EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud-Est Birmanie / Myanmar

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud-Est - Birmanie / Myanmar

Un moine bouddhiste propose sa médiation entre les Karens et le gouvernement birman

Birmanie / Myanmar 16/02/1995

U Rewatta Dhama, moine bouddhiste résidant à Birmingham (Grande Bretagne) et connu pour le rôle de médiation qu'il continue à jouer entre la junte militaire birmane et Aung San Suu Kyi, a proposé ses services pour faciliter d'éventuelles négociations entre les militaires au pouvoir à Rangoun et les chefs de l'Union nationale karen en rébellion contre le pouvoir central (1).

Sous la pression des troupes de la junte militaire, la base rebelle de Manerplaw a été évacuée par les Karens

Birmanie / Myanmar 01/02/1995

Le 27 janvier 1995, le général Bo Mya, chef de la résistance et président de l'Union nationale karen, a ordonné l'évacuation de la base de Manerplaw à la frontière thaïlandaise sur la rivière Moei (3). Les rebelles karens se trouvaient depuis trois jours sous la pression de 10 000 soldats de la junte militaire au pouvoir à Rangoun. La prise de la base par les troupes gouvernementales risque de porter un coup fatal à la résistance karen déjà affaiblie par des dissensions internes (4). Quinze mille réfugiés ont traversé la frontière thaïlandaise. Le peuple karen s'est battu contre les Japonais pendant la deuxième guerre mondiale puis est entré en rébellion contre le gouvernement central de Rangoun en 1948. Depuis l'origine, la rébellion a été dirigée par les chrétiens alors que la majorité des Karens sont bouddhistes.

La conférence épiscopale a fait des propositions sur la liberté religieuse pour la nouvelle constitution de l'Etat

Birmanie / Myanmar 01/02/1995

Comme Eglises d'Asie l'avait annoncé en février 1994 (1), la conférence épiscopale de Birmanie a fait des propositions sur la liberté religieuse à la convention nationale chargée de rédiger le nouveau projet de constitution de l'"Etat du Myanmar". Ces propositions ont été élaborées à la réunion de la conférence épiscopale en juin 1994 (2).

Un conflit interne entre bouddhistes et chrétiens menace la résistance karen

Birmanie / Myanmar 01/01/1995

Au début du mois de décembre 1994, 400 soldats bouddhistes appartenant à l'armée karen, qui résiste depuis plus de quarante ans au pouvoir central de Rangoun, se sont mutinés et ont occupé un confluent de rivières à l'intérieur de la zone contrôlée par l'armée rebelle à la frontière thaïlandaise. C'est la crise interne la plus grave qui frappe la résistance karen depuis 1949. Des moines bouddhistes et des civils sont aussi impliqués dans la mutinerie.

Les évêques catholiques ont organisé un séminaire sur le sida

Birmanie / Myanmar 16/12/1994

Quarante-six personnes, prêtres et laïcs, représentant neuf diocèses catholiques de Birmanie se sont réunies à Rangoun du 31 octobre au 4 novembre 1994 pour réfléchir sur ce qu'il conviendrait de faire en matière d'éducation et de prévention contre le sida. Trois délégués de la Convention baptiste étaient aussi présents.

Trois diocèses se demandent comment porter l'Evangile aux Shan

Birmanie / Myanmar 01/10/1994

Il y a environ cinq millions de Shan en Birmanie. Les trois diocèses du nord-est : Lashio, Kengtung et Taunggyi, situés sur un territoire dont la plus grande partie de la population est Shan, ne comptent parmi leurs fidèles qu'un nombre infime de Shan, au total à peine un millier. Des représentants des trois diocèses: évêques, prêtres, religieux et laïcs, viennent de réfléchir ensemble à une action concertée pour porter l'Evangile au peuple Shan.

Six mille Mon réfugiés en Thaïlande ont été repoussés vers la Birmanie par les autorités thaïlandaises

Birmanie / Myanmar 16/09/1994

Six mille membres de la minorité Mon, qui s'étaient réfugiés en Thaïlande en juillet 1994 à la suite d'attaques de l'armée birmane contre leurs villages, ont été forcés de repasser la frontière après la décision prise par les autorités thaïlandaises au mois d'août de leur couper les vivres et d'interdire toute distribution de nourriture dans leur camp. Quelques jours auparavant les réfugiés avaient refusé de se soumettre à l'injonction de l'armée thaïlandaise de retourner chez eux. Ils disaient craindre de nouvelles attaques de l'armée birmane (2).

CATHOLIQUE ET KAREN TOUJOURS...

Birmanie / Myanmar 16/03/1994

Benjamin, vous êtes l'un des dirigeants du mouvement karen en lutte armée contre le pouvoir central birman depuis plusieurs décennies. Pouvez-vous nous en dire plus sur vous-même ?

Trente mille villageois sont soumis au travail forcé pour construire une ligne de chemin de fer

Birmanie / Myanmar 16/03/1994

Le travail forcé et non payé imposé aux villageois n'est pas une nouveauté en Birmanie sous le régime militaire (2). Dans un passé récent, des milliers d'hommes et de femmes des minorités ethniques des régions frontières ont été forcés de porter à dos d'homme les armes lourdes de l'armée lors de ses offensives contre les groupes rebelles.