EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Nord-Est Mongolie Pour l'Eglise catholique locale, sortir de la capitale pour partir en mission en province signifie qu'une nouvelle et importante étape est franchie

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Nord-Est - Mongolie

Imprimer

Pour l'Eglise catholique locale, sortir de la capitale pour partir en mission en province signifie qu'une nouvelle et importante étape est franchie [ Bulletin EDA n° 358 ]

01/09/2002

Après avoir ouvré dix années durant dans la capitale Oulan-Bator, peuplée de 760 000 habitants, l'Eglise catholique de Mongolie a voulu marquer un nouveau départ en célébrant en juillet dernier une cérémonie "d'envoi", un symbole pour signifier que l'Eglise de Mongolie s'élargissait aux vastes dimensions du pays (1).

En Mongolie, la population, de seulement 2,6 millions d'habitants, se partage en quelques grandes villes et en d'innombrables petits hameaux répandus partout sur 1,5 millions de km de superficie. La Mission catholique de Mongolie est devenue Préfecture apostolique en juillet marquant ainsi le 10e anniversaire de sa présence dans ce pays. Les salésiens, une de six congrégations religieuses et sociétés missionnaires qui ont été "envoyées", vont démarrer un "oratoire" à Dahran, la deuxième plus grande ville mongole. Pour les salésiens, un oratoire est un lieu où "les amis peuvent se rencontrer et vivre ensemble Dans cette ville de 66 000 habitants, desservie par l'unique voie de chemin de fer qui relie la Chine à la Russie, les salésiens comptent se mettre au service des 'enfants des rues', nombreux dans les villes du pays.

Les Sours missionnaires de la Charité travailleront, elles, en dehors de Oulan-Bator, dans le village de Dai Ekh où les familles vivent sous la tente ou dans des cabanes de bois. Les religieuses seront installées dans une maison à deux étages avec un grand préau. Ce village est aussi un lieu de mission, un lieu où les gens de province venus échouer dans la banlieue d'Oulan-Bator sont les plus démunis. Ils n'ont pas de travail et ont besoin de tout, surtout de soins médicaux. La Congrégation du Cour Immaculé de Marie ira à Erdenet, la troisième plus importante ville avec une population de 60 000 habitants. Etablir une paroisse dans le district de Songino Hairhan est en projet.

Des prêtres Fidei donum (2) travailleront à Zuun Mod, chef-lieu de la province de Tov qui entoure Oulan-Bator. Ils ont préparé la fondation d'une nouvelle communauté paroissiale à Han Uul, au sud-ouest d'Oulan-Bator, dont l'inauguration a eu lieu ce 15 août. D'autres religieuses de la Congrégation du Cour Immaculé de Marie participeront à la formation d'une communauté à Shuvuu et les Sours de St Paul de Chartres dirigeront une petite école pour les enfants les plus démunis, à Zuun Mod.

Notes

(1)Voir EDA 199, 215, 286 ainsi que les documents annexes dans EDA 265, 335 et le Dossier consacré à l'Eglise en Mongolie' de EDA 311<br />(2)En réponse à l'encyclique du pape Paul VI de 1957 "Fidei donum" ('le don de la foi'), une tradition s'est établie au sein de nombreuses Eglises locales d'envoyer quelques uns de leurs prêtres diocésains en mission dans les Eglises qui les réclament.<br />