EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Nord-Est Japon L'Eglise du Japon, connue pour être une Eglise de martyrs, se prépare à fêter 188 nouveaux "bienheureux"

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Nord-Est - Japon

Imprimer

L'Eglise du Japon, connue pour être une Eglise de martyrs, se prépare à fêter 188 nouveaux "bienheureux" [ Bulletin EDA n° 443 ]

16/06/2006

Les 26 martyrs de Nagasaki, dont saint Paul Miki, sont connus des catholiques du monde entier. Ils étaient 26 laïcs, prêtres et religieux accompagnés de trois adolescents, à avoir été crucifiés sur une colline de Nagasaki, face à l'occident, en 1613. Ils furent canonisés en 1862. En 1867, 205 autres martyrs furent béatifiés (1) et de nouvelles béatifications sont incessamment attendues.

D'après le P. Fuyuki Hirabashi, secrétaire de la Conférence épiscopale du Japon, au Vatican, la Congrégation pour la cause des saints vient de donner son approbation pour la béatification de Pierre Kasui Kibe et ses 187 compagnons, martyrisés, eux aussi, au début du XVIIe siècle. La requête de béatification avait été présentée au pape à l'occasion du 400e anniversaire des martyrs de Nagasaki, en 1996. Le président de la Conférence épiscopale, Mgr Junichi Nomura, et le responsable de la Commission pour les béatifications, Mgr Osamu Mizobe, ont envoyé au pape Benoît XVI et au dicastère du Vatican une lettre de reconnaissance pour exprimer leur joie. La signature du pape et la promulgation officielle du décret de béatification ne devraient pas tarder.

Le christianisme, introduit au Japon par saint François Xavier en 1549, y avait connu un essor rapide jusqu'en 1587, date à laquelle commencèrent les persécutions qui s'échelonnèrent, plus ou moins violentes et par paliers, jusqu'à l'interdiction totale du christianisme sur le territoire japonais et le renvoi de tous les étrangers en 1639. On estime le nombre des martyrs à plusieurs dizaines de milliers.

Notes

(1)Voir EDA 217 et 234<br />