EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Nord-Est Corée du Sud

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Nord-Est - Corée du Sud

L'assassinat d'un théologien protestant, critique des sectes, attire l'attention du public sur la prolifération des pseudo-religions dans le pays

Corée du Sud 01/04/1994

La mort du théologien protestant Tahk Myeong-hwan, poignardé près de son appartement le 18 février 1994 (6), a attiré l'attention du public coréen sur le phénomène des sectes d'origine religieuse en Corée du Sud. Le Rév. Tahk Myeong-hwan était en effet spécialisé dans l'étude de ces groupes, particulièrement attentif à dénoncer les fraudes et les manipulations qui y prolifèrent. On estime dans les milieux chrétiens que son assassinat a été l'oeuvre d'un membre fanatique de l'une de ces sectes, qui aurait agi par vengeance.

L'épiscopat met en garde contre de prétendues révélations privées

Corée du Sud 16/03/1994

Selon une déclaration de Mgr Michel Pak Chong-Il, évêque de Masan, le 18 février 1994, la commission épiscopale de la doctrine de la foi qu'il préside va enquêter sur les visions et les miracles qu'un large public attribue à des personnes privées (6). Afin de prévenir et de combattre "l'infiltration d'éléments contraires à la foila commission épiscopale va également soumettre à un contrôle sévère les publications et les cassettes à contenu religieux qui circulent sans l'autorisation de l'Eglise.

L'apostolat des prisons reçoit un nouvel élan, la campagne contre la peine de mort va reprendre

Corée du Sud 01/03/1994

L'apostolat des prisons de l'archidiocèse de Séoul mobilise aujourd'hui 250 catéchistes. Le groupe distribue un bulletin mensuel : "Peuple de la lumière" dans les trente-neuf établissements pénitentiaires de la Corée du sud et gère cinq foyers de réinsertion des condamnés libérés, dont un foyer pour les femmes.

Caritas Corée veut accroître son aide dans les autres pays

Corée du Sud 16/02/1994

En 1993, l'Eglise catholique de Corée a distribué l'équivalent d'un million deux cent mille dollars américains dans vingt pays étrangers, vient de déclarer Mgr Ignace Pak Sok-Hi, évêque d'Andong, président de Caritas-Corée.

Les demandes d'entrée dans les séminaires continuent de diminuer

Corée du Sud 16/02/1994

Pour l'année scolaire 1994, l'ensemble des six grands séminaires disposaient de 360 places pour de nouveaux élèves. Ils n'ont reçu au total que 286 demandes d'admission. Cet écart d'un cinquième accentue la baisse déjà constatée du nombre des candidats au sacerdoce au plan national.

Les chefs de l'Eglise plaident pour les travailleurs étrangers menacés d'expulsion

Corée du Sud 01/02/1994

Des représentants de l'Eglise catholique ont lancé un appel au gouvernement pour qu'il adoucisse les mesures prises contre les travailleurs étrangers en situation illégale.

Le nouveau rituel catholique comportera des marques traditionnelles de piété envers les parents défunts

Corée du Sud 01/02/1994

L'Eglise de Corée achève la préparation d'un nouveau rituel pour les funérailles et les cérémonies en l'honneur des parents défunts.

Projet de fonds commun des religions pour la réconciliation entre nord et sud

Corée du Sud 16/01/1994

Dom Placide Ri Dong Ho, abbé bénédictin, a proposé que les religions coopèrent dans la réconciliation avec la Corée du nord, en créant un fonds commun pour des opérations d'échange. Dom Ri, qui dirige au nom de la conférence épiscopale le comité de l'évangélisation de la Corée du Nord, a exposé ce projet le 25 novembre 1993 au cours d'une journée d'étude sur le rôle des religions dans la réconciliation nationale. Parce que les échanges religieux entre le nord et le sud se heurtent à beaucoup d'obstacles, l'abbé pense qu'une coopération concrète entre les religions, soutenue par une assistance financière conjointe, faciliterait ces échanges.

Au moment où s'achevaient les négociations du GATT, les paysans catholiques ont protesté contre l'ouverture du marché du riz

Corée du Sud 01/01/1994

Avec les autres cultivateurs du pays, les paysans catholiques soutenus par leurs prêtres ont passé les deux premières semaines de décembre à faire campagne contre l'ouverture du marché du riz aux importations. Leur espoir a disparu quand les négociateurs coréens des accords du GATT ont annoncé le 14 décembre 1993 que des importations de riz, à concurrence d'un à quatre pour cent du marché domestique, commenceraient en 1995. Une période de grâce de dix ans sera laissée à la Corée avant l'ouverture complète de son marché du riz. Assumant la responsabilité de ce qu'il considérait comme un échec du gouvernement, le premier ministre, Hwang In-Sung, a donné sa démission le 16 décembre.

Plus de la moitié des soldats coréens se déclarent chrétiens

Corée du Sud 01/12/1993

Selon des chiffres que vient de diffuser le gouvernement, près de 80 % des soldats de l'armée active se réclament d'une appartenance religieuse, plus de la moitié se disent chrétiens.