EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Nord-Est Japon

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Nord-Est - Japon

Une condamnation pour refus de donner ses empreintes digitales est infirmée en appel par le tribunal d'Osaka

Japon 16/11/1994

M. Jung Chang, aujourd'hui âgé de 38 ans, sujet d'ascendance coréenne privé de la nationalité japonaise bien que sa famille fût établie au Japon depuis trois générations, avait refusé en 1985 de donner ses empreintes digitales au service administratif des étrangers. Arrêté en 1986, il avait été contraint de donner ses empreintes et condamné par le tribunal de Kyoto à une peine de prison. Il avait fait appel de ce jugement et réclamé un million de yen de dommages et intérêts (200.000 F) (10).

Osaka : des consultations médicales sont proposées aux travailleurs étrangers dans un local du séminaire

Japon 16/10/1994

Le comité de coopération internationale de l'archidiocèse d'Osaka s'est aperçu que beaucoup de travailleurs étrangers ne vont pas voir le médecin. Atsuko Matssura, membre du comité, explique qu'ils en sont empêchés faute d'assurance maladie ou à cause de la langue. Après une enquête sur les besoins de santé des travailleurs étrangers, le comité en a fait l'objet d'une session en juillet 1994 avec des organisations civiles. Dix médecins ont offert leur concours et un programme d'assistance sanitaire a été mis en route par le comité.

Les catholiques sont interrogés sur le système d'organisation des paroisses

Japon 16/07/1994

L'organisation paroissiale vient de faire l'objet d'un questionnaire envoyé à quatre cents catholiques appartenant à quatre-vingts paroisses des seize diocèses du Japon. Trois cent vingt des personnes interrogées ont répondu.

Les Japonais catholiques prêtent attention à leurs hôtes étrangers

Japon 16/07/1994

A Osaka, la commission diocésaine de la coopération internationale a recueilli au cours du printemps des avis sur l'accueil des étrangers qui vivent au Japon. Le sentiment prévaut qu'il importe en priorité de protéger leurs droits fondamentaux, tels que les soins médicaux, l'enseignement et l'assistance judiciaire. Les enfants des étrangers sont dans l'impossibilité d'être instruits, alors que ce droit devrait être garanti sans acception de nationalité. Un étranger qui loue un logement ou trouve un emploi a du mal à obtenir la caution d'un Japonais. Les lois sur l'immigration sont à modifier.

M. Yukinobu Aoyagi est sorti de prison après quatre mois de détention

Japon 16/03/1994

Emprisonné sous l'accusation d'avoir "illégalement procuré des emplois" à des travailleurs étrangers en majorité péruviens, M. Yukinobu Aoyagi, militant catholique de Fukuoka, a été libéré le 19 janvier 1994 après quatre mois de détention (10). Son cas est suivi de très près par la commission nationale "Justice et paix" ainsi que par tous les groupes japonais de défense des droits de l'homme.

Les évêques demandent justice pour ceux qui aident les travailleurs immigrés

Japon 01/02/1994

A la suite de l'arrestation d'un enseignant chrétien inculpé d'assistance à des étrangers en situation illégale, les évêques rappellent le pouvoir civil au respect des droits des travailleurs immigrés.

Une commission épiscopale japonaise organise un voyage d'information en France

Japon 16/01/1994

Une délégation de vingt prêtres originaires d'une dizaine de diocèses du Japon, dirigée par Mgr Kazuhiro Mori, évêque auxuliaire de Tokyo, accomplit une visite d'information en Allemagne et en France au cours du mois de janvier 1994.

SEIMEIZAN 1987-1992 Cinq ans d'expérimentation interreligieuse

Japon 16/11/1993

Cinq ans ont passé depuis que Seimeizan a été institué (1) comme lieu de prière et de rencontres interreligieuses sur les collines de Heboura, un magnifique petit village de Kikusui dans la préfecture de Kumamoto. Ces cinq années ont été remplies d'événements et même trop pleines surtout pour un lieu qui se veut d'abord un lieu de prière et d'échange spirituel.

La présidente de la diète japonaise, une chrétienne, plaide pour un éveil de la conscience des droits de l'homme

Japon 16/11/1993

Devant deux mille personnes réunies à Osaka le 11 octobre, la présidente de la Chambre des représentants du Japon, Takako Doi, qui est chrétienne, a joint sa voix à celle de Mgr Paul Hisao Yasuda, archevêque catholique d'Osaka, pour dénoncer "le peu de sens des droits de l'homme" au Japon.

La presse scrute l'arrière-plan religieux de la scène politique

Japon 16/11/1993

La religion qui joue un rôle ambigu mais généralement paisible dans la vie politique du Japon retient aujourd'hui l'attention de plusieurs organes de presse, curieux de savoir quels liens unissent certains dirigeants de l'Etat à des organisations religieuses.