EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Nord-Est Taiwan Des évêques mettent en garde contre la tendance actuelle des institutions éducatives catholiques à favoriser l'élitisme plutôt que la défense des valeurs chrétiennes

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Nord-Est - Taiwan

Imprimer

Des évêques mettent en garde contre la tendance actuelle des institutions éducatives catholiques à favoriser l'élitisme plutôt que la défense des valeurs chrétiennes [ Bulletin EDA n° 454 ]

01/01/2007

"Les écoles catholiques doivent-elles apprendre aux élèves à devenir de bons citoyens ou doivent-elles enseigner aux bons élèves ?" C'est sur cette interrogation mettant en garde les écoles catholiques contre la tendance actuelle à favoriser l'élitisme plutôt que la défense des valeurs chrétiennes que Mgr John Hung Shan-chuan, évêque de Chiayi, a ouvert le symposium organisé sur le thème de "l'Eglise catholique et l'éducation à Taiwan". Mené les 27 et 28 novembre derniers à l'Université de la Providence, à Taichung, le symposium était l'un des sept événements marquant le 50e anniversaire de cette université catholique (1).

"Certaines écoles catholiques ont développé des institutions de haut niveau, mais ont rejeté les plus pauvres et les étudiants les moins brillants a-t-il précisé, en expliquant que le transfert de la direction des établissements catholiques à des personnes laïques, du fait du vieillissement du clergé et des congrégations religieuses, était une des raisons à ce changement d'orientation. Mgr John Hung Shan-chuan, docteur en sciences de l'éducation, a ajouté que, face à la dure compétition que se livrent les écoles entre elles, les institutions éducatives catholiques devaient, pour se distinguer des autres, développer des programmes d'éducation morale, y compris l'enseignement de la Bible.

Parmi les participants à ce premier colloque sur l'éducation catholique à Taiwan, figuraient Mgr Joseph Wang Yu-jung, évêque de Taichung et président du conseil d'administration de l'Université de la Providence, Mgr Ambrose Madtha, chargé d'affaires à la nonciature apostolique à Taipei, et 120 recteurs, proviseurs, professeurs et aumôniers ouvrant dans des institution éducatives catholiques.

Pour Richard Lee Chia-tung, ancien président de l'Université de la Providence, qui partage le point de vue de l'évêque de Chiayi, même si les trois établissements d'enseignement supérieur catholique de Taiwan (2) n'ont pas les meilleurs étudiants du point de vue des performances académiques, ils ont un rôle essentiel à jouer dans la construction de la personnalité de leurs étudiants et dans leur préparation à la vie professionnelle.

Selon ce dernier, qui enseigne aujourd'hui à l'université d'Etat Chi Nan, les meilleures universités du pays - la plupart universités d'Etat - ont privilégié la publication des travaux de recherches de leurs professeurs et l'obtention de titres honorifiques, plutôt que de se concentrer sur les performances académiques et le développement de la personnalité de leurs étudiants. "Les institutions catholiques doivent éviter de tomber dans ce piège a-t-il ajouté.

Pendant le colloque, les participants ont également échangé sur les manières de répondre aux défis actuels, parmi lesquels figure celui de dispenser une éducation complète de la personne. Sr Agnès Chu Nan-tzu, religieuse de la congrégation du Sacré-Cour de Marie et principal du lycée de jeunes filles Stella Matutina, à Taichung, a expliqué que le contexte familial et social actuel rend cette tâche difficile, car, a-t-elle expliqué, les parents se focalisent principalement sur les résultats scolaires de leurs enfants. Ils développent les cours particuliers à domicile et refusent que leurs enfants aient des activités extrascolaires sans lien direct avec leurs études, ce qui ne facilite pas la tâche pour une éducation de toute la personne. Le manque de vocations, le vieillissement actuel de l'Eglise catholique et le manque de collaborations entre les différentes institutions éducatives catholiques "pourraient faire dévier la vision de l'Eglise sur l'éducation craint Sr Agnès Chu Nan-tzu.

Pour Ramon Santacana, aumônier de l'Université de la Providence et organisateur du colloque, le symposium est une démarche nouvelle qui a permis de réunir avec succès les éducateurs catholiques des quatre coins du pays, ainsi que certains venus de Hongkong, afin de faire le point sur la mission de l'Eglise en matière éducative. "Nous n'avons pas abordé la question d'une collaboration entre les écoles catholiques et la ligne directrice à suivre pour l'éducation catholique à Taiwan a-t-il précisé, tout en admettant que les écoles catholiques devraient davantage collaborer puisqu'elles font face aux mêmes défis.

Notes

(1)L'Université de la Providence a été fondée par la congrégation américaine des Sours de la Providence. En 1956, elle a été reconnue par le gouvernement comme une institution éducative pour les filles, puis, en 1989, comme université.<br />(2)Les trois établissements d'enseignement supérieur catholiques à Taiwan sont l'Université de la Providence, l'université catholique Fu Jen de Taipei et l'université Wenzao, spécialisée dans l'étude des langues et dirigée par les ursulines.<br />