EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Nord-Est Mongolie Le Dalaï-lama éconduit

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Nord-Est - Mongolie

Imprimer

Le Dalaï-lama éconduit [ Bulletin EDA n° 113 ]

16/06/1991

Le gouvernement mongol avait officiellement convié le Dalaï-lama à venir, cette année, visiter la Mongolie où sa popularité est grande et ses disciples nombreux, mettant ainsi en oeuvre la nouvelle politique religieuse récemment adoptée (7). Sous la pression de Pékin, cette invitation a été retirée. Les autorités chinoises ont en effet menacé de rompre un accord pour l'établissement d'une liaison routière entre Oulan-Bator et Tientsin, vitale pour le commerce mongol.

Trois mois plus tôt, la Chine était intervenue d'une manière identique auprès du gouvernement népalais pour qu'il fasse obstacle au voyage que le chef exilé du Tibet devait effectuer à Katmandou où il était invité par une association bouddhiste, à l'occasion d'une fête religieuse.

Il est probable que le "prix Nobel de la paix" aura été plus sensible au refus du

gouvernement mongol qu'à celui des autorités népalaises. En effet, le bouddhisme tibétain compte plus d'adeptes en Mongolie qu'au Népal. Par ailleurs, le Dalaï-lama se sera, peut-être, souvenu que son titre même "Dalaï" (océan de paix) avait été conféré à l'un de ses prédécesseurs en 1575, par Altan-Khan, descendant de Gengis-Khan, fondateur de l'empire mongol.

Notes

(7) EDA 111<br />