EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Nord-Est Mongolie

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Nord-Est - Mongolie

Première implantation protestante

Mongolie 16/05/1991

Un pasteur mongol, le Rd Miyajavyn Bodbaatar, vient d'être chargé par une société missionnaire américaine d'ouvrir une église qui sera le premier lieu de culte chrétien en Mongolie. Peu après la fin de la première guerre mondiale, des protestants norvégiens, puis suédois, avaient tenté sans succès de s'installer à Ulan Bator. Peu après leur échec, les autorités catholiques confièrent aux Pères belges de Scheut la mission d'Ourga - ancien nom de la capitale -, ils ne purent jamais rejoindre leur poste.

Liberté religieuse: c'est officiel

Mongolie 16/02/1991

L'évolution constatée depuis quelque temps dans la population mongole (7), et qui tendait à un retour à la religion traditionnelle, vient d'être officiellement sanctionnée par un décret du 24 décembre 1990. Par celui-ci, le président de la République populaire - toujours liée à l'Union soviétique par un traité bilatéral valable jusqu'en 2005 - M. Punsalmmagiyn Ochirbat, établit la séparation de la religion et de la politique, ainsi que la non-ingérence réciproque entre l'Etat et les organisations religieuses. Est prévue également la création d'un Bureau des Affaires religieuses, attaché à la présidence, et spécialement chargé de coordonner les relations entre les autorités civiles et les représentants des lamaseries. Déjà, des instructions ont été données aux services administratifs concernés pour qu'ils facilitent la remise en état de temples désaffectés.

Réouverture de monastères

Mongolie 16/10/1990

"Maintenant, tous les moines ont quitté le parti communiste", déclare un ancien lama qui a pu, à 79 ans, réintégrer son monastère après 60 ans d'interruption. A partir de 1944, une seule lamaserie avait été autorisée à fonctionner pour l'ensemble du pays : celle de Gandan, à Oulan-Bator, qui abrite 160 religieux. Ceux-ci mettent maintenant leur espoir dans les groupements prodémocratriques tout récents, qui défendent la liberté de religion.

Un Nouveau Testament "littéraire"

Mongolie 01/09/1990

Le mongol est probablement, de par le monde, la seule langue nationale qui ne disposait d'aucune version de la Bible, ni même du Nouveau Testament. Il y a bien eu, de celui-ci, des traductions en des langages ouralo-altaïques proches du mongol de forme "khalka", mais elles n'étaient pas comprises par l'immense majorité des habitants de la région. Parmi eux, le nombre des chrétiens est d'ailleurs insignifiant : ils seraient 10 ou 12 pour une population qui dépasse les 2 millions !