EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Nord-Est Taiwan

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Nord-Est - Taiwan

Des spécialistes étudient l'influence du christianisme sur les croyances des aborigènes

Taiwan 01/05/2002

Au cours d'un récent congrès, des aborigènes et des chercheurs chrétiens ont étudié l'interaction entre les croyances des aborigènes taiwanais et le christianisme (1). Organisée le 16 mars dernier par l'Institut Ricci de Taipei, la rencontre avait pour titre : "Interaction entre les croyances traditionnelles des aborigènes taiwanais et le christianisme : coutumes locales et expérience Le directeur de l'Insti-tut, le P. Benoît Vermander, a souligné devant les journalistes que c'était la première fois que se tenait une telle rencontre sur un tel sujet à Taipei. "D'une façon générale, le christianisme et les Eglises chrétiennes n'essaient ni de supprimer ni de supplanter les cultures locales des aborigènes mais bien plutôt de se mêler à elles afin de faire naître une nouvelle et vivante synthèse", a-t-il déclaré.

Des catholiques taiwanais sont en désaccord avec le gouvernement sur les questions liées à la gestion de l'eau dans certaines régions de l'île

Taiwan 16/04/2002

Certains agriculteurs et intellectuels catholiques taiwanais n'approuvent pas la solution adoptée par le gouvernement pour remédier à la pénurie d'eau dans les régions du sud-ouest de Taiwan. Une solution qui pénalisera l'agriculture, affirment-ils. Le 15 mars dernier, Liao Chin-chih, aborigène de l'ethnie bunum, agriculteur, catholique et directeur d'une mutuelle d'épargne, a déclaré aux journalistes de l'agence Ucanews que "le plus grand problème était le déséquilibre écologique provoqué par le développement d'industries électroniques à haute valeur ajoutée au détriment de l'agriculture". Du fait d'une sécheresse persistante dans le district de Hsinchu, le Conseil gouvernemental de l'agriculture a ordonné de laisser en jachère 18 000 hectares de terres agricoles à partir du 1er mars afin de permettre la poursuite de l'exploitation du Parc industriel et de recherches scientifiques de Hsinchu, connu sous le nom de Silicon Valley taiwanaise'. Ce Parc consomme 120 000 m d'eau par jour tandis que les capacités d'approvisionnement n'excède pas 100 500 m , expliquent les autorités qui précisent qu'un projet de déclenchement artificiel de précipitations pluvieuses a échoué.

Méfiance et mise à l'écart marginalisent les "jeunes mariées" d'origine étrangère

Taiwan 01/04/2002

La méfiance et la mise à l'écart dans la famille font des jeunes mariées originaires du Sud-Est asiatique une des minorités sociales les plus opprimées de l'île, constate une religieuse. Sœur Stephana Wei Wei, directrice du centre social Rerum Novarum, a exposé aux journalistes de l'agence Ucanews que les attentes inconciliables de deux partenaires unis par un mariage sans amour plaçaient "les épouses étrangères" dans des situations dramatiques.

L'Eglise catholique se réjouit du vote d'une loi sur l'égalité des sexes mais s'inquiète de ses éventuels effets négatifs sur la condition féminine

Taiwan 01/04/2002

L'Eglise catholique et des ONG catholiques ont bien accueilli le vote d'une loi sur l'égalité des sexes dans le monde du travail mais s'inquiètent quant à son application et les effets négatifs qui pourraient en découler pour les femmes elles-mêmes. Cette loi pour l'égalité entre les sexes sur les lieux de travail comprend 40 dispositions réparties en 7 chapitres. Elle a pris effet le 8 mars dernier, Journée international des femmes, après onze années de pression de la part de groupes féministes et des syndicats pour mettre fin aux inégalités dans les entreprises. La nouvelle loi stipule que les femmes d'une entreprise de plus de 30 salariés ont droit à deux ans de congé de maternité non rétribués et que les sociétés de plus de 250 employés doivent prévoir l'installation d'une crèche. D'autres arrêtés ont été pris pour réprimer le harcèlement sexuel, définir les critères nécessaires pour entamer une procédure en justice pour attitude sexiste et punir les coupables.

LES REACTIONS DES CATHOLIQUES DE TAIWAN A UNE EVENTUELLE NORMALISATION DES RELATIONS ENTRE LA CHINE ET LE SAINT-SIEGE

Taiwan 16/01/2002

Quand les catholiques de Taiwan ont appris que le pape Jean-Paul II demandait pardon à la République populaire de Chine pour les erreurs passées, de nombreuses questions leur sont venues à l'esprit : Qu'est-ce qui a motivé le pape à formuler cette demande ? Pourquoi certains responsables du Vatican parlent de normalisation des relations avec la Chine, comme si cette normalisation pouvait intervenir du jour au lendemain, sans réellement tenir des compte des aspirations des catholiques de Taiwan ? Veulent-ils simplement multiplier les relations diplomatiques que le Saint-Siège entretient de par le monde ? Si ces questions ne trouvent pas de réponses, le cœur des catholiques taiwanais s'en trouvera attristé.

Un timbre à l'effigie de son fondateur commémore les 40 ans d'existence de l'université catholique Fu Jen

Taiwan 01/01/2002

Une exposition de timbres et le lancement d'un timbre commémoratif à l'effigie du cardinal Paul Yu-Pin marqueront le 40e anniversaire de la fondation de l'université catholique Fu Jen à Taiwan (1). Le cardinal Paul Shan Kuo-shi, évêque de Kaohsiung et président du conseil d'administration de l'université, ainsi que le président de Taiwan, Chen Shui-bian, ont présidé le 7 décembre dernier une cérémonie pour le lancement officiel du timbre commémoratif à l'effigie du défunt cardinal Paul Yu-Pin, qui fut le premier président de cette l'université une fois celle-ci transférée à Taiwan. L'université a ainsi réussi à obtenir des services postaux taiwanais l'émission d'un timbre commémoratif pour le 100e anniversaire de la naissance du cardinal Yu-Pin et les 40 ans d'existence de l'université. C'est la première fois qu'étaient émis à Taiwan un timbre et un feuillet-souvenir à l'effigie d'une personnalité catholique. Le feuillet-souvenir montre en arrière plan la basilique St Pierre de Rome et la devise de Fu Jen : "Vérité, bonté, beauté et sainteté". L'exposition de timbres à motifs catholiques, la première du genre à Taiwan, s'est tenue du 7 au 9 décembre à Fu Jen et du 13 au 25 au Musée national de la poste. Les 4 000 timbres de l'exposition appartiennent au P. Thomas Sun qui collectionne les timbre aux effigies cardinalices depuis des années, à Lin Liang-ming qui collectionne les timbres sur l'Ancien Testament, Marie et la vie de Jésus et enfin à Chen Fu-chang, un ancien étudiant de Fu Jen.

Dans le diocèse catholique de Hualien, dont 95 % des fidèles sont des aborigènes, le nouvel évêque reste un Chinois Han

Taiwan 16/12/2001

Le 28 novembre dernier, le pape Jean-Paul II a nommé Mgr Philippe Huang Jaw-ming, jusqu'ici évêque auxiliaire du diocèse de Kaohsiung, évêque de Hualien où il succède à Mgr Andrew Tsien Tchew-choenn, qui en avril dernier a atteint l'âge de 75 ans. Selon le secrétaire général de la Conférence épiscopale de Taiwan, l'installation de Mgr Huang sur son nouveau siège épiscopal aura lieu le 6 février prochain.

A l'occasion des élections législatives du 1er décembre, l'Eglise catholique invite les responsables politiques à ne pas diviser les citoyens entre "Taiwanais de souche" et "Chinois du continent"

Taiwan 16/12/2001

Les élections législatives du 1er décembre dernier à Taiwan ont été marquées par la victoire du Parti démocrate progressiste (DPP), le parti du président Chen Shui-bian, de sensibilité indépendantiste, et par la défaite du Kuomintang, le parti nationaliste. Avec 87 sièges sur les 225 que compte le Yuan législatif, le DPP devient la première formation politique mais ne dispose pas de la majorité. Selon les études post-électorales, le vote des catholiques, qui représentent 1,4 % de la population, s'est réparti entre les différents partis en présence sans qu'une polarisation particulière puisse être définie. Lors de la campagne électorale, les responsables de l'Eglise catholique ne se sont prononcés à aucun moment pour ou contre l'une ou l'autre des formations en présence.

Dans une économie morose, l'université catholique Fu Jen donne l'exemple en réduisant ses frais de scolarité

Taiwan 16/11/2001

Fu Jen, l'université catholique proche de Taipei, a réduit ses frais de scolarité en signe de solidarité avec la population du pays touchée par la sévère récession économique que connaît l'île depuis plusieurs mois. Cette réduction de 0,5 % a pris effet à la rentrée universitaire de septembre dernier. Le président de Fu Jen, Lee Ning-yuan, a expliqué que la réduction d'un montant de 200 dollars de Taïwan (6 dollars américains) environ par étudiant représentait peu de chose mais se voulait signe de solidarité. D'après le bureau des relations publiques de l'université, presque toutes les universités, dont Fu jen, avaient demandé au cours d'une rencontre avec le ministère de l'Education, en avril dernier, une augmentation des frais de scolarité de 10 %. Mais la soudaine récession économique de ces derniers mois a poussé Fu Jen à changer d'orientation. Le P. Louis Gendron, sj, vice-président de Fu Jen, a expliqué que l'université devait tenir compte de l'augmentation du chômage qui fragilisait bien des familles d'étudiants et que la mission de Fu Jen était aussi de soutenir les plus démunis. Les étudiants et leurs familles ont exprimé leur satisfaction. Quant au ministère de l'Education, s'inspirant de l'exemple de Fu Jen, il a demandé aux autres universités de limiter la hausse prévue à seulement 3 %.

Le prix de la Fondation culturelle franco-chinoise a été décerné aux Missions Etrangères de Pa-ris, installés à Hualien, pour leur travail « humanitaire et social" auprès des aborigènes de l'île

Taiwan 01/11/2001

La Fondation culturelle franco-chinoise, créée en 1996 par le Conseil national des Affaires culturelles de Taiwan et l'Académie française des Sciences morales et politiques, a décerné cette année son prix aux prêtres des Missions Etrangères de Paris (MEP) installés à Hualien, sur la côte Est de l'île de Taiwan, pour leur "œuvre humanitaire et sociale" en milieu aborigène. Doté d'une somme de 250 000 francs français, ce prix sera remis le 6 novembre à Paris au P. Yves Moal, prêtre des Missions Etrangères et supérieur régional des MEP à Taiwan, en présence de Mme Tchen Yu-chiou, ministre de la Culture de Taiwan, de Pierre Messmer, chancelier de l'Institut de France, de Jean Cluzel, secrétaire perpétuel de l'Académie, et du P. Jean-Baptiste Etcharren, supérieur général des MEP. Selon Mme Wang Hsiu-huei, directrice du Centre culturel taiwanais à Paris, le gouvernement taiwanais souhaite par ce prix témoigner aux prêtres des MEP "sa reconnaissance" pour le travail accompli auprès des aborigènes, en particulier dans le domaine des langues et des œuvres sociales. Toujours selon Mme Wang, grâce à l'intervention de Pierre Messmer et de Jean Cluzel, l'octroi par les autorités françaises d'un visa au ministre de la Culture taiwanais n'a pas été trop difficile.