyas demeure très précaire en Arakan

En dépit de l’attention de multiples acteurs de la scène internationale, la situation de la minorité musulmane Rohingya dans l’Etat de l’Arakan (Rakhine) demeure précaire. Bien que le régime birman assure que la crise qui a éclaté en juin dernier est désormais « sous contrôle », de nouvelles violences, début août, entre Arakanais bouddhistes et Rohingyas musulmans ont fait des victimes et à nouveau entraîné la mise en place d’un couvre-feu par l’armée gouvernementale.