EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Nord-Est Mongolie La communauté catholique de Zuun Mod ne désespère pas d’obtenir un jour l’autorisation de construire son église

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Nord-Est - Mongolie

Imprimer

La communauté catholique de Zuun Mod ne désespère pas d’obtenir un jour l’autorisation de construire son église [ Bulletin EDA n° 484 ]

01/05/2008

« Cela prendra peut-être du temps, il y aura probablement des frustrations, mais nous sommes certains que le Bon Dieu finira par nous accorder une église », a déclaré Joseph (1), porte-parole de la petite communauté catholique de Zuun Mod, chef-lieu de la province de Tov, à 60 km de la capitale mongole. Depuis quatre ans, il tente de convaincre la municipalité de donner son autorisation à la construction d’une église pour les catholiques de Zuun Mod, mais la dernière entrevue prévue avec les conseillers municipaux a tout simplement été reportée.

« Pour assister à la messe dominicale, nous nous levons très tôt car nous devons aller à Oulan-Bator (Ulaanbaatar), qui est à quatre heures de bus de Zuun Mod », confie Tsetsgee, une fidèle. La paroisse Sainte-Marie d’Oulan-Bator met un bus à la disposition des catholiques de Zuun Mod, sans lequel ils ne pourraient assister à la messe, du fait du coût des transports. Vingt-trois catholiques vivent actuellement dans ce chef-lieu, la moitié d’entre eux sont des jeunes âgés entre 16 et 25 ans.

 

C’est en 1992, date de l’établissement des relations diplomatiques entre le Saint-Siège et la Mongolie, que l’Eglise catholique, après avoir été décimée par les communistes pendant plusieurs dizaines d’années, a pu de nouveau exister en Mongolie. Néanmoins, pour organiser leurs activités ecclésiales, les fidèles sont tenus d’obtenir l’autorisation des autorités locales et provinciales. « Actuellement, le conseil municipal (de Zuun Mod) ne souhaite probablement pas donner son accord du fait des élections qui auront lieu en mai prochain. La prochaine réunion est prévue en juin », a indiqué le porte-parole de la communauté catholique de Zuun Mod. « En 2004, on nous avait dit que le faible nombre de personnes impliquées dans le projet ne justifiait pas la construction d’une église ; une fois que nous avons collecté suffisamment de signatures, les conseillers municipaux ont voté contre le projet, et depuis ils n’arrêtent pas de nous demander des documents administratifs supplémentaires », a-t-il ajouté.

 

Selon Sr Sophia, religieuse de Saint Paul de Chartres, qui dirige l’école élémentaire Saint-Paul à Zuun Modec, les habitants de la ville apprécient le travail réalisé par les catholiques. « Nous ne connaissons pas précisément les raisons du report de la décision du conseil municipal, mais la municipalité est globalement bienveillante envers nous », explique-t-elle. Pour Joseph, ce retard est un mal pour un bien car « notre communauté grandit et se fortifie chaque année. Lors de la dernière Vigile pascale, nous avons eu trois baptêmes de catéchumènes. Près de 40 personnes se rendent à Oulan-Bator pour la messe dominicale et entre 70 et 80 pour les grandes fêtes liturgiques. Plus notre foi se fortifiera, plus nous aurons de chance d’obtenir l’autorisation d’avoir notre propre église », a-t-il ajouté, précisant que la communauté tenait à être en règle avec la municipalité.

 

La mission catholique en Mongolie compte actuellement trois paroisses dans la capitale et une paroisse à Darhan (Darkhan), à 200 km au nord d’Oulan-Bator, érigée en janvier 2007 (2).

Notes

(1) Les Mongols n’utilisent le plus souvent qu’un seul nom pour se désigner. (2) A ce sujet, voir EDA 457.