EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Nord-Est Taïwan

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Nord-Est - Taïwan

L'archevêque de Taipei se félicite de la visite du cardinal coréen Kim en Chine

Taïwan 01/10/1997

L'archevêque de Taipei, Mgr Joseph Ti-Kang, a dit qu'il approuvait pleinement la visite récente que le cardinal de Séoul, Mgr Stephen Kim Sou-hwan, venait de faire en Chine parce que c'était-là une manifestation de l'intérêt de l'Eglise coréenne pour la Chine. Dans son esprit, toute visite de cardinal en Chine est bienvenue puisqu'elle est animée par le seul souci pastoral de l'Eglise dans ce pays. Implicitement, Mgr Ti-Kang réfute donc les spéculations lesquelles la visite du cardinal Kim aurait pu avoir des objectifs politiques. Le cardinal Kim, après avoir célébré une messe pour 200 Coréens de Pékin avait pu rendre visite aux catholiques d'origine coréenne de la Préfecture autonome de Yanbian dans la province de Jilin, sur la frontière de la Corée du Nord (8). "Il a été là-bas pour le plus grand bénéfice des 4 millions de Coréens chinois du nord-est de la Chinea déclaré Mgr Ti-Kang à des journalistes, le 13 septembre. Dans le même temps, reconnaissant qu'il était impossible de rencontrer les membres de l'Eglise clandestine au cours de ce genre de visite, Mgr Ti-Kang a déclaré que les représentants de l'Eglise devaient prendre garde à ne pas heurter leur sensibilité : "C'est ce dont ils ont le plus besoin".

L'Eglise catholique s'oppose à la légalisation de l'euthanasie qu'elle qualifie de "meurtre"

Taïwan 01/10/1997

L'Eglise catholique de Taiwan a manifesté son opposition à un projet de loi favorisant la pratique de l'euthanasie. "Personne ne peut contrôler la vie de quelqu'un d'autre. Nous sommes résolument opposés à ce projet qui aboutirait à une mauvaise loi", a déclaré l'archevêque de Taipei, Mgr Joseph Ti-Kang. Le 13 septembre, il a encore précisé : "Nous avons dit aux législateurs quelle était notre position à ce sujet".

Le président de la conférence épiscopale refuse sa nomination au Comité central du Kouomintang

Taïwan 01/10/1997

Mgr Paul Shan Kuo-shi, évêque de Kaohsiung et président de la conférence épiscopale de Taiwan, a refusé d'être nommé conseiller au comité central du Kouomintang, le parti qui gouverne Taiwan depuis 1949, après avoir été chassé de Chine par les communistes. "Il n'est pas approprié qu'un religieux travaille pour un parti politique quel qu'il soit. L'Eglise est au-dessus de la politique et n'appartient à aucun parti politiquea déclaré l'évêque, le 18 septembre 1997.

Des évêques taiwanais expriment l'espoir que la liberté religieuse sera maintenue à Hongkong

Taïwan 01/07/1997

Deux évêques de Taiwan ont déclaré qu'ils étaient heureux de voir la fin du colonianisme à Hongkong et exprimé leur espoir de voir maintenues sur le territoire toutes les libertés telles qu'elles existaient avant la rétrocession.

Les évêques critiquent le projet de réforme constitutionnelle et appellent à davantage de démocratie

Taïwan 01/07/1997

La réforme de la constitution proposée par plusieurs hommes politiques est devenue un instrument de lutte pour le pouvoir et elle est en train de porter préjudice à la démocratie, disent les évêques catholiques de l'île.

Taipei : le diocèse lance un programme de promotion des valeurs familiales

Taïwan 16/06/1997

Des milliers de catholiques ont manifesté, le 1er juin 1997, dans les rues de Taipei, pour attirer l'attention de la population sur l'importance des valeurs familiales. L'archevêque, Mgr Ti Kang, se trouvait en tête de la procession, suivi d'une statue de la Sainte Famille. De très nombreux aborigènes catholiques et des travailleurs émigrés faisaient partie de la foule.

Le gouvernement taiwanais réfléchit à sa politique du travail et des relations industrielles

Taïwan 16/06/1997

Les 28 et 29 mai 1997, le Conseil des affaires du travail et l'association gouvernementale des relations industrielles ont organisé un congrès international pour évaluer la politique du travail en vigueur aujourd'hui sur l'île et la comparer à divers modèles existant à travers le monde. Les problèmes liés aux travailleurs immigrés ont aussi été évoqués.

Des statues pèlerines de Matsu, déesse de la mer, sont retournées en Chine après avoir fait le tour des temples de l'île

Taïwan 16/05/1997

Deux statues anciennes de Matsu, déesse taoïste de la mer, sont retournées à leur temple d'origine à Meizhou, dans la province du Fujian en Chine continentale, après avoir passé de temple en temple à Taiwan pendant trois mois.

Un important dignitaire bouddhiste taïwanais en visite au Vatican

Taïwan 01/03/1997

Maître Shing-yuan, gardien du temple de Fukuangshan, près de Kaohsiung, a annoncé lui-même, le 19 février 1997, que des arrangements étaient en cours pour organiser sa visite au Vatican et une rencontre avec Jean-Paul II au début du mois prochain. Il a précisé qu'aucun sujet spécifique ne serait abordé au cours de cette visite sans précédent, mais qu'il parlerait sans doute d'échanges interreligieux et de coopération. Les détails de cette visite seront discutés avec l'évêque catholique de Kaohsiung, Mgr Paul Shan.

Création d'une commission chargée de la protection des droits des populations aborigènes

Taïwan 01/01/1997

Le 10 décembre dernier, le jour de la célébration de la journée internationale des droits de l'homme, le gouvernement a mis en place une commission de niveau ministériel, destinée à protéger les droits des minorités indigènes. C'est la première fois qu'une telle commission existe depuis l'arrivée des ressortissants de la Chine continentale sur l'île, voilà plus de 300 ans. Il existait déjà un organisme chargé des affaires tibétaines et mongoles, mais aucune instance de haut niveau n'avait été encore créée pour défendre les droits et les intérêts des populations aborigènes de Taiwan, dont les ancêtres ont été poussés dans les régions montagneuses et désertiques de l'île par l'arrivée des Chinois du continent. Les aborigènes sont pourtant 300 fois plus nombreux que les membres des minorités tibétaines et mongoles sur l'île. Ils sont, en effet, aujourd'hui, au nombre de 350 000, vivant, pour la majorité, dans une grande pauvreté et ne recevant qu'une éducation rudimentaire. Il n'est pas rare que les jeunes filles pauvres se livrent à la prostitution, quelquefois entraînées par leurs parents eux-mêmes.