EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Nord-Est Mongolie Un stock de livres d'histoire sainte confisqué par le gouvernement est rendu à la société biblique de Mongolie

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Nord-Est - Mongolie

Imprimer

Un stock de livres d'histoire sainte confisqué par le gouvernement est rendu à la société biblique de Mongolie [ Bulletin EDA n° 258 ]

01/02/1998

Le 10 mai 1997, le gouvernement avait confisqué 10 000 livres d'histoire sainte, importés par la Société biblique de Mongolie, association appartenant à l'Union des sociétés bibliques, dont le siège est en Angleterre. Un communiqué de presse publiée par la société vient d'informer le public que les 10 000 livres venaient de lui être rendus. Cependant, on ne sait pas encore s'il en sera de même des vidéocassettes bibliques qui, elles aussi, avaient été saisies il y a dix mois. Par ailleurs les chrétiens n'ont obtenu aucune assurance concernant de futures importations de littérature scripturaire. Celles-ci sont considérés par le ministère de la justice mongolien comme une façon de diffuser la religion en utilisant des fonds en provenance de l'étranger, ce qui est illégal. En débloquant le stock de livres d'histoire sainte, l'adjoint au premier ministre, S. Badral, a souligné qu'il s'agissait seulement là d'un geste de bonne volonté, suggérant que cette autorisation exceptionnelle ne serait probablement pas renouvelée. S. Badral a ajouté que, depuis les changements démocratiques de 1990, il n'y avait pas de persécution religieuse dans le pays. La liberté de religion a été restaurée en Mongolie, chaque citoyen bénéficiant de la liberté de croyance et de non-croyance. Cependant chaque pays a sa manière d'aménager des relations entre l'Etat et les religions dans la tolérance et le respect des droits de chacun, a-t-il fait remarquer.

Pourtant, selon le communiqué de presse de la société biblique de Mongolie, certains groupes chrétien risquent d'être interdits et les chrétiens étrangers ont des difficultés à obtenir leurs visas d'entrée. Par ailleurs, toutes les institutions et associations chrétiennes dans le pays sont mises dans l'obligation de se faire enregistrer. La société biblique qui avait satisfait à cette formalité en 1991, devra renouveler cet enregistrement. Pour le moment, la société hésite sur la nature de l'enregistrement auquel elle doit procéder. Selon qu'elle sera classée dans la catégorie des ONG ou dans celle des associations chrétiennes, sa liberté de distribuer des livres bibliques ne sera pas la même. Selon la secrétaire générale, la Société biblique ne diffuse pas la religion mais se contente de proposer des livres que les personnes achètent et lisent si elles le veulent. Ces livres rencontrent beaucoup de succès en particulier dans le public enfantin.

Il existe 248 organisations religieuses en activité en Mongolie. Jusqu'ici, 71 se sont fait enregistrer. 50 d'entre elles sont bouddhistes, 20 sont chrétiennes et une musulmane. Depuis 1991, les groupes chrétiens se développent, grâce à l'afflux de chrétiens étrangers et à la traduction du nouveau testament en mongol moderne. Près de 3 000 personnes participent régulièrement aux offices. La mission catholique s'est implantée dans le pays en 1992, quatre mois après l'établissement de relations diplomatiques entre le Saint-Siège et la Mongolie. On dénombre quelque 150 pratiquants catholiques.