EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud-Est Birmanie / Myanmar

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud-Est - Birmanie / Myanmar

La junte militaire persécute les musulmans

Birmanie / Myanmar 01/08/1991

Depuis plusieurs mois, la junte militaire au pouvoir à Rangoon mène une campagne de persécutions contre la minorité musulmane rohingya qui occupe le nord de la province d'Arakan à la frontière du Bangladesh. 16 000 réfugiés ont été obligés de franchir la frontière et sont installés dans des conditions matérielles extrêmement précaires. Des bouddhistes de la même province d'Arakan sont maintenant invités à occuper les villages désertés par les musulmans.

Changement de stratégie vis-à-vis des minorités ethniques

Birmanie / Myanmar 16/06/1991

Après avoir réussi à museler l'opposition civile et religieuse à l'intérieur du pays (2), la junte militaire au pouvoir se tourne vers les frontières où les différentes armées rebelles des ethnies minoritaires sont toujours établies.

Scission au sein du clergé bouddhiste

Birmanie / Myanmar 16/05/1991

La plus grande partie du jeune clergé bouddhiste s'est détachée de la hiérarchie officielle pour continuer la lutte contre le régime militaire. Ses membres ont constitué à Mandalay une "Association des jeunes moines", la "Rayan Pyo", immédiatement déclarée illégale et dissoute par les généraux avec l'accord du grand conseil bouddhiste.

Rencontre bouddhiste de haut niveau

Birmanie / Myanmar 01/04/1991

Le 27 février 1991, 100 000 personnes ont acclamé un cortège de 63 chefs religieux bouddhistes tout au long des huit kilomètres qui séparent l'aéroport de Rangoon de la pagode de Kaba Aye. Les bonzes de Birmanie étaient allés accueillir des collègues venus du Japon, du Sri Lanka et de Thaïlande, qu'ils avaient invités pour un colloque international.

Apathie religieuse?

Birmanie / Myanmar 01/03/1991

Le P. John Aye Kyaw est directeur spirituel du petit séminaire de l'archidiocèse de Mandalay, et c'est lui qui était chargé de la prédication à la cathédrale le dimanche 7 octobre 1990, pour la fête de N.-D. du Rosaire. Prenant comme point de départ de son homélie l'insuffisance du nombre de prêtres pour répondre aux besoins spirituels des fidèles, il invita son auditoire à prendre sa part de responsabilité dans la formation des jeunes désireux de se consacrer au service de l'Evangile.

La répression s'accentue

Birmanie / Myanmar 01/11/1990

Le 22 octobre 1990, les militaires ont pénétré par la force dans 130 monastères bouddhistes de la région de Mandalay, pour y arrêter ceux des moines qui entretenaient l'agitation antigouvernementale depuis le mois d'août dernier (1). A Rangoon, la capitale, une centaine de moines ont aussi été emprisonnés pour la même raison.

Pastorale chez les rebelles karen

Birmanie / Myanmar 16/10/1990

Il a déjà été question dans nos colonnes de l'abandon dans lequel sont laissés les chrétiens - et surtout les catholiques - de l'ethnie karen dans l'Etat de Kawthule (3), tout au long de la frontière thaïlandaise, région qui échappe au contrôle du gouvernement de Rangoon. De ce fait, prêtres et catéchistes de l'intérieur ne peuvent que très difficilement rendre visite aux fidèles disséminés dans les vastes zones où les guérilleros sont actifs. Des jeunes s'engagent dans la guérilla ou y sont recrutés de force. Ils vivent dans des camps militaires échelonnés en bordure de la Thaïlande. Souvent, les familles ont suivi les soldats, et ainsi se sont créés des villages frontaliers, toujours du côté birman. De temps à autre, un prêtre venu de Thaïlande à ses risques et périls (4) passait chez eux, depuis 1972, notamment dans 8 localités où se trouvaient regroupés plus de 500 catholiques.

INTERVIEW D'UN NOUVEL EVEQUE

Birmanie / Myanmar 16/09/1990

Qu'attendez-vous de cette assemblée plénière de la Fédération ?

Répression sanglante

Birmanie / Myanmar 01/09/1990

Mandalay, à 500 km environ au nord de Rangoon, est la deuxième ville de Birmanie. Une agitation latente règne dans le pays pratiquement depuis les élections générales de mai 1990, qui furent à plus de 80% favorables à la Ligue nationale pour la démocratie, parti d'opposition. La population supporte mal que la dictature militaire mise en place en septembre 1988 fasse traîner les opérations de transfert des pouvoirs. Des manifestations sporadiques ont lieu en différents centres, la plupart du temps orchestrées par des étudiants et des bonzes (5), les deux bêtes noires du régime.