EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Nord-Est Mongolie Treize baptêmes d'adultes au cours de la semaine sainte indiquent que l'Eglise catholique commence à prendre racine

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Nord-Est - Mongolie

Imprimer

Treize baptêmes d'adultes au cours de la semaine sainte indiquent que l'Eglise catholique commence à prendre racine [ Bulletin EDA n° 199 ]

16/05/1995

Treize Mongols adultes âgés de 18 à 40 ans ont été baptisés dans l'Eglise catholique le samedi saint à Oulan-Bator. Ils avaient suivi un catéchuménat allant de six mois à deux ans avant de recevoir le sacrement. C'est le groupe de baptisés le plus important depuis que le premier baptême a été célébré il y a un an. Le P. Wenceslao Padilla, un Philippin, a présidé la cérémonie. Les nouveaux baptisés seront confirmés le 21 mai 1995 par un évêque de Corée du Sud.

Selon le frère Raul Villanueva, autre membre philippin de la mission catholique d'Oulan-Bator, une vingtaine d'adultes se préparent au baptême. La plupart sont entrés en contact avec les missionnaires grâce aux cours d'anglais que ceux-ci dispensent. Les autres activités des missionnaires consistent à se rendre utiles dans une maison de retraite et dans un centre de réhabilitation. Ils ont approché le gouvernement à plusieurs reprises pour pouvoir lancer une oeuvre en faveur des enfants de la rue, très nombreux semble-t-il dans la capitale. Les autorités n'ont pas encore réagi.

La mission catholique de Mongolie a été fondée en juillet 1992, quelques semaines après l'établissement de relations diplomatiques entre Oulan-Bator et le Vatican (8). Elle est formée aujourd'hui de six membres: quatre prêtres, deux Belges et deux Philippins, et deux frères philippins. Ils appartiennent tous à la congrégation belge des Pères de Scheut.

La Mongolie s'est tournée vers la démocratie en 1991. Sa constitution reconnaît la liberté religieuse. La population est à 96% bouddhiste. Il y a aussi 4% de musulmans, quelques centaines de protestants et quelques dizaines de catholiques. La plupart des chrétiens, catholiques ou protestants, ne le sont que depuis 1991.

En 1993, le gouvernement a demandé à toutes les Eglises de se faire enregistrer et interdit l'utilisation de propriétés de l'Etat pour des activités religieuses qui seraient "de quelque manière opposées aux coutumes et traditions mongolesEn même temps que l'Eglise catholique, 17 organisations protestantes ont été officiellement reconnues.

Notes

(8) EDA 125, 131, 152, 167, 169<br />