EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Sud-Est Birmanie / Myanmar Construction d'un centre oecuménique protestant à Rangoon

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Sud-Est - Birmanie / Myanmar

Imprimer

Construction d'un centre oecuménique protestant à Rangoon [ Bulletin EDA n° 126 ]

01/02/1992

Des représentants d'Eglises et d'organismes oecuméniques, réunis à Kuala Lumpur, en Malaisie, en novembre 1991, ont approuvé une demande de fonds du Conseil des Eglises protestantes de Birmanie en vue de construire un nouveau centre oecuménique de cinq étages à Rangoon. 90% de l'argent sera versé par des Eglises allemandes.

Ce nouveau bâtiment constituera la vitrine des activités oecuméniques des Eglises en un moment où les tensions et les souffrances s'intensifient, a déclaré Park Kyung-Seo, du Conseil oecuménique des Eglises (COE) basé à Genève.

Après les troubles civils de 1988, les responsables bouddhistes et chrétiens ont collaboré étroitement aux efforts de réconciliation dans le pays, mais leur alliance a été dissoute par les militaires au pouvoir. Les responsables protestants ont à nouveau manifesté publiquement leur inquiétude au sujet de la liberté religieuse et des droits de l'homme en août 1991, mais une fois encore ils ont été dispersés par la force. De nombreux responsables chrétiens et bouddhistes ont alors fui la capitale pour se réfugier en Thaïlande et en Malaisie. Certains ont été arrêtés et ramenés dans la capitale; d'autres ont rejoint le groupe croissant des exilés.

Des représentants d'Eglises asiatiques, de la Conférence chrétienne d'Asie, du COE et d'organismes associés d'Europe et d'Amérique du Nord se sont rencontrés à Penang, en Malaisie, juste avant la rencontre de Kuala Lumpur pour trouver les moyens d'exprimer leur solidarité oecuménique avec les Eglises de Birmanie et les exilés, dont un grand nombre vit à Bangkok. Deux objectifs prioritaires ont été approuvés: diffuser des informations sur la situation et aider les exilés à s'organiser.

Les chrétiens, catholiques et protestants, forment un peu moins de 5% des habitants de Birmanie dont 85% sont bouddhistes. Les musulmans sont 4%, les hindous 4% aussi, et les animistes 2%.