EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Nord-Est Japon

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Nord-Est - Japon

Une nouvelle méthode d'approche pour aborder les 'sans domicile fixe'

Japon 16/02/2004

Au Japon, seconde puissance économique du monde, 100 000 personnes vivant en marge de la société ne mangent pas à leur faim et 6 000 tonnes de nourriture sont jetées au rebus chaque jour dans la seule agglomération de Tôkyô. "Si nous pouvions en prélever seulement 1 %, cela nous donnerait soixante tonnes de disponible à distribuer déclare Charles McJilton, directeur de la Banque alimentaire du Japon, un organisme créé en mai 2000 pour collecter et redistribuer des vivres aux organisations caritatives et aux gens dans le besoin. En juillet 2003, elle a été reconnue officiellement comme organisation non gouvernementale à but non lucratif.

Père, grand-père et arrière grand-père, un frère jésuite célèbre son centième anniversaire

Japon 01/02/2004

Frère Yamashita Seijiro est jésuite. Né le 6 décembre 2003, il a récemment célébré le centième anniversaire de sa naissance mais ne se laisse pas impressionner par cette célébration. "C'est arrivé tout seul, naturellement confie-t-il, qualifiant l'événement d'un "Rien à signaler C'est pourtant entouré de trois de ses cinq enfants (deux étant déjà décédés), de ses six petits-enfants et de ses quatre arrières petits-enfants que Frère Yamashita a soufflé ces cent bougies. Marié à 31 ans, Yamashita Seijiro n'a été baptisé qu'à l'âge de 50 ans. Après la mort de sa femme, il fut, à titre exceptionnel en raison de son âgé déjà avancé, accepté comme novice chez les jésuites et fut affecté au service de l'entretien des maisons de la Société de Jésus.

UNE PLUS GRANDE AUTONOMIE POUR LES EGLISES LOCALES - un entretien avec le cardinal Fumio Hamao -

Japon 16/01/2004

"Nous, de la Curie romaine, nous devrions avoir une plus grande écoute et un plus grand respect pour les Eglises locales." C'est l'affirmation du cardinal japonais Stephen Fumio Hamao, 73 ans, président du Conseil pontifical pour la pastorale des migrants et des itinérants. Il a reçu la barrette cardinalice au dernier consistoire, en octobre 2003, mais cela ne l'empêche pas de conserver sa franchise habituelle. "La Curie romaine, poursuit le cardinal, est habituée à enseigner, instruire, corriger. J'aimerais, conscients d'accomplir notre service pour le pape et l'Eglise, que nous soyons plus enclins à écouter, aider et encourager."

YASUKUNI : LE JEU DANGEREUX DE KOIZUMI

Japon 16/01/2004

Le jour de l'An, des millions de Japonais aiment se rendre dans un temple. De tels pèlerinages constituent une scène traditionnelle dans tout le pays, mais cette année un déplacement particulier a provoqué un orage international. Suscitant une certaine surprise, le Premier ministre japonais Junichiro Koizumi a rendu hommage au temple de Yasukuni, hautement controversé, un lieu que les voisins du Japon associent étroitement à son passé militariste. De façon plus alarmante, la visite semble indiquer qu'une stratégie plus vaste du Premier ministre est en jeu, ayant pour objectif de réinterpréter le passé guerrier du pays.

Dans le bouddhisme japonais, la tradition millénaire du pèlerinage est toujours vivace et s'accommode volontiers des méthodes les plus modernes

Japon 16/12/2003

La tradition millénaire du pèlerinage est toujours aussi vivace au Japon et, si les dévots pèlerins continuent toujours d'arpenter à pied les routes du Shikoku, deux innovations dues à la technique moderne leur rendent l'entreprise plus facile : le pèlerinage par procuration et la visite virtuelle des sanctuaires par un simple clic de souris d'ordinateur.

L'Eglise catholique du Japon dit 'non' à l'envoi de soldats japonais en Irak

Japon 16/12/2003

Mgr Goro Matsuura, évêque auxiliaire d'Osaka et président la Commission 'Justice et paix' de la Conférence des évêques catholiques du Japon (1), a envoyé une lettre, le 5 décembre dernier, au Premier ministre Junichiro Koizumi pour lui demander de choisir un moyen autre que militaire pour promouvoir la paix au Moyen-Orient. Quatre jours plus tard, le cabinet Koizumi a cependant approuvé pour l'année prochaine l'envoi d'unités des Forces d'autodéfense japonaises (SDF) dans le sud-est de l'Irak. Bien que la Constitution japonaise ne permette pas l'envoi ou l'utilisation d'une force militaire dans un litige international, le gouvernement a amendé le texte de la loi fondamentale afin de permettre, il y a quelques mois, l'envoi d'une flottille de guerre dans l'océan Indien, dans le cadre d'une mission internationale "pour prévenir et mettre fin au terrorisme".

LA POLLUTION INDUSTRIELLE - ou comment les conflits surgis autour de ce phénomène esquissent un renouvellement du syndicalisme et de la démocratie au Japon

Japon 16/12/2003

Jusqu'à la crise asiatique de 1997-1998, le modèle extrême-oriental de développement, avec le Japon en tête, exerçait une influence importante auprès des élites des pays qui cherchaient à développer leur industrie tout en se dégageant de la spirale de la dette. Ce modèle de développement reposait cependant sur une vision technocratique obsédée par la dimension économique et qui tenait pour quantité négligeable toute une partie de la population. Parmi ces exclus du modèle se trouvaient les victimes de la pollution industrielle et une grande partie du monde ouvrier. Si une lecture critique de ce modèle est encore à poursuivre, elle ne peut cependant s'en tenir à une répartition entre "pollueurs" et "pollués "capitalistes" et "ouvriers Observer les relations entre le mouvement ouvrier et le mouvement contre la pollution industrielle permet d'éviter cet écueil. Dans cet article, nous verrons deux régions où cette relation entre ouvriers et victimes de la pollution s'est nouée d'une manière exceptionnelle.

Le diocèse de Nagasaki se restructure pour mieux assumer sa mission évangélisatrice

Japon 01/12/2003

Dans la partie méridionale du Japon, l'archidiocèse de Nagasaki renoue avec sa mission évangélisatrice et entreprend une nouvelle étape de son développement. Quand Mgr Takami Mitsuaki, évêque auxiliaire, a pris la tête de l'archidiocèse, le 17 octobre, il a confié aux journalistes : "Je veux sauvegarder les traditions et l'histoire de l'archidiocèse tout en m'efforçant de travailler au développement de l'Eglise et de sa mission évangélisatrice." Ce travail d'évangélisation voulu par le nouvel archevêque est la continuation du programme que s'était fixé son prédécesseur, Mgr François Xavier Shimamoto Kaname, décédé le 31 août 2002, qui disait : "Il faut que le diocèse de Nagasaki apprenne à devenir un diocèse évangélisateur."

Au Japon, les universités catholiques abordent chacune de façon différente la question de leur identité

Japon 16/11/2003

Avec l'augmentation de leur nombre passé de treize, il y a dix ans, à dix-huit aujourd'hui (1), se pose aux universités catholiques du Japon la question de savoir comment maintenir leur identité catholique. L'université Nanzan de Nagoya, animée par la Congrégation des Pères du Verbe divin, a transformé sa section de théologie en un "Département d'études chrétiennes avec l'idée de répondre à l'augmentation du nombre d'étudiants inscrits dans cette section sans pour autant avoir le désir de devenir prêtres ou religieuses. Nanzan possède par ailleurs une faculté de théologie, approuvée par le Saint-Siège comme institut de préparation au sacerdoce (2).

Le nouveau cardinal japonais, Mgr Stephen Fumio Hamao, parle de la santé du pape, de l'Eglise et du futur conclave

Japon 16/11/2003

Le cardinal Stephen Fumio Hamao, président du Conseil pontifical pour la pastorale des migrants et des itinérants, a rencontré les journalistes de l'agence Ucanews le soir de la célébration des vingt-cinq ans de pontificat du pape Jean-Paul II, le 16 octobre dernier. Quelques jours plus tard, il recevait les insignes de sa nouvelle dignité de cardinal, la barrette rouge et l'anneau (1). Devant les journalistes, le cardinal a dit son admiration pour la forte personnalité, le courage du pape et tout ce qu'il a fait pour l'Eglise malgré une condition physique préoccupante. "C'est pitié de le voir dans cet état. Il pourrait très bien se retirer, mais je ne crois pas qu'il le veuille."