EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Nord-Est Mongolie

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Nord-Est - Mongolie

Un centre médico-social fondé par des catholiques venus de Corée du Sud se consacre au service des plus démunis

Mongolie 16/04/2004

Par manque de locaux, le terrible froid des longs hivers mongols a beaucoup gêné le travail d'une antenne médicale sud-coréenne dans ses visites auprès des malades. Après sept ans de travail itinérant, cette équipe médicale travaille désormais dans une structure en dur. Grâce à l'intervention de Mgr Padilla, évêque du diocèse catholique d'Oulan-Bator, l'équipe médicale est désormais dotée d'un centre médico-social installé tout près de la cathédrale Sts Pierre et Paul (1). Ouvert en mars dernier, il est dirigé par le P. Michael Kim, de l'Université catholique de Séoul. "Soigner ceux qui n'ont pas accès aux soins médicaux a toujours été notre but. Pendant sept ans, nous n'avons pu qu'effectuer des visites itinérantes pendant les seules courtes périodes d'été a confié le P. Kim, prêtre et médecin coréen qui se réjouit de pouvoir venir dorénavant deux semaines par trimestre accompagné d'une équipe de spécialistes coréens pour seconder et conseiller les trois médecins mongols, le pharmacien et les travailleurs sociaux responsables à plein temps de ce centre.

Un prêtre catholique expose la doctrine sociale de l'Eglise devant les étudiants de l'Université nationale d'Oulan-Bator

Mongolie 16/01/2004

La volonté affichée de la jeune Eglise de Mongolie d'être au service des plus démunis a permis à un de ses prêtres de pouvoir exposer la doctrine sociale de l'Eglise devant les étudiants en sciences sociales de l'Université nationale d'Oulan-Bator (1). En août dernier, le professeur Ganbaatar, directeur du département des sciences sociales de l'université, avait demandé au P. Pierre Kasemuana de venir à l'université parler du catholicisme à ses étudiants. Ce missionnaire d'origine congolaise, provincial de la Congrégation missionnaire du Cour Immaculé de Marie, est responsable des trois paroisses d'Oulan-Bator. Malgré les réticences du prêtre qui n'entendait pas être soupçonné de prosélytisme auprès des étudiants, Ganbaatar avait insisté, affirmant : "Nos étudiants doivent être conscients de la diversité, devenue une des nouvelles réalités, de la Mongolie actuelle, particulièrement avec l'arrivée de différents groupes religieux dont celui de l'Eglise catholique."

Initialement prévue au mois d'août 2003, la visite du pape Jean-Paul II en Mongolie est repoussée sine die mais n'est pas officiellement annulée

Mongolie 01/07/2003

Selon Joaquin Navarro-Valls, porte-parole du Saint-Siège, la visite du pape Jean-Paul II en Mongolie dont il était question depuis quelque temps (1) n'aura pas lieu au mois d'août prochain, comme initialement prévu. Le 8 juin dernier, Joaquin Navarro-Valls a précisé que ce voyage n'était toutefois pas annulé, étant "toujours en cours de préparation". "Le projet mûrit a-t-il ajouté, après que le pape eut montré, lors d'un voyage de cinq jours en Croatie début juin puis lors d'une visite d'une dizaine d'heures en Bosnie-Herzégovine le 22 juin, qu'il était toujours capable de voyager et de présider de grands rassemblements publics malgré son affaiblissement physique.

Selon un missionnaire sud-coréen, les temps sont mûrs pour voir émerger des vocations sacerdotales ou religieuses parmi les Mongols

Mongolie 01/07/2003

L'Eglise catholique en Mongolie fête ce mois-ci son onzième anniversaire (1) et, selon un missionnaire sud-coréen, curé de paroisse à Oulan-Bator, les temps sont mûrs pour encourager l'émergence de vocations sacerdotales et religieuses parmi les jeunes Mongols. "Tous les missionnaires sont d'accord pour dire que des religieuses et des prêtres mongols seraient mieux à même que nous, étrangers, de répandre la Bonne Nouvelle affirme le P. Stephen Kim, curé de Notre-Dame de l'Assomption. Missionnaire en Mongolie depuis l'an 2000, le P. Kim fait partie des 37 prêtres, religieux et religieuses actifs dans ce pays, anciennement communiste et placé dans l'orbite de l'ex-URSS jusqu'en 1990. Prêtre séculier, il a été envoyé en mission en Mongolie en tant que fidei donum.

Prévue pour le mois d'août, la visite du pape Jean-Paul II en Mongolie ne devrait pas être différée malgré l'épidémie de pneumopathie atypique

Mongolie 01/06/2003

Le préfet apostolique d'Oulan-Bator (1), Mgr Wenceslas Padilla, s'est adressé à la presse, le 18 mai dernier, pour confirmer que, malgré deux cas avérés de pneumopathie atypique (SRAS) et plusieurs autres cas en cours d'investigation, la visite du pape Jean-Paul II en Mongolie ne devrait pas être différée. La date et le programme ne sont pas encore arrêtés mais elle aura lieu sans doute au cours du mois d'août prochain. Mgr Padilla a commenté un communiqué de d'information catholique, basée à Washington, aux Etats-Unis, citant un rapport du Vatican. D'après ce rapport, le Vatican considère le problème de santé publique comme déterminant quant à la suite à donner au voyage du Souverain Pontife. Personne n'imagine le pape célébrant la messe un masque sur le visage. Les autorités sanitaires d'Oulan-Bator ont déclaré que deux cas de SRAS avaient été confirmés alors que six autres, qui pourtant montraient les mêmes symptômes, s'étaient révélés négatifs. Ces huit patients sont hospitalisés dans la capitale mongole.

Cette année, avec quarante nouveaux baptisés lors de la nuit de Pâques, le nombre des catholiques en Mongolie a fait un bond de 25 %

Mongolie 01/05/2003

En Mongolie, cette année, le baptême de quarante personnes lors de la nuit pascale a fait faire un bond de 25 % au nombre des catholiques de ce pays. Avec ces quarante nouveaux baptisés, les trois paroisses d'Oulan-Bator réunies comptent maintenant 177 catholiques. Selon Maralhuu, une catéchiste de la paroisse de Notre-Dame-de-l'Assomption, les baptêmes avaient été précédés de deux veillées de prière pour les vingt-neuf catéchumènes - vingt-trois Mongols et six Coréens - qui ont été baptisés dans sa paroisse. Ces veillées constituaient l'ultime temps de préparation au baptême après deux années d'étude du catéchisme. Ces nouveaux baptisés étaient trois nourrissons, seize enfants et dix adultes. Le plus jeune d'entre eux était âgé de quatre mois. Selon Maralhuu, ces baptêmes d'enfants sont significatifs dans la mesure où ils indiquent que, dix ans après la fondation de la mission catholique en Mongolie, les premiers jeunes catholiques du pays ont maintenant fondé leurs propres familles (1). "Nous voudrions former une vraie belle famille catholique a déclaré Zolzayaa, mère d'un nouveau baptisé de 5 ans, qui travaille à un centre catholique de soins aux enfants des rues ainsi qu'à un hôpital psychiatrique où elle s'occupe d'enfants mentalement handicapés.

L'inauguration d'une troisième paroisse vient compléter l'implantation pastorale de l'Eglise catholique à Oulan-Bator

Mongolie 16/04/2003

Cette année, le 25 mars dernier, les deux églises catholiques de Mongolie étaient désertes le jour de la Fête de l'Annonciation. Les quelque cent cinquante catholiques du pays, accompagnés d'autant de non-catholiques, assistaient en effet à la messe d'inauguration de la nouvelle paroisse du Bon Pasteur, située dans la partie ouest d'Oulan-Bator. Mgr Wenceslas Padilla, préfet apostolique d'Oulan-Bator (1), présidait la cérémonie. Après St Pierre St Paul à l'est et Ste Marie au sud, une troisième paroisse était implantée dans cette ville d'un million d'habitants, capitale d'un pays peuplé de seulement 2,5 millions personnes. L'église du Bon Pasteur est située directement derrière la place du marché, adjacente à l'avenue de la Paix, la voie principale d'accès à la ville lorsque l'on arrive de l'ouest. Selon Mgr Padilla, cette paroisse représente le dernier côté du triangle prévu pour mieux desservir l'ensemble d'Oulan-Bator. Elle a été confié au P. Félicien Kadieube, missionnaire congolais, et à son assistant philippin, le P. Philip Borla. L'un et l'autre sont membres de la congrégation du Cour Immaculé de Marie.

Pour la première fois de sa jeune histoire, la petite Eglise catholique de Mongolie a organisé une récollection pour adultes

Mongolie 16/04/2003

L'Eglise catholique de Mongolie, établie il y a seulement dix ans, a organisé le 15 mars dernier une journée de récollection pour l'ancien groupe de jeunes, maintenant devenus adultes, d'Oulan-Bator. Celle-ci s'est tenue dans une petite maison de retraite à Handgait, un lieu pittoresque dans les montagnes à 15 km. de la capitale. Le P. Pierre Kasemuana, un prêtre congolais, leader du groupe, a expliqué, dans une interview accordée peu après, que le principal objectif avait été de permettre aux participants d'apprendre à mieux se connaître, sans oublier pour autant d'aider les catholiques à partager leur foi et leurs amis, catéchumènes ou non, à découvrir la liturgie chrétienne.

Les préparatifs pour une éventuelle visite du pape Jean-Paul II à Oulan-Bator ont été engagés

Mongolie 16/03/2003

Evoquée depuis un peu plus d'un an, l'hypothèse d'une visite du pape Jean-Paul II à Oulan-Bator, capitale de la Mongolie, a pris une réelle consistance avec le déplacement en Mongolie d'une délégation vaticane emmenée par Mgr Giovanni Battista Morandini, nonce apostolique auprès de la Mongolie. La délégation qui s'est rendue à Oulan-Bator du 26 février au 2 mars dernier comprenait Mgr Renato Boccardo, responsable en titre des voyages du pape. Aucune date ni programme n'ont encore été dévoilés mais des médias locaux ont avancé la perspective d'une visite à la fin du mois d'août prochain.

Par le biais d'une école maternelle destinée aux enfants des familles les plus démunies, la population découvre l'existence de la mission catholique

Mongolie 01/03/2003

Selon le P. Patrick Masschelein, provincial de la Congrégation du Cour Immaculé de Marie (CICM), la fondation en décembre dernier d'une modeste école maternelle a permis à la population de la ville d'Erdenet de découvrir l'existence de l'Eglise catholique. L'école compte aujourd'hui vingt-cinq enfants qui, sans elle, n'auraient jamais eu l'opportunité d'être scolarisés. Ils sont issus des faubourgs misérables d'Erdenet où environ le tiers de la population vit dans des "ger" (tentes de feutre) ou dans des cabanes en bois et dont la majorité des habitants sont sans travail. Erdenet, avec ses 74 000 habitants, est la troisième ville de Mongolie ; située à 400 km au nord-ouest de la capitale Oulan-Bator, elle est un centre minier important pour l'exploitation du cuivre et du mobyldène.