EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Nord-Est Corée du Sud

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Nord-Est - Corée du Sud

L’épiscopat catholique rappelle son opposition à la loi qui a généralisé l’avortement

Corée du Sud 08/02/2012
L’épiscopat catholique rappelle son opposition à la loi qui a généralisé l’avortement

L’épiscopat catholique sud-coréen a réitéré son appel au monde politique afin de voir révisée la loi sur la santé reproductive de 1973, qui a de facto légalisé l’avortement dans le pays. Depuis de nombreuses années, les évêques catholiques célèbrent une messe le lundi le plus proche du 8 février, jour où, en 1973, dans un pays alors dirigé par un régime militaire, la « loi sur la santé de la mère et de l’enfant » fut promulguée sans consultation populaire préalable. ...

Pour l’Eglise catholique, l’évangélisation des Nord-Coréens demeure une priorité

Corée du Sud 03/02/2012
Pour l’Eglise catholique, l’évangélisation des Nord-Coréens demeure une priorité

Dans le contexte créé par la succession dynastique du pouvoir à Pyongyang, la Corée du Nord reste un territoire fermé à la mission. Cet état de fait ne doit pas empêcher l’évangélisation des Nord-Coréens, laquelle commence par le témoignage auprès des réfugiés nord-coréens. C’est en substance le message délivré lors d’un récent symposium organisé par l’Eglise catholique de Corée du Sud.

Les religions s’engagent à unir leurs efforts en vue de lutter contre le harcèlement à l’école

Corée du Sud 27/01/2012
Les religions s’engagent à unir leurs efforts en vue de lutter contre le harcèlement à l’école

 Le 26 janvier dernier, des représentants des six principales religions présentes en Corée (1) ont publié une lettre ouverte commune par laquelle ils s’engagent à unir leurs efforts en vue de lutter contre le harcèlement dont sont victimes certains élèves à l’école. Présentée au Bureau pour l’éducation de Daegu, grande ville du sud-est du pays, la lettre présente un mea culpa des religions. ...

L’opposition des catholiques à la construction d’une base navale sur l’île de Jeju se durcit

Corée du Sud 17/01/2012
L’opposition des catholiques à la construction d’une base navale sur l’île de Jeju se durcit

Tandis que les travaux vont bon train sur le site qui verra, en 2014, l’inauguration d’une importante base navale sur l’île méridionale de Jeju (Cheju), les protestations des opposants au projet, au nombre desquels figurent les catholiques, ne cessent de croître.

Le projet d’illumination d’un sapin de Noël à proximité de la DMZ provoque tensions et divisions

Corée du Sud 12/12/2011
Le projet d’illumination d’un sapin de Noël à proximité de la DMZ provoque tensions et divisions

Fruit de la christianisation de traditions païennes, la tradition du sapin de Noël se veut partout dans le monde symbole de paix sur terre et gage de bonne volonté entre les hommes. En Corée du Sud, l’illumination d’un sapin de Noël haut d’une trentaine de mètres à trois kilomètres de la zone démilitarisée (DMZ) qui sépare les deux Corée déclenche au contraire de vives réactions de la part de Pyongyang, qui a menacé la Corée du Sud de...

POUR APPROFONDIR - Prier pour une péninsule apaisée

Corée du Sud 12/10/2011

Mgr Hyginus Kim Hee-joong, archevêque de Gwangju (Kwanju), est président de la Conférence coréenne pour la religion et la paix et de la Commission épiscopale (sud-)coréenne pour la promotion de l’unité chrétienne et du dialogue interreligieux. Du 21 au 23 septembre 2011, il a emmené une délégation représentant les sept plus importantes religions de Corée du Sud pour une visite historique en Corée du Nord (1). Quelques semaines plus tard, il a rédigé le texte ci-dessous, publié le 12 octobre 2011 par l’agence Ucanews. La traduction est de la rédaction d’Eglises d’Asie.

Visite historique en Corée du Nord des principaux responsables religieux sud-coréens

Corée du Sud 21/09/2011
Visite historique en Corée du Nord des principaux responsables religieux sud-coréens

Ce mercredi 21 septembre, les représentants des sept plus importantes religions de Corée du Sud, tous membres de la Conférence coréenne des religions pour la paix (KCRP), se sont envolés de Séoul pour Pyongyang, via la Chine populaire, afin d’y effectuer une visite de quatre jours. Peu avant le départ, Mgr Iginus Kim Hee-joong, archevêque catholique de Kwanju (Gwangju) et président de la KCRP, s’est déclaré « plein d’espérance pour cette visite historique qui pourrait jouer un rôle important dans l’amélioration des relations entre les deux pays ».

Les partisans de l’abolition de la peine de mort intensifient leur campagne et demandent au Parlement de voter d’ici la fin de l’année

Corée du Sud 09/09/2011
Les partisans de l’abolition de la peine de mort intensifient leur campagne et demandent au Parlement de voter d’ici la fin de l’année

Lors d’un rassemblement devant le Parlement, les abolitionnistes ont célébré le 8 septembre dernier les 5 000 jours écoulés depuis la dernière exécution capitale en Corée du Sud, soit le 31 décembre 1997. Députés, représentants des différentes religions et leaders de diverses associations de défense des droits de l’homme ont déclaré leur détermination à faire abolir définitivement la peine capitale d’ici la fin de l’année...

Une ancienne novice bouddhiste s’immole par le feu en protestation contre le projet gouvernemental de « Réaménagement des quatre fleuves »

Corée du Sud 18/07/2011

Le 14 juillet dernier, une femme âgée d’une quarantaine d’années, ancienne novice et disciple du moine bouddhiste Moon-su qui s’était immolé par le feu en mai 2010, a selon l’agence Ucanews (1), également mis fin à ses jours de la même façon, devant ...

Effondrement d’un pont sur le Nakdong : l’Eglise catholique accuse le projet gouvernemental de « réaménagement des quatre fleuves »

Corée du Sud 28/06/2011
Effondrement d’un pont sur le Nakdong : l’Eglise catholique accuse le projet gouvernemental de « réaménagement des quatre fleuves »

Moins d’une semaine après les avertissements adressés au gouvernement par différents responsables d’Eglises et de mouvements opposés au projet de « réaménagement des quatre fleuves », à propos de la mousson, imminente, qui risquait de mettre en danger les cours d’eau « réhabilités » (1), la catastrophe annoncée s’est produite.