EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Nord-Est Japon

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Nord-Est - Japon

A Rome, le cardinal Hamao s’attend à une signature prochaine du décret de béatification de 188 martyrs japonais, la cérémonie étant elle-même prévue au Japon en novembre 2008

Japon 16/04/2007

De Rome, où il réside toujours, après avoir dirigé le Conseil pontifical pour la pastorale des migrants de 1998 à 2006 (1), le cardinal Stephen Fumio Hamao a déclaré qu’il s’attendait à ce que le pape Benoît XVI signe sous peu le décret de béatification de 188 martyrs japonais, la cérémonie elle-même étant organisée au Japon le 24 novembre 2008.

Les blogs deviennent un instrument d’évangélisation en vogue

Japon 01/04/2007

Au Japon, les blogs permettent aujourd’hui à l’Eglise catholique d’être en contact non seulement avec ses paroissiens d’une manière renouvelée mais également d’entrer en relation avec des gens n’appartenant pas à l’Eglise (1). D’après la Sr. Shimokama Hiromi, 55 ans, de la Congrégation des Sœurs de Marie Auxiliatrice, à Nagasaki, qui a ouvert un blog, « même si nous ne pouvons voir nos interlocuteurs, nous sommes en contact d’une autre manière, ce que j’apprécie beaucoup ». Pour leur part, Mgr Kikuchi Isao, évêque de Niigata et Mgr Koriyama Kenjiro, évêque de Kagoshima, ont ouvert un blog, tout comme les Filles de Saint Paul.

Une troupe de théâtre amateur met en scène l'histoire des martyrs chrétiens d'Osako

Japon 01/03/2007

Une troupe de théâtre amateur de la petite ville de Fujisawa, dans la préfecture d'Iwate (nord du Japon), a mis en scène l'histoire des martyrs chrétiens d'Osako sous le titre : "Une croix a disparu dans les bois La troupe et ceux qui la soutiennent ont expliqué qu'ils voulaient faire connaître les martyrs d'Iwate, au moment où l'Eglise catholique du Japon attend une décision de Rome concernant la béatification de 188 de ses martyrs (1).

L'EGLISE CATHOLIQUE AU JAPON A-T-ELLE UN AVENIR ? OUI, SI.

Japon 16/01/2007

L'Eglise catholique au Japon a-t-elle un avenir ? Il s'agit sûrement d'une question à ne pas poser parce que le Seigneur nous a promis que l'Eglise vivrait quoiqu'il arrive, mais surtout parce que les gens ne veulent pas en entendre la réponse ou les réponses. Ce qui pourrait être spécialement vrai de ceux qui sont responsables de l'avenir de l'Eglise, tant au Japon que dans d'autres pays. Un regard sans concession sur la situation peut certes ne pas être encourageant, mais il y a peu de chance que nous puissions répondre efficacement à la question que nous posons si nous n'osons pas regarder pas les choses en face.

Les évêques catholiques mettent en garde la société japonaise contre un retour aux erreurs passées du nationalisme d'Etat

Japon 16/01/2007

La Commission des Affaires sociales de la Conférence des évêques catholiques du Japon (CBCJ), présidée par Mgr Takami Mitsuaki, archevêque de Nagasaki, a fait paraître, le 26 novembre dernier, le deuxième et le troisième fascicules annoncés en octobre dernier sur les problèmes importants auxquels fait face l'Eglise catholique du Japon. Ces deux derniers fascicules s'intitulent : "Examen du projet de réforme de la Constitution proposé par le Parti libéral démocrate » et "Politique nationale et persécutions".

Les évêques catholiques du Japon prennent clairement position en faveur d'un respect mutuel entre les peuples, contre la collusion entre le shintô, l'Etat et un militarisme renaissant

Japon 01/12/2006

La Commission des Affaires sociales de la Conférence des évêques catholiques du Japon (CBCJ) a publié le 22 octobre dernier une brochure qui reprend et approfondit la question, déjà abordée par les évêques catholiques, des visites du Premier ministre au temple shintô de Yasukuni, consacré à la mémoire de tous les soldats japonais morts au combat, y compris de criminels de guerre de la seconde guerre mondiale (1).

POUR UN MORATOIRE SUR LES VISITES A YASUKUNI

Japon 16/11/2006

Alors que Junichiro Koizumi a connu en tant que Premier ministre de nombreuses réussites dans les domaines de la défense et de la sécurité et dans le resserrement des liens avec les Etats-Unis, les relations entre le Japon et la Chine se sont gravement détériorées. La dérive est particulièrement visible dans le ralentissement des liens économiques entre les deux pays.

La Cour suprême a rendu définitive la peine de mort prononcée à l'encontre du gourou de la secte Aum

Japon 28/09/2006

Le 15 septembre dernier, la Cour suprême du Japon, en rejetant le dernier appel de Shoko Asahara, le gourou fondateur de la secte Aum Vérité suprême, a rendu définitive la condamnation à la peine de mort du principal responsable de l'attentat au gaz sarin commis en 1995, dans le métro de Tokyo. Selon les médias japonais, la Cour a refusé de prendre en considération les arguments de la défense, qui stipulait que Shoko Asahara était un déséquilibré mental, une récente expertise ayant conclu qu'il simulait la démence.

UN NOUVEAU-NE POUR UNE NATION VIEILLISSANTE

Japon 16/09/2006

A la date du 6 septembre, le Japon a vu la naissance d'un prince impérial, qui, dès l'instant où il a vu le jour, a déjà accompli le tour de force d'éloigner le spectre d'une crise constitutionnelle. Selon le droit japonais, en effet, le trône impérial ne peut être transmis qu'à un héritier mâle. Or, aucun garçon n'était né au sein de la famille impériale depuis novembre 1965. Le prince héritier et son épouse sont les parents d'une petite fille, tandis que le jeune frère du prince et son épouse étaient parents, jusqu'au 6 septembre, de deux filles. Le garçon de la princesse Kiko est donc désormais le troisième de la lignée dans l'accession au trône, après son oncle, le prince héritier Naruhito, 46 ans, et son père, le prince Akishino, 40 ans. Ainsi, en présumant que le nouveau-né grandira en âge et en sagesse, le Japon repousse pour au moins une génération une éventuelle crise de succession sur le trône impérial et fait l'économie d'une réforme autorisant l'accession des femmes au trône du Chrysanthème.