EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Nord-Est Mongolie Découverte d'un charnier humain contenant les restes de 5 000 moines

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Nord-Est - Mongolie

Imprimer

Découverte d'un charnier humain contenant les restes de 5 000 moines [ Bulletin EDA n° 120 ]

01/11/1991

Un journaliste de la télévision britannique affirme avoir découvert, près de Moron à la frontière soviétique, un charnier humain contenant les restes d'environ 5 000 moines bouddhistes exécutés sur les ordres de Staline. Chacune des victimes avait été tuée d'une balle dans la tête.

Le reportage du journaliste britannique comporte aussi l'interview d'un homme de 83 ans qui affirme avoir été un exécuteur des basses oeuvres du dictateur stalinien de l'époque, le maréchal Horloogiyn Choybalsan. Le vieil homme déclare avoir personnellement participé à la mise à mort de 15 724 personnes durant cette période. "Je les mettais dans des camions et ensuite je les maintenais pendant qu'on leur mettait une balle dans la tête; il n'y avait pas de justice en Mongolie en ce temps-là; la plupart de ceux qui étaient ainsi exécutés n'avaient commis aucun crimea-t-il ajouté.

Le maréchal Choybalsan, protégé de Staline, est resté au pouvoir en Mongolie de 1935 jusqu'à sa mort en 1952. D'après le reportage de la télévision britannique, il utilisait les services du KGB soviétique et de l'Armée rouge pour liquider ses opposants.