EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Nord-Est Japon Des tombes chrétiennes du 16ème siècle découvertes près d'Osaka

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Nord-Est - Japon

Imprimer

Des tombes chrétiennes du 16ème siècle découvertes près d'Osaka [ Bulletin EDA n° 269 ]

15/07/1998

Le quotidien de langue anglaise "Mainichi" vient de rapporter que 25 cercueils de bois ayant, sans doute, contenu des restes d'anciens chrétiens ont été récemment découverts dans les ruines du château de Takatsuki, près d'Osaka, au centre du Japon. Selon les rapports des archéologues, il s'agirait de samouraïs et religieux, gens de la suite de Takayama Ukon, le "daimyo" (seigneur) du château de Takatsuki, qui les aurait fait ensevelir là au 16ème siècle. Sur le couvercle d'un cercueil, on peut voir une inscription noire en forme de croix, qui pourrait être une marque propre à la Société de Jésus dont beaucoup de membres sont venus au Japon, et en premier lieu, Saint François Xavier. Un archéologue ayant participé à cette fouille a exprimé son étonnement devant ces cercueils datant d'avant la persécution et ayant réussi à échapper à des siècles de "profanation".

Takayama Ukon est le plus connu des seigneurs de l'époque à s'être convertis au christianisme. Son père, lui-même un converti, le fit baptiser très jeune. Il fit construire une vingtaine d'églises sur ses terres où 80 % de la population était devenue chrétienne. Dépossédé de son fief par Toyotomi Hideyoshi, le premier persécuteur (1536-1598), il fut exilé à Nagasaki. Bientôt, tous les missionnaires étrangers durent quitter le pays sur l'ordre de Tokugawa Ieyasu. Resté fidèle à sa foi, Ukon fut déporté aux Philippines. En 1615, il mourut à Manille où il fut enterré dans l'église des jésuites. La Conférence épiscopale du Japon a introduit la cause de sa béatification à Rome depuis déjà plusieurs années.