EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Nord-Est Taiwan

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Nord-Est - Taiwan

Le cardinal Shan a reçu une décoration des mains du président de la République pour sa contribution à la promotion des relations entre l'Eglise et l'Etat

Taiwan 01/03/2006

Recevant une décoration des mains du président de la République, le cardinal Paul Shan Kuo-hsi, qui a assumé la présidence de la Conférence régionale des évêques catholiques de Taiwan pendant dix-huit ans, a tenu à remercier tous les prêtres catholiques, les religieuses et les fidèles de Taiwan pour tout ce qu'ils avaient fait pour la société taiwanaise. Le 16 février dernier, le président Chen Shui-bian a décoré le cardinal Shan, jésuite âgé de 82 ans, de l'Ordre de l'Etoile brillante (première classe), en reconnaissance pour sa contribution à la promotion des relations entre Taiwan et le Saint-Siège. Le président Chen a remis la médaille et le ruban au cardinal au cours d'une cérémonie qui s'est déroulée dans le bureau présidentiel. Le cardinal Shan a remercié le président pour cette distinction, déclarant : "Je ne suis qu'un prêtre ordinaire qui a travaillé à Taiwan pendant quarante ans pour aider les gens dans le besoin, poussé par l'esprit de service et de sacrifice du Christ Jésus."

Le gouvernement taiwanais a décerné deux prix à Renlai, mensuel de réflexion lancé en janvier 2004 par l'Institut Ricci de Taipei

Taiwan 01/02/2006

Le 18 décembre dernier, le Bureau pour l'information du gouvernement taiwanais a décerné deux prix, l'un relatif à l'information générale et l'autre à l'information sur les questions de violence entre les sexes, à Renlai, mensuel de réflexion lancé en janvier 2004 par l'Institut Ricci de Taipei. Selon le cofondateur et rédacteur en chef du mensuel, le jésuite Benoît Vermander, ces deux distinctions représentent une surprise "et une forme appréciée d'encouragement". Elles sont la preuve que notre intuition de produire un magazine qui aille au-delà des frontières de l'Eglise catholique était bonne, a-t-il ajouté. Les articles distingués concernaient les droits des épouses étrangères à Taiwan, un phénomène social non négligeable du fait du nombre grandissant d'hommes taiwanais qui "achètent" une épouse au Vietnam et retournent vivre à Taiwan ; ces articles mettaient également à jour la violence que certaines de ces épouses rencontrent dans leur nouvelle vie.

L'Eglise catholique lance une carte de crédit caritative dans le cadre d'une campagne destinée à rendre les Taiwanais plus optimistes face à la vie

Taiwan 16/12/2005

L'Eglise catholique de Taiwan est entrée en campagne pour réhabiliter "l'optimisme devant la vie" et le lancement d'une carte de crédit caritative sera un des moyens utilisés pour rappeler aux chrétiens leur devoir à l'égard des laissés-pour-compte. Le "Mouvement pour le véritable bonheur" doit commencer en janvier prochain. Il appellera tous les catholiques à s'efforcer de témoigner de la bonté à l'égard de leur parenté, de leurs amis, voisins et collègues. Comme instrument de cette campagne, la Conférence régionale des évêques catholiques de Taiwan s'est associée à une banque locale, la Chinese Bank, pour lancer la "Carte du véritable bonheur" (1).

Le gouvernement taiwanais ainsi que l'épiscopat catholique doutent de l'existence d'un calen-drier secret relatif à la normalisation des relations entre le Saint-Siège et la Chine populaire

Taiwan 01/12/2005

Le 29 octobre dernier, le quotidien The Times, à Londres, a publié un article citant, sous le sceau de l'anonymat, un haut fonctionnaire taiwanais disant qu'il était attendu que le Saint-Siège et Pékin nouent des relations diplomatiques d'ici à dix-huit mois, ou avant mai 2007. Quelques jours auparavant, le 25 octobre, le secrétaire d'Etat du Vatican, le cardinal Angelo Sodano, avait déclaré, à l'occasion de l'inauguration du Centre de conférence Matteo Ricci de l'université pontificale grégorienne, que, si le Saint-Siège "avait des contacts avec Pékin (.), le chargé d'affaires, qui est à Taiwan, irait à Pékin" (1). Peu après, on apprenait que le cardinal Jean-Louis Tauran, bibliothécaire et archiviste du Vatican, ancien secrétaire du Saint-Siège pour les relations avec les Etats, allait effectuer un séjour à Taiwan du 20 au 27 novembre 2005. Officiellement, selon l'ambassadeur de Taiwan près le Saint-Siège, il s'agissait d'"une visite privée" prévue en avril dernier et repoussée en raison du décès de Jean-Paul II ; le motif du déplacement était la réception d'un titre de docteur Honoris Causa d'une université catholique et la remise par le président de la République de Chine, Chen Shuibian, d'une décoration pour l'aide apportée au renforcement des relations entre Taiwan et le Saint-Siège.

Selon des responsables catholiques, une publicité sur le préservatif mettant en scène une religieuse est révélatrice d'un manque de sensibilité envers l'Eglise

Taiwan 16/10/2005

Suite aux protestations de différentes associations religieuses catholiques, un organisme gouvernemental de santé publique a retiré les affiches d'une campagne publicitaire de prévention du sida. Lancée en juin dernier, la campagne recourait notamment à une affiche, placardée sur les murs du métro de Taipei, représentant une religieuse tenant un préservatif dans la main. Joufflue et souriante, la femme habillée en religieuse catholique était accompagnée de la légende suivante : "Même si je n'en ai pas besoin, je sais à quoi ça sert." L'affiche apparaissait également sur des panneaux publicitaires lumineux et des distributeurs automatiques de préservatifs. Pour le Centre de dépistage des maladies sexuellement transmissibles de Taipei, organisateur de la campagne, l'affiche avait pour objet de sensibiliser l'opinion publique sur les relations sexuelles "sans risques dites "protégées". Mais, pour l'Association régionale des religieuses supérieures majeures de Taiwan, une telle utilisation de l'image d'une religieuse catholique est apparue inacceptable et une plainte a été déposée.

En se rendant place Saint Pierre pour les funérailles de Jean-Paul II, Chen Shui-bian est devenu le premier président taiwanais à visiter le Vatican

Taiwan 16/05/2005

Vendredi 8 avril, jour où les obsèques du pape Jean-Paul II ont été célébrées place Saint Pierre, le président taiwanais Chen Shui-bian a passé à peine huit heures à Rome et au Vatican. Le temps de vol aller et retour, depuis Taipei, aura duré trois fois plus longtemps, mais, que ce soit à Taiwan ou ailleurs dans le monde, le caractère singulier de cette visite a été souligné. La nonciature apostolique auprès de la République de Chine est installée à Taipei depuis 1952, mais, avant ce vendredi 8 avril, jamais aucun président chinois n'avait été reçu au Vatican. A Pékin, la République populaire de Chine a bien entendu vigoureusement réagi et protesté, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères déclarant, le 8 avril, que "le passage à Rome de Chen Shui-bian [.] était une action visant à créer deux Chine ou une Chine et un Taiwan, ce à quoi le gouvernement chinois s'est toujours opposé".

Un amendement au Code pénal est perçu comme un signe encourageant par certains partisans de l'abolition de la peine de mort

Taiwan 16/02/2005

Le 7 janvier dernier, les députés du Parlement, le Yuan législatif, ont adopté un amendement au Code pénal pour exclure du champ d'application de la peine de mort les mineurs et les personnes âgées de plus de 80 ans. Parallèlement, la période au cours de laquelle une personne purgeant une peine de prison à vie ne peut pas être remise en liberté a été portée de quinze à vingt-cinq ans. Pour le P. John Chen Kun-chen, secrétaire général de la Conférence des évêques catholiques de Taiwan, cet amendement, qui entrera en vigueur le 1er juillet 2006, représente un pas vers l'abolition de la peine de mort et il est le signe d'un respect croissant des droits de l'homme à Taiwan. "Les gens commencent à comprendre, a-t-il expliqué, que les droits l'homme doivent être respectés et défendus." Pour un certain nombre de milieux, notamment chrétiens, si l'amendement en question va dans le bon sens, il ne représente toutefois qu'un pas timide en direction de l'abolition. De fait, l'opinion publique ne paraît pas prête à accepter une réforme plus radicale.

Le soutien apporté par le diocèse de Kaohsiung à deux candidats aux dernières élections législatives a été diversement apprécié

Taiwan 01/01/2005

Lors de la campagne électorale pour les élections législatives du 11 décembre dernier, le diocèse de Kaohsiung, situé dans le sud du pays, a apporté son soutien à deux candidats à la députation, tous deux catholiques et tous deux membres du parti nationaliste, le Kuomintang. L'un, Li Fu-hsing, a été élu, l'autre, Chiang Chi-wen, a été battue. Au sein du diocèse, certains catholiques ont peu apprécié ce soutien explicite de l'Eglise en faveur de tel ou tel candidat mais, globalement, la plupart des paroisses ont accueilli les deux candidats lors de leur campagne et les ont soutenus.

En visite pastorale auprès de l'Eglise catholique locale, le préfet de la Congrégation pour l'évangélisation des peuples a été chaleureusement accueilli par un important moine bouddhiste

Taiwan 16/12/2004

Après une visite pastorale qui l'a conduit, du 20 novembre au 3 décembre dernier, auprès des Eglises catholiques du Cambodge, du Laos, de Birmanie et de Thaïlande, le cardinal Crescenzio Sepe a effectué une visite à Taiwan. Là, les 4 et 5 décembre, le préfet de la Congrégation pour l'évangélisation des peuples a été accueilli par les catholiques de Taiwan, prenant notamment part à l'ordination de douze prêtres, diocésains et religieux et annonçant la nomination par le Saint-Père de Mgr James Liu Tan-kuei, évêque auxiliaire de Taipei, à la tête du diocèse de Hsinchu. Mais, outre cet aspect pastoral, la visite du cardinal Sepe a pris une teinte particulière, lors de la visite qu'il a effectuée le 5 décembre au temple bouddhiste de Fo Guang Shan.

Un ancien chef de gang et un médecin atteint d'un cancer en phase terminale témoignent de leur foi devant des détenus

Taiwan 16/06/2004

L'ancien chef d'un syndicat du crime et un médecin atteint d'un cancer en phase terminale ont pris la parole devant une assemblée de prisonniers dans le cadre d'un programme de réinsertion et d'évangélisation. Ils leur ont parlé de Dieu et du sens de la vie.