EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud-Est Birmanie / Myanmar Quelques milliers de catholiques kayah ont été déplacés par les forces de sécurité de la frontière thaïlandaise vers l'intérieur

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud-Est - Birmanie / Myanmar

Imprimer

Quelques milliers de catholiques kayah ont été déplacés par les forces de sécurité de la frontière thaïlandaise vers l'intérieur [ Bulletin EDA n° 135 ]

16/06/1992

Un certain nombre d'informations en provenance de diverses sources permettent de penser que quelques milliers de catholiques du diocèse de Loikaw ont été déplacés par les forces de sécurité birmanes, de la frontière thaïlandaise vers l'intérieur, pour des raisons inconnues. Les personnes déplacées auraient été obligées d'abandonner tout leur bétail et leurs biens et se trouveraient dans des conditions très précaires. Trois ou quatre villages catholiques auraient été ainsi affectés.

A ce propos, les agences de presse catholiques, KNA, de Bonn, et APIC, de Fribourg, ont fait état d'une lettre que Mgr Sotero Phamo Thein Myint, évêque catholique de Loikaw, aurait passée clandestinement en Australie, dénonçant la brutale persécution des catholiques en Birmanie, et demandant une aide financière. La lettre est parvenue à l'abbé W.T. Southerwood, de la paroisse de Sandy Bay, en Tasmanie. "Des hommes ont été condamnés à 10 ou 20 ans de travaux forcés et portent de lourdes chaînes aux pieds", écrit l'évêque. "Nous, clergé et fidèles, sommes tous des otages", poursuit Mgr Phamo Thein Myint qui appelle le monde libre à une aide d'urgence. "Le pire est que nous ne pouvons jamais faire savoir publiquement que nous sommes persécutés", précise la lettre datée du 24 avril 1992. Selon l'évêque, le gouvernement veut éliminer le christianisme pour instituer le bouddhisme comme religion unique. L'armée a détruit les bâtiments de l'Eglise dans des villages qui avaient une tradition chrétienne centenaire. 12 000 chrétiens ont été contraints à l'exil. Face à ces événements, l'Eglise ne peut se taire plus longtemps, souligne l'évêque.

D'autres lettres sont parvenues à l'étranger en provenance de la même région, confirmant que quelques milliers de catholiques ont été déplacés de la frontière vers l'intérieur, mais elles ne permettent pas de confirmer les autres affirmations de l'évêque de Loikaw telles qu'elles sont rapportées.

La population du diocèse de Loikaw appartient à l'ethnie kayah qui est majoritairement catholique. Les Kayah sont au nombre de 170 000 environ regroupés pour la plupart dans l'Etat kayah à la frontière thaïlandaise. Mgr Sotero Phamo Thein Myint est lui-même kayah.

En Birmanie, on compte 500 000 catholiques pour une population de 45 millions de personnes. Les chrétiens forment environ 3% de la population. 85% des habitants sont bouddhistes, près de 3% musulmans et 2% hindous.